Actu Ligue des ChampionsL'Actu

PSG-OL : Ce qu’il faut retenir des conférences de presse d’avant match

Par 25/08/2020 17:53 No Comments
À la veille de la demi-finale de Ligue des Champions entre l’OL et le PSG, les entraîneurs et une joueuse de chaque équipe se sont adonnés à l’habituelle conférence de presse d’avant-match. Morceaux choisis. 

Paris Saint-Germain 

Olivier Echouafni (entraîneur)

Nouvelle confrontation contre l’OL…

« Ce sera la quatrième confrontation et elle sera encore complètement différente des autres. C’est la Champions League, derrière, il y a presque 2 ans de travail, 22 matchs de championnat et les qualifications en huitièmes, quarts et maintenant demi-finale. On l’aborde avec beaucoup de concentration, de détermination et avec l’envie de faire une belle performance. J’ai envie de dire que tous les compteurs sont remis à zéro, on sait que ce sont des matchs difficiles. L’Olympique Lyonnais est logiquement favori, ils sont tenants du titre. »

L’apport de Ramona Bachmann

« On est très contents d’avoir Ramona avec nous. On sait que c’est une joueuse d’expérience et talentueuse. Elle va nous faire profiter de toutes ses qualités. Elle peut mettre un peu de folie dans notre jeu. »

Le gain en maturité du groupe 

« Après le quart contre Arsenal, il y avait de la joie mais elle n’a pas forcément été démesurée. Les joueuses étaient déjà concentrées sur l’objectif d’après. Je pense que notre groupe a franchi un cap en termes de maturité. Elles sont capables de se lâcher. L’exemple parfait est Marie-Antoinette Katoto, elle a montré à travers sa prestation qu’elle avait franchi un palier. Elle a été décisive dans un grand match contre Arsenal. »

Le programme de ces trois jours d’avant-match

« On a axé sur la récupération, un match de Ligue des Champions, ça laisse des traces au niveau mental, au niveau de la débauche d’énergie. On a maintenu une certaine pression à travers l’entraînement et on a réussi à sortir un peu de l’hôtel, pour faire un petit tour dans le le centre-ville de Bilbao. On a aussi visité le Stade San Mamés. »


Ashley Lawrence (latérale droite)

Son nouveau poste de latérale droite avec le PSG 

« Très bien, j’ai l’habitude, même en sélection j’ai joué latérale gauche et droite. Avec Paris, parfois, j’avais l’habitude de permuter pour jouer des deux côtés, jouer avec toutes les joueuses. Maintenant, je change complètement, mais ça reste pareil pour moi. Ça peut changer un peu mon jeu pour mes centres pied gauche et pied droit. »

L’esprit de solidarité du groupe 

« C’est la mentalité de l’équipe, on est un collectif. On le montre sur le terrain, on fait les efforts les unes pour les autres. Il y a des joueuses qui peuvent débuter et d’autres qui peuvent venir changer le match. C’est un groupe entier, ça vient des joueuses, du staff. C’est notre force. »

Les détails à régler après la finale de Coupe de France

« C’est à nous de rester concentrées sur notre jeu, de nous créer les occasions. On a montré qu’on est solides ensemble. Je pense qu’il faut continuer comme ça et mettre nos occasions au fond. Ce ne sont que des détails à corriger. »

Olympique Lyonnais


Jean-Luc Vasseur (entraîneur)

Le point infirmerie

« Nikita Parris va très bien, elle s’est remise de son tampon. Elle a retrouvé toutes ses capacités. Concernant Amandine Henry, on a fait des examens, aujourd’hui on est dans l’optique de la gérer dans l’espoir de pouvoir l’aligner demain. »

Son avis sur la performance de ses joueuses en quarts

« On est en demi-finale donc la performance a été satisfaisante dans l’ensemble. On est sur des matchs à élimination directe, avec des équipes de niveau similaire. L’essentiel, c’est de passer. Il y a eu des choses sur lesquelles on peut s’appuyer et puis des choses à corriger. Dans un match, on ne réussit pas tout, on est en capacité de faire bien mieux. »

La gestion du statut de favori 

« Ce n’est pas compliqué. On est tenants du titre, il y a une série en cours. Ce qui nous anime, c’est de faire perdurer cette série. Ça reste du football, il y a une part d’incertitude. On est là pour remettre notre titre en jeu et le remporter à nouveau, même si ce ne sera pas facile. » 

La rivalité avec le PSG

« Moi j’ai un petit historique, mais on les a joué trois fois cette année et on a eu l’avantage les trois fois. L’aspect mental est primordial. La vigilance, la concentration, l’application sont des aspects importants. Il faudra rester maîtres de notre jeu et ne pas s’agacer. » 

Sarah Bouhaddi (gardienne)

Les erreurs du quart à gommer 

« On a discuté toutes ensembles, la frustration est normale. On est des compétitrices, on a toujours envie de mieux faire. On va discuter de comment s’améliorer avec le coach, pas besoin d’en discuter aujourd’hui, ce sera mis en place demain. »

Les trois derniers matchs contre le PSG

« Nos trois derniers matchs face au PSG ont été serrés, on se connaît, on se rencontre beaucoup. Les différences se font tactiquement et mentalement. Demain, c’est un autre match, une autre compétition. On va essayer de rendre une belle copie et de remporter ce match. » 

« Je ne sais pas si on a un ascendant psychologique, on va arriver avec notre projet, nos valeurs, c’est ça qu’on va mettre en place sur le terrain. Il y aura d’autres aspects qu’on ne pourra pas maîtriser mais on mettra tout en place pour gagner sur le terrain. »

L’ascendant psychologique et son travail pour les séances de pénalties 

« Je ne sais pas si j’ai l’ascendant, j’essaie en tous cas de le mettre en place avec mon adversaire. Je le travaille énormément que ce soit à l’entraînement, avec les coéquipières, ou avec le staff. Ce n’est pas du hasard, c’est un travail d’analyse avec l’équipe.» 

Nicolas Jambou, en direct de Bilbao