Actu InternationaleAnalyses Coupe du MondeCoupe du Monde 2019

​CHI – THA | 20 JUIN | 21H00

Par 20/06/2019 23:00 mai 8th, 2020 No Comments

Avant-match

Duel de petits poucets

Défaites par deux fois depuis leurs entrées en lice respectives dans cette Coupe du Monde, Chili et Thaïlande s’affrontent pour la toute première fois, en clôture de ce groupe F. Un match pour la troisième place du groupe, une opposition entre deux des plus petites équipes de la compétition quasiment éliminées, qui se jouera jeudi 20 juin à 21 heures, au Roazhon Park (Rennes).

Elles ont déjà un pied dans l’avion du retour à la maison, et il leur faudrait un enchaînement d’événements miraculeux (défaite ou nul des autres troisièmes de groupe, suivi d’une victoire) pour qu’elles puissent prolonger leur séjour en France. Thaïlandaises et Chiliennes se battront pour leur(s) premier(s) point(s) dans ce Mondial.

Après deux défaites sévères (13-0 face aux Américaines et 5-1 contre la Suède), les Éléphantes de guerre devront livrer un combat physique et mental pour s’imposer face à une équipe du Chili qui a jusqu’alors bien résisté aux attaques adverses. Face à la Roja, la Suède n’aura trouvé la clef qu’en toute fin de partie (2-0) et les Américaines se sont heurtées à la gardienne Christiane Endler et à la défense chilienne pendant toute une mi-temps (3-0).

Le Chili aborde donc ce match avec un avantage psychologique sur les Thaïlandaises : celui d’avoir contenu l’armada américaine au strict minimum pendant 45 minutes alors que les Éléphantes avaient sombré cinq jours plus tôt. À cette avance psychologique s’ajoute un avantage physique. La formation de José Letelier se montre accrocheuse au milieu de terrain, remportant plusieurs duels face aux Etats-Unis, et dynamique dans ses transitions et projections vers l’avant.

La Thaïlande, à l’inverse, ne s’est pour l’instant prouvée réellement dangereuse qu’en contre-attaque, une seule ayant été menée à son terme et concrétisée en but.

A quoi s’attendre ?

Bien qu’il ait perdu ses premiers matches, le Chili représente une petite surprise dans ce groupe F. On ne l’imaginait pas capable de rivaliser aussi longtemps avec la Suède ou les Etats-Unis , et pourtant, la Roja femenina a réalisé des prestations plus qu’honorables pour une première phase finale de Coupe du Monde.

Dans un match opposant deux équipes qui ont si peu eu le ballon aux pieds, difficile de se prononcer quant à l’équipe victorieuse. Cependant, les Chiliennes partent favorites de la rencontre et si elles conservent l’application dans les transitions et l’impact physique dans les duels dont elles ont fait preuve face aux poids lourds du groupe, elles pourraient se défaire de leur adversaire du jour. Elles remporteraient ainsi leurs tous premiers points dans un championnat du Monde.

Informations pratiques :

Thaïlande – Chili, 20 juin à 21h00
Roazhon Park, Rennes
Diffusion : Canal + Sport

Après-match

Le Chili, une victoire pour l’histoire

Ce match aura été celui des grandes premières pour le Chili. Premier buts, première victoire et premiers points dans une phase finale de Coupe du Monde pour les Sud-Américaines face à la Thaïlande (2-0). Les Chiliennes sont même passées au bord de l’exploit et d’une qualification in extremis pour les huitièmes de finale. Mais la barre transversale en a décidé autrement, jeudi soir au Roazhon Park de Rennes.

En entrant sur le terrain, les joueuses chiliennes n’avaient qu’un objectif en tête : l’emporter, mais pas n’importe comment. En battant les Thaïlandaises avec au moins trois buts d’écart, la Roja femenina accédait à la phase à élimination directe de la compétition. La mission s’avérait plus compliquée pour l’équipe de Thaïlande, qui devait l’emporter par 15 buts d’écart pour se qualifier.

Dès les premières minutes de jeu, la formation de José Letelier monopolise le ballon et rien ou presque ne passe le milieu de terrain chilien. Un temps fort concrétisé par la première occasion du match et un coup de chaud dans la surface thaïlandaise (11’). Depuis la ligne des 6 mètres, Maria Jose Urrutia frappe. La balle est repoussée par une tête thaïlandaise avant de venir s’écraser sur le poteau puis d’atterrir dans les pieds de Francisca Lara qui manque le cadre.

Les Éléphantes de guerre réagissent bien en se procurant plusieurs ballons intéressants, mais leur manque de technique leur a fait défaut et ne leur a pas permis d’inquiéter la défense chilienne. Après une demi-heure de jeu, elles n’avaient pas encore tiré au but alors que le Chili avait cadré deux ballons pour 10 tentatives, grâce notamment à Urrutia et Araya, très en forme sur ce début de match (16’,18’, 21’, et 25’). En cinq minutes, la tendance va s’inverser et la Thaïlande va se servir des espaces laissés par formation chilienne pour tirer trois fois au but (32’, 37’, et 39’).

La Roja femenina à un but de la qualif’

Au retour des vestiaires, les Chiliennes reprennent le contrôle du match et dès la reprise, Boonsing, la gardienne thaïlandaise repousse un centre vers le point de pénalty, dans les pieds d’une Chilienne. La balle passe à quelques centimètres du poteau (47’). La gardienne est malchanceuse une minute plus tard. Après un centre en retrait de Zamora, Aedo tire. Le ballon s’écrase sur un montant avant de rebondir sur le tibia de Boonsing et de terminer sa course au fond des filets (48’).

Les compatriotes de Christiane Endler vont continuer de dominer ce match et se procurer plusieurs occasions franches, à l’image de la tentative de lob de Francisca Lara, repoussé en corner par Boonsing (66’). Le Chili va plier la rencontre à la 80ème minute. La gardienne se fait surprendre par une tête de Maria Jose Urrutia après un centre pourtant sans danger (2-0). Dans la foulée, l’attaquante chilienne est au bord du double, son tir a été stoppé sur la ligne par la défense adverse (82’).

À 5 minutes de la fin du temps règlementaire, Francisca Lara va avoir une occasion en or pour inscrire un troisième but et envoyer son pays en huitièmes de finale pour sa première participation en Coupe du Monde. Après l’intervention de la VAR (l’arbitrage vidéo), Anna-Marie Keighley, l’arbitre néo-zélandaise, indique le point de pénalty après une sortie dangereuse de Boonsing sur Urrutia. Le tir de Lara est repoussé par la barre transversale (86’).
Le score n’évoluera plus le Chili et la Thaïlande sont donc éliminés.

Quel bilan pour les deux équipes ?

Le Chili est sans conteste la surprise de ce groupe F. Après une entrée plutôt réussie face à la Suède et aux États-Unis, à qui elle elles ont bien résisté avant de craquer, les Chiliennes manquent de peu la qualification pour la suite de la compétition. Dans les prochaines années, il faudra suivre la formation sud-américaine qui ne devrait pas tarder à prendre de l’importance au niveau continental, voire mondial. Une première expérience sur la scène internationale réussie donc, pour Christiane Endler et les siennes.

La Thaïlande, quant à elle, est complètement passée à côté de son Mondial. Après un triste record de 13 buts encaissés face aux Championnes du Monde Américaines, les Éléphantes de guerre ont sombré face à la Suède et n’ont pas réussi à se défaire du Chili, pourtant moins bien classé par la FIFA. Un Mondial raté pour la formation de Sathongwien, dont la seule consolation peut-être le but marqué face à la Suède après un contre magnifique, parfaitement mené.