Actu InternationaleAnalyses Coupe du MondeCoupe du Monde 2019

​NGA – NOR | 08 JUIN | 21H00

Par 08/06/2019 23:00 avril 28th, 2020 No Comments

Avant-match

La deuxième rencontre du groupe A oppose le Nigéria à la Norvège.  Un match pour (déjà) rester dans la course

Le Nigéria: l’ambition de performer au-delà du continent

Si le Nigéria est une équipe confirmée du football africain, avec 13 victoires finale en coupe d’Afrique des nations. Qualifiées 7 fois en Coupe du monde, les Super falcons n’ont atteint qu’une fois les quarts de finales, en 1999.

20 ans plus tard, les coéquipières de l’expérimentée Onome Ebi viennent en France avec la ferme ambition d’atteindre au moins ce stade de la compétition.

Dans leurs rangs, elles pourront notamment compter sur une attaque de renom, composée entre autre de la guingampaise Oparanozie et d’Asisat Oshoala, récemment signataire d’un contrat jusqu’en 2022 avec le FC Barcelone.

Solides offensivement, rapide en contre, la sélection de Thomas Dennerby reste plus fébrile défensivement, même si elle reste en nette progression depuis 2015. Capable de se projeter très rapidement vers l’avant, la formation nigériane a souvent tendance à se découvrir, laissant ainsi à ses adversaire la possibilité de contre attaquer.

Dans un match face à une équipe bien organisée comme la Norvège, il faudra redoubler d’attention si elles veulent espérer passer les phases de poules.

La Norvège, un adversaire qui prend du poids

Bien que la Norvège soit orpheline d’Ada Hegerberg, les Grasshoppers n’en demeurent pas moins un adversaire redouté et redoutable. Vainqueures de la deuxième édition de la Coupe du Monde féminine en 1995, et plus récemment de l’Algarve Cup, l’équipe emmenée par Caroline Hansen revient depuis quelques années sur les devants de la scène footballistique.

Disciplinée et équilibrée, cette équipe fait office de sérieux prétendant à une place pour les huitièmes de finale. Hansen, ancienne pensionnaire de Wolfsburg, et récemment recrutée par le FC Barcelone, sera la véritable pièce maîtresse du jeu norvégien. Entre sa qualité de passe, sa vivacité et son repli defensif important, nul ne doute qu’elle sera l’une des joueuses à suivre de ce match.

Informations pratiques :

Samedi 8 juin à 21h, Stade Auguste Delaune (Reims)
Diffusion : Canal+ Sport

Après-match

Une victoire sans conteste

La Norvège s’impose sans surprise (3-0) face à une équipe nigériane rapidement dépassée.

Deux sélectionneurs suédois alignaient, samedi 8 juin, leur équipe respective sur la pelouse du stade Auguste Delaune à Reims. Du côté nigérian, Thomas Denerby avait fait le choix d’une composition offensive avec une redoutable première ligne composée de la capitaine, Desire Oparanozie, de la joueuse du FC Barcelone, Asisat Oshoala et de Francisca Ordega qui évolue en SuperLeague chinoise.

Ce choix n’a pourtant pas suffi pour aller décrocher une victoire. Bien rentrées dans leur match avec quelques occasions en première mi-temps, les Nigérianes n’ont pas su soutenir le niveau imposé par les Norvégiennes et se sont inclinées, en partie suite à des erreurs commises de leur côté.

Les Grasshoppers de Martin Sjögren, pour leur part, se sont rapidement mises en confiance au cours d’une première mi-temps soutenue durant laquelle elles ont su mettre à profit leur expérience et leur qualité organisationnelle. Bien que privées de leur joueuse phare Ada Hegerberg, premier Ballon d’Or féminin de l’Histoire, les Scandinaves ne perdent rien de leur qualité de jeu et se sont appliquées à démontrer leur grande maîtrise technique.

20 minutes fatales pour les Nigérianes

Le premier but, inscrit sur corner à la suite d’une combinaison parfaitement huilée, permet à Guro Reiten de faire trembler les filets nigérians et sonne l’entrée de la Norvège dans sa Coupe du Monde. Un quart d’heure plus tard, les Norvégiennes profitent d’un ballon perdu par les joueuses de T. Dennerby pour contre-attaquer et permettre à Utland de placer son tir juste sous la barre transversale. Enfin, le dernier but de la rencontre a été inscrit à la 36ème minute par Osinachi Ohale, joueuse nigériane qui, voulant intercepter une passe norvégienne dans l’axe, commet une grosse erreur défensive et marque contre son camp.

Des Grasshoopers en grande forme et des Nigérianes sous pression.

Si ce score souligne un peu plus l’expérience des Norvégiennes, qui participent à leur 8ème Coupe du monde, elles doivent tout de même rester concentrées pour leur rencontre face aux Bleues mercredi 12 juin prochain.

L’équipe nigériane, de son côté, occupe désormais la troisième place du groupe A et devra redoubler d’efforts afin d’avoir une chance d’atteindre les huitièmes de finale. La priorité de Thomas Denerby sera probablement de réorganiser sa défense qui a tendance à se laisser trop facilement attirer par le ballon, créant ainsi des espaces mis à profit par leurs adversaires.

Informations pratiques :

Prochain match du Nigéria : Mercredi 12 juin à 15h, Corée du Sud – Nigéria, Stade des Alpes (Grenoble)
Prochain match de la Norvège: Mercredi 12 juin à 21h, France – Norvège, Stade de l’Allianz Riviera (Nice