À la UneActu InternationaleL'Actu

Abby Dahlkemper, la nouvelle recrue américaine de Manchester City

Par 31/01/2021 10:00 No Comments
Abby Dahlkemper - Man city
©Mancity
Après Sam Mewis et Rose Lavelle, au tour de Abby Dahlkemper de s’envoler pour Manchester City. La défenseure centrale américaine vient de s’engager pour deux ans et demi avec les Citizens. Zoom sur cette joueuse pleine de talent.

Un pur produit des équipes junior américaines

Appelée pour la première fois en équipe senior américaine à 24 ans, Abby Dahlkemper  porte pourtant le maillot des stars and stripes depuis déjà bien longtemps. En effet, la défenseure s’est d’abord fait ses premières armes dans les sélections juniors durant son adolescence. Dès ses 16 ans, elle est capitaine de la sélection U17 puis, 11 sélections plus tard, elle intègre en 2013 les U23 avec qui elle remporte le tournoi des Quatres nations (2013) puis le tournoi des Six nations à deux reprises (2014, 2015). Elle rejoint finalement l’effectif des seniors en 2016 mais une grave infection la tient loin des terrains pendant un an. Ne retrouvant l’effectif de la USWNT qu’en 2017, elle en est depuis devenue un élément moteur. 

La gagne partout où elle passe

La défenseure est championne du monde mais elle n’a pas attendu 2019 et l’équipe nationale pour accumuler les victoires et trophées. Au-delà des trophées en équipes juniors, elle possède également un palmarès impressionnant en club. En 2013 déjà, elle remporte le championnat universitaire sous les couleurs des Bruins de l’université de Los Angeles et est couronnée meilleure joueuse universitaire de football la même année. Le passage en pro ne ralentit pas la cadence de la joueuse, qui continue d’enchaîner les succès. Avec les Pali Blues elle remporte le championnat de la conférence ouest de la W-League – ancêtre de la NWSL – en 2016. Sous le maillot du Western New York Flash, elle devient championne de la NWSL avant de gagner deux fois d’affilée le championnat américain sous les couleurs du North Carolina Courage.

Joueuse clef du succès américain en coupe du monde

Lors du Mondial 2019 – à l’exception des dernières minutes de la rencontre contre le Chili – Abby Dalhkemeper a disputé toutes les minutes des sept matchs qui ont amené les USA au titre de Championnes du monde. Avec un total de 622 minutes de jeu sur les 630 passibles, elle a été titulaire dans la défense centrale tout au long de la compétition et est la joueuse Est l’américaine qui a le plus joué du Mondial. Avec la totale confiance de son entraîneure – Jill Ellis – la joueuse a pu prouver sur la scène internationale l’étendue de son talent et s’est montrée indispensable à l’effectif américain dans sa course au titre.

abby-dahlkemper

Un engagement de longue durée en Angleterre

Abby Dahlkemper est désormais la 6ème américaine à faire le choix de s’engager en Angleterre cette saison. Après le départ pour le vieux continent de joueuses comme Alex Morgan (Tottenham Hotspurs), Tobin Heath et Christen Press (Manchester United), la défenseure est elle aussi partie vers l’Angleterre. Elle va retrouver deux de ses coéquipières de sélection – Rose Lavelle et Sam Mewis – sous le maillot de Manchester City. Elle n’arrivera donc pas totalement en terre inconnue pour son aventure britannique puisqu’elle joue depuis l’université aux côtés de Sam Mewis. Cependant, contrairement à ses compatriotes, la défenseure s’est engagée sur le long terme avec Manchester. Ainsi, la joueuse s’illustrera avec les Citizens jusqu’en 2023 – soit la prochaine Coupe du Monde. Une opportunité à laquelle elle ne s’attendait pas mais qu’elle n’a “pas pu refuser” selon ses mots.