À la UneD1 ArkemaL'Actu

Lyon vainqueur du premier trophée Veolia

Par 15/08/2020 20:00 février 22nd, 2021 No Comments
OL PSV 2020
Wendie Renard dans les airs contre le PSV Eindhoven lors du trophée Véolia – ©Guillaume Charton
À l’occasion de la seconde et dernière journée de ce tournoi amical, Montpellier s’est encore incliné malgré une belle copie contre le PSV (2-1). En début de soirée, l’OL a largement battu la Juve (3-0) et remporte la première édition du Trophée Veolia.


Contrairement à la première journée où les orages avaient menacé la tenue des matchs, les rencontres du jour se sont tenues sous le beau soleil rhodanien. Autorisés à rejoindre le Groupama Stadium, les supporters des OL ang’Elles et du Kop Fenottes étaient encore présents. 

Réalisme et efficacité pour le PSV

Dans le premier match de l’après-midi, Montpellier était opposé aux championnes des Pays-Bas, le PSV Eindhoven. Frédéric Mendy avait procédé à plusieurs changements avec notamment le retour de Marion Torrent et de Marie-Charlotte Léger dans son onze de départ. Nerilia Mondesir, qui avait fait forte impression lors de son entrée contre la Juve jeudi, démarrait également. Contre toute attente et malgré un début de match maîtrisé par Montpellier, c’est le PSV Eindhoven qui ouvrait la marque par l’intermédiaire de Esmee Brugts (11e, 1-0). Dominatrices dans le jeu, les joueuses de Mendy avaient du mal à se montrer offensivement, malgré une belle occasion d’égaliser peu après la demi-heure de jeu. La gardienne du PSV s’interposait (31e). Ce premier acte confirmait l’importance de ces matchs amicaux pour travailler les nouveaux automatismes offensifs du côté du MHSC et intégrer les nombreuses recrues. 

Le retour des vestiaires permettait de voir la très jeune gardienne Marine Petiteau (17 ans), arrivée de Bordeaux cet été. Par sa percussion, sa vitesse et ses dribbles, la recrue néerlandaise Ashleigh Weerden -entrée à la pause- était la plus dangereuse sur son aile gauche. Finalement, les joueuses du MHSC ont fini par être récompensées de leur maîtrise par l’égalisation de Marija Banusic (63e, 1-1). Malheureusement pour les Pailladines, sur un centre venu de la droite, Jöelle Smits offrait la victoire au PSV (89e, 2-1). Cet après-midi, les Néerlandaises auront été très efficaces devant le but. Il reste trois semaines aux joueuses de Laurent Nicollin pour fignoler leur préparation.

Lyon est prêt pour la Ligue des Champions

Dans l’autre rencontre de la journée, l’OL accueillait dans son jardin la Juve de Rita Guarino pour ce qui était le dernier match du Trophée Veolia. Durant le premier quart d’heure, les 22 actrices se sont d’abord neutralisées et les joueuses de la Vieille Dame n’ont pas eu peur de développer leur jeu, avec des qualités techniques évidentes. Les deux équipes ne parvenaient pas vraiment à se créer d’occasion et il aura fallu deux corners, coup sur coup, pour que les Fenottes prennent les devants. Ce sont les deux défenseures centrales qui ont marqué de la tête sur des coups de pied de coin millimétrés, frappés par Dzsenifer Marozsan. Wendie Renard a ouvert le score (29e, 1-0) avant que Kadeisha Buchanan ne l’imite (33e, 2-0). Lyon rentrait aux vestiaires avec une avance confortable.

À une semaine du quart de finale de Ligue des Champions contre le Bayern, les Rhodaniennes n’ont tout de même pas rassuré dans le jeu. Elles ont eu du mal à se créer des occasions, comme lors de leurs deux matchs de Coupe de France. Eugénie le Sommer, entrée à la 60e, aurait tout de même pu inscrire le troisième but de son équipe sans une belle parade de la gardienne turinoise (67e). C’est finalement Melvine Malard, auteure d’une belle préparation, qui a définitivement entériné le score (75e, 3-0). L’OL pouvait soulever le trophée. Désormais, place aux matchs à enjeux avec le “Final 8” de Bilbao. Coup d’envoi contre les Bavaroises dans une semaine tout pile.

Leave a Reply