Actu Équipe de FranceL'Actu

Asseyi-Geyoro, ticket gagnant !

Par 05/03/2020 10:00 mai 8th, 2020 No Comments
Les troupes de Corinne Diacre ont parfaitement réussi leur entrée en lice dans cette première édition du Tournoi de France en l’emportant 1-0 contre le Canada. Découvrez les notes des Bleues par la rédaction de l’Équipière, avec des performances remarquées des deux relayeuses Viviane Asseyi et Grace Geyoro.

Sarah Bouhaddi 5/10 : Elle n’a pas vraiment été inquiétée lors de ce France-Canada. La gardienne des Bleues a tout de même eu quelques déchets à la relance comme lorsqu’elle a envoyé le ballon sur Renard en première mi-temps.

Marion Torrent 5/10 : Alors qu’on a peu vu le couloir droit en première période, Marion Torrent s’est montré plus active dans le deuxième acte, en prenant la profondeur et en multipliant les centres, de manière un peu précipitée parfois.

Griedge Mbock 6/10 : L’ancienne guingampaise a réalisé un match complet dans la charnière des Bleues – avec notamment un joli retour en tant que dernière défenseure (22e)-. Elle a également inscrit un but d’une belle reprise de volée, refusé finalement suite à une faute de Renard.

Wendie Renard 6/10 : Match appliqué pour la capitaine lyonnaise. L’effet Coupe du monde a voulu que son nom soit scandé par le public du stade de l’Épopée avant chaque corner offensif. Si elle n’est pas parvenue à se montrer dangereuse offensivement cette fois, elle a réalisé son travail défensif avec beaucoup de sérieux.

Sakina Karchaoui 6/10 : Remplaçante lors du Mondial à domicile, Sakina Karchaoui réalise une belle saison avec Montpellier. Contre le Canada, elle a signé un bon match, marqué notamment d’une activité incessante sur son côté. Pendant une heure, elle nous a régalé de sa technique et de son envie, avant de faiblir physiquement en fin de match.

Amandine Henry 5/10 : Son match contre le Canada ne restera pas dans les annales. Toujours précieuse à la récupération et dans le pressing dans l’entrejeu, elle n’a pas réussi à organiser le jeu de son équipe comme à son habitude. Elle gagnerait également à prendre davantage de risque avec le ballon, notamment par la passe.

Grace Geyoro 7/10 : “Je l’ai trouvée transformée”. Ce sont les mots de Corinne Diacre lors de la conférence d’après match à son sujet. En ouverture du tournoi de France, elle a signé une performance dans la lignée de son excellente saison avec le PSG. Volume de jeu, qualité technique et récupération du ballon, tous les ingrédients étaient réunis. Elle gagnerait peut-être à oser davantage dans la zone de vérité.

Viviane Asseyi 8/10 : Dans un rôle de relayeuse tout nouveau pour la Girondine chez les Bleues, elle a marqué des points auprès de la sélectionneure. D’abord parce qu’elle a inscrit le seul but de la rencontre, d’un splendide coup-franc aux vingt mètres (54e), mais aussi parce que sa liberté sur le terrain lui a permis de développer un début de relation intéressante avec Majri à gauche, mais aussi et surtout de former un excellent duo d’organisatrices du jeu  avec Geyoro. On aimerait revoir cela samedi contre le Brésil.

Kadidiatou Diani 5/10 : A l’image de Torrent, elle n’a pas été très active dans le premier acte. Si ce fut légèrement mieux ensuite, ses centres ont souvent été imprécis. Son match aurait pu prendre une toute autre allure si elle était parvenue à inscrire le but du break après un joli mouvement collectif avec Karchaoui (67e). Elle a été remplacée par Cascarino 73e, (non notée).

Marie-Antoinette Katoto 5/10 : La deuxième titularisation en Bleue de la meilleure buteuse de D1 n’a pas été inintéressante. Bien au contraire. A chaque fois que ses partenaires ont réussi à la trouver dans la surface canadienne, elle s’est montrée plutôt à l’aise. Elle a beaucoup dézoné et multiplié les appels de balle pendant 80 minutes. Seul bémol, mis à part une tête facilement captée par Sheridan (45+2), elle ne s’est pas créée d’occasion (remplacée par Gauvin 80e).

Amel Majri 6/10 : Pendant son heure de jeu sur le pré (remplacée par Le Sommer 62e, non notée), elle a été la leader technique des Bleues. Si personne ne découvre les qualités de dribble et de conduite de balle de la gauchère de Venissieux, il faut bien dire que cette place d’ailière lui colle à merveille. A noter tout de même un déchet important dans les centres et dans la dernière passe. Elle a eu des difficultés à trouver Katoto.

Nicolas Jambou et Gervaise Doublet