À la UneD1 ArkemaL'Actu

D1 Arkema (J21) – Le debrief de la redac’

Par , 22/05/2021 02:32 juin 8th, 2021 No Comments
Dijon FCO - Vincent Poyer
Dijon s’est imposé contre Guingamp – ©Vincent Poyer
Pour l’avant-dernière journée de D1 Arkema, tous les matchs se déroulaient au même horaire. Si Lyon a assuré l’essentiel avant le choc, Issy est mathématiquement relégué. Debrief.

On a aimé

Le PSG en démonstration 

Inspirées offensivement, les filles d’Olivier Echouafni se sont jouées de leurs adversaires. Tout en contrôle, les Parisiennes ont tranquillement débuté la rencontre. Privées de Katoto, les filles de la capitale ont pu compter sur Signe Brunn à la pointe de l’attaque, auteure d’un doublé. Dès la 19e, la Danoise donne l’avantage aux siennes en transformant un super centre de Sandy Baltimore. Passeuse sur le premier but, la jeune française enfile son costume de buteuse et bonifie un caviar de Morroni avec une reprise de grande classe. Une minute plus tard, suite à un cafouillage dans la défense rémoise, Brunn alourdit un peu plus le score. 3-0 à la pause, les Parisiennes sont bien dans leurs crampons. La seconde mi-temps est bien gérée par les filles d’Echouafni qui se permet même de donner du temps de jeu à Diani, de retour de blessure. Entrée dans le dernier quart d’heure, la Française nous a offert quelques accélérations fulgurantes et a ainsi obtenu un pénalty dans les arrêts de jeu. Morroni s’en charge, 4-0, le PSG s’impose tranquillement au stade Auguste-Delaune. 

Une victoire collective qui permet aux Parisiennes de conforter leur fauteuil avant le choc face à l’OL. À noter, la nouvelle performance XXL de Sandy Baltimore, qui pour l’occasion, a reçu le trophée UNFP du meilleur espoir féminin en D1 Arkema. Kadidiatou Diani, entrée en cours de jeu, a quant à elle été sacrée meilleure joueuse du championnat.

Elisa De Almeida en tenue de Gala

Les Sojaldiciennes se sont battues, ont fait douter les Orange et Bleues mais n’ont rien pu faire face à l’incontournable Elisa de Almeida. En trois minutes, la jeune internationale française a su renverser une situation peu favorable à son équipe. À la 52e, l’ancienne joueuse du Paris FC débloque le compteur de la rencontre, jusqu’alors nul et vierge. Suite à un centre de Nérillia Mondésir, De Almeida jaillit au second poteau un pousse le ballon au fond des filets. 1-0 pour Montpellier. Trois minutes plus tard, la Française inscrit un but 100% talent d’une frappe limpide à l’extérieur de la surface. La balle flirte avec la lucarne de Romane Munich et vient se loger dans le but Sojaldicien. Cela faisait soixante-cinq matchs qu’Elisa de Almeida n’avait pas marqué. 

Pour son dernier match de la saison à la maison, Montpellier peut repartir la tête haute. 5e du classement, les filles de Baptiste Merle ont su relever la tête dans les dernières journées du championnat, de bonne augure pour la saison prochaine ! 

Lyon assure l’essentiel

Si le choc le plus attendu de la D1 est vraisemblablement celui contre le PSG, l’OL avait pour mission de ne pas perdre de points face à Bordeaux. Troisièmes au classement, les Girondines avaient les moyens de contrarier les plans olympiens. 

Malgré un bon début, les Marine et Blanc ont encaissé un but dès la 9ème minute. Le Sommer, sur une déviation de Majri ouvre le score face à Moorhouse. Si les Bordelaises ont tenu la dragée haute à leurs adversaires, elles s’inclinent sur le plus petit des scores (0-1). Pour l’OL en revanche, la mission est accomplie. Les championnes de France en titre vont pouvoir sereinement se tourner vers leur match contre le Paris Saint-Germain.

Le Havre pour l’honneur

Si Le Havre se savait mathématiquement relégué, il a pourtant obtenu l’un des meilleurs résultats de sa saison. En effet, les joueuses du Havre sont venues à bout du Paris FC, en l’emportant sur le score d’un but à zéro. 

Une deuxième victoire cette saison pour les Normandes, et non des moindres. Si ces trois points ne sauveront pas leur exercice, ils sont néanmoins importants sur le plan symbolique.

On n’a pas aimé

Issy ne prend toujours pas de point et plonge en D2

Nouveau derby francilien ce vendredi. Si Issy pensait avoir fait le plus dur en revenant au score par l’intermédiaire de Batcheba Louis (50’), c’était sans compter sur l’abnégation des Floriacumoises. Grâce à des réalisations Grabowska (74’) et Piga (86’), les joueuses de David Fanzel sont parvenues à se défaire du piège isséen (3-1)

Au compteur, Issy n’engrange donc aucun point et est mathématiquement relégué en D2. De son côté, Fleury renoue enfin avec la victoire. Après cinq défaites d’affilée, l’équipe de David Fanzel a profité du derby pour retrouver une dynamique favorable.

Guingamp perd sa place

A un point devant Montpellier au classement au coup d’envoi, Guingamp n’a guère pris d’avance sur son concurrent. En s’inclinant contre Dijon, l’équipe Bretonne a cédé sa place à Montpellier, qui remonte donc à la 5ème place du classement.

Dans cette rencontre, les coéquipières de Louise Fleury ont rapidement été menées au score. En l’espace de seulement onze minutes, deux buts de Léa Khelifi avaient déjà été encaissés. Si Sarah Cambot permettait aux siennes de réduire le score rapidement (16’), l’issue finale reste défavorable aux Bretonnes (1-2).