Actu InternationaleAnalyses Coupe du MondeCoupe du Monde 2019

RSA – GER | 17 JUIN | 18H00

Par 17/06/2019 20:00 mai 8th, 2020 No Comments

Avant-match

David contre Goliath – y aura-t-il une surprise

Un match sans grand enjeu s’annonce ce lundi 17 juin entre l’Allemagne et l’Afrique du Sud : En effet, les Allemandes sont d’ores et déjà qualifiées pour la phase finale tandis que les Banyana Banyana – suite à deux défaites – ont besoin d’un miracle pour atteindre la troisième place du groupe et rallier les huitièmes de finale.

Les deux équipes auront pourtant à coeur de montrer du beau jeu devant le public au Stade de la Mosson à Montpellier et de tout donner pour leur dernier match du Groupe B.

Les Banyana Banyana font une belle première Coupe du monde

Les Sud-africaines n’ont quant à elles rien à se reprocher pour cette Coupe du Monde. Dès leur premier match contre l’Espagne, l’équipe dirigée par Désirée Ellis a montré son enthousiasme et sa détermination pour briller lors de sa première participation en coupe du monde. Bien que les résultats ne soient certes pas satisfaisants (les Banyana Banyana ont perdu leurs deux premiers matchs en phase de poules, à savoir contre l’Espagne 1-3 et contre la Chine 0-1) les joueuses se sont battues jusqu’au bout sur le terrain. Contre l’Espagne, l’Afrique du Sud avait même mené suite à un but de Thembi Kgatlana à la 25ème minute. Mais au final, elles n’ont pas pu maintenir le score et se retrouvent actuellement dernières de leur Groupe. Ce n’est qu’avec un petit miracle que l’équipe sud-africaine pourrait encore sortir de ce groupe B. Pour cela, les Banyana Banyana devraient battre l’Allemagne avec une bonne différence de buts et espérer simultanément un scénario identique dans le match entre la Chine et l’Espagne. Ce scénario étant improbable, le match contre les Allemandes est plutôt considéré comme un match d’adieu – un match par lequel les Sud-Africaines disent au revoir au tournoi et montrent une dernière fois leur énergie et leur détermination sur le terrain. Quant à la stratégie de la sélection sud-africaine, il peut être attendu qu’elle restera défensive, comme lors des derniers matchs.

Les Allemandes aspirent à la première place du Groupe B

Pour les Allemandes en revanche, il s’agirait de montrer un jeu offensif, décontracté et insistant. Bien que la Mannschaft se trouve, pour reprendre les termes employés par sa sélectionneure, « dans une très bonne situation de départ », en étant, avec ses deux victoires, déjà qualifiée pour les 8èmes de finale, le jeu des allemandes n’a pour l’instant pas convaincu. Dans leurs matchs contre la Chine et l’Espagne les allemandes ont fait preuve de concentration et de combativité mais elles n’ont pas joué le même jeu que lors de leurs matchs de préparation. De petites erreurs notamment en défense, un manque d’allant offensif lors des duels et de nombreuses occasions ratées devant le but sont venus ternir la prestation d’ensemble de la Mannschaft. Le match contre l’Afrique du doit servir à regagner confiance et à retrouver le jeu pour lequel elles ont été considérées une des équipes favorites de ce tournoi. Par ailleurs, un match nul contre les sud-africaines, garantirait aux allemandes la première place du groupe B.

Une affiche inédite

Les Allemandes sont  les favorites de la partie, pour laquelle la sélectionneure Martina Voss-Tecklenburg va potentiellement changer la configuration de l’équipe. Il est possible qu’Oberdorf et Schweers restent sur le banc allemand pour éviter une suspension pour les matchs à élimination directe (les deux joueuses ayant déjà obtenu un carton jaune). Voss-Tecklenburg changera éventuellement la composition des joueuses sur les ailes et dans l’attaque pour rendre le jeu plus offensif et direct. La star Dzsenifer Marozsán ne jouera certainement pas encore lundi. Avec un orteil cassé, la joueuse de l’Olympique lyonnais ne pourra pas participer à ce dernier match qui précède la phase finale. Elle ratera ainsi le premier match entre l’Allemagne et l’Afrique du Sud – une rencontre inédite. Sans références passées, difficile de se livrer à un pronostic. Cependant, plusieurs éléments font croire en une victoire de la Mannschaft lundi soir à Montpellier : Premièrement, les allemandes n’ont pas perdu depuis 14 matchs et deuxièmement, tous les match de l’Allemagne contre des équipes africaines se sont terminés en faveur des allemandes. Reste à voir si cette tendance se confirme…

Pronostic de la rédac’ :

Allemagne 3-1 Afrique du Sud

Informations pratiques :

Lundi, 17 juin au Stade de la Mosson à Montpellier
Diffusion : Canal+

Après-match

Deux gagnantes en une soirée, malgré une nette victoire allemande

Malgré un résultat clair et net en faveur des Allemandes qui ont battus l’Afrique du Sud 4 buts à 0, les Banyana Banyana quittent cette Coupe du Monde la tête haute. En effet, elles ont offert un beau spectacle dans cette compétition et ont réussi à déstabiliser des équipes jugées plus fortes par leur présence remarquable sur le terrain, par leur rapidité et par leur constante disponibilité.

L’Allemagne n’avait rien à perdre lors de ce match contre le dernier du Groupe B, l’Afrique du Sud. La Mannschaft était d’ores et déjà qualifiée pour les huitièmes de finale, il ne s’agissait plus que de valider, avec une troisième victoire en phase de poules, la première place du groupe. L’adversaire était pour ce faire idéal, s’agissant de l’Afrique du Sud, newcomer dans la compétition et, en plus, dernier du groupe. Mais la sélection de Desirée Ellis avait elle aussi des attentes pour ce match, par lequel elles souhaitaient montrer une dernière fois leur qualité de jeu et leur capacité à évoluer au niveau mondial. Le combat de l’Allemagne contre l’Afrique du Sud, Goliath contre David.

Une Allemagne motivée et efficace

Pendant le match à Montpellier, les températures n’étaient pas idéales – en tout cas pour les Allemandes. Le soleil tapait fort, il faisait bien 30 degrés tout au long du match. Mais les joueuses de la sélection de Martina Voss-Tecklenburg ne se sont pas laissées distraire par ces conditions – l’objectif était clair : elles voulaient une victoire, elles voulaient jouer et surtout, elles voulaient laisser derrière elles les deux derniers matchs en phase de groupe qui – malgré les victoires remportés – n’étaient guère satisfaisants. Dès le début une équipe allemande motivée poussait vers l’avant. Et surtout elle se montrait efficace : après 14 minutes seulement, Melanie Leupolz réussit à se démarquer de sa joueuse et inscrit le premier but de la partie de la tête suite à un corner. La Mannschaft aurait pu directement  doubler la mise à la 17ème minute, mais la capitaine Alexandra Popp rate une grande occasion et tire au-dessus du but.

Les Banyana Banyana se battent, les Allemandes marquent

Bien que les Allemandes dominaient des offensivement, elles laissaient quand même de la place à l’équipe sud-africaine qui n’hésitait pas à saisir ces occasions. En effet, les Banyana Banyana étaient parfaitement en place sur le terrain – le fait d’être dernières du groupe ne les empêchant nullement de vouloir gagner cette partie. Les joueuses extrêmement réveillées et motivées et les encouragements permanentes de la part de la gardienne sud-africaine, Dlamini, démontraient que cette équipe n’avait encore rien abandonné. Le match restait donc très dynamique des deux côtés, surtout à cause de la fébrilité allemande en défense. Des imprécisions, comme par exemple par Hegering, permettaient de temps en temps aux Sud-Africaines de gagner la balle à proximité du but allemand. Mais les actions des Banyana Banyana restaient ensuite peu dangereuses.

Ainsi, c’est encore les Allemandes qui inscrivaient le deuxième but de la partie suite à une erreur fatale de Dlamini, qui se croyait hors de danger suite à un centre très mal joué d’Alexandra Popp. Il aurait suffi qu’elle prenne ce ballon mal-centré simplement à la main, mais au lieu de ce faire elle a prolongé  la balle dans la course de Sara Däbritz qui n’a pas hésité pas longtemps avant de marquer le 2-0.

L’Afrique du Sud continuait à lutter. Plusieurs fois, les Sud-Africaines entraient dans des duels avec plus d’élan que les allemandes. Aussi sur les ailes, des joueuses comme notamment Ndimeni sur le côté gauche mettaient de la vitesse dans le jeu. Et pourtant, malgré ces efforts, à la 40ème minute, la nouvelle star des Allemandes et première buteuse de la Mannschaft dans la compétition, Guilia Gwinn, adresse un centre parfait sur la tête de Popp qui marque son premier but dans ce tournoi. Heureuse de compter parmi les buteuses, Popp fête ce 3-0 avec toutes les joueuses sur le banc allemand, un beau geste envers l’équipe dans son ensemble.​

L’Allemagne plus en retrait

Après la pause, les Allemandes freinent le tempo, même si Carolin Simon initie encore de belles actions sur le côté gauche. Les Banyana Banyana pour leur part ne pensaient guère à réduire leurs efforts. Les attaques devenaient même plus physiques, conduisant ainsi à plusieurs cartons jaunes (Ramalepe, Vilakazi, Mulaudzi). À la 58ème minute, suite à un coup franc de Simon et une tête de Hegering que Dlamini avait bien arrêté, Magull arrive à pousser la balle au  fond des filets. La Mannschaft a ainsi montré qu’elle sait être efficace et créative sans la star Dzsenifer Marozsan, toujours blessée depuis le match contre la Chine.

Ce match était un plaisir à regarder et les deux équipes ont pu sortir du terrain en tant que gagnantes – chacune à sa manière.