Actu InternationaleAnalyses Coupe du MondeCoupe du Monde 2019

GER – ESP | 12 JUIN | 18H00​

Par 12/06/2019 20:00 mai 8th, 2020 No Comments

Avant-match

Allemagne Espagne : Un duel de favoris déstabilisés

Un grand match s’annonce dans le Groupe B, ce mercredi soir, à 18 heures : les deux équipes considérées les plus fortes du groupe, à savoir l’Allemagne et l’Espagne, s’affronteront au stade du Hainaut à Valenciennes. Le match est d’autant plus intéressant que les deux équipes ont eu des difficultés avec leurs adversaires lors de leurs premiers matchs respectifs.

Des premiers matchs difficiles

Tandis que l’Allemagne n’est parvenues qu’à la 66ème minute à percer le mur défensif des chinoises avec une frappe excellente de la jeune Giulia Gwinn, les Espagnoles ont d’abord encaissé un but des Sud-Africaines (25ème minute Thembi Kgatlana) avant de tourner le score à leur avantage. C’est notamment grâce à deux penalties (70ème et 83ème minute) que La Roja a pu renverser la partie en leur faveur. Un but de Garcia à la 89ème minute a conduit au résultat final de 3 – 1 pour les espagnoles.

Les favoris du groupe B ont ainsi tous les deux commencé le tournoi avec des difficultés. Reste à voir qui parmi les deux équipes réussit le mieux à apprendre de ses erreurs, à garder le mental et à retrouver sa forme. L’équipe qui s’imposera ce mercredi augmentera ses chances de devenir vainqueur du groupe.

« Maro » buteuse chez les Allemandes mercredi ?

Quant aux allemandes, elles risquent de devoir jouer le match sans une de leurs acteurs clés, Dzsenifer Marozsan. La milieu du terrain s’est blessée pendant le match contre la Chine – un match qui, de manière générale, a été marqué par l’agressivité des chinoises ce qui a conduit à plusieurs blessures chez les allemandes. Pour l’instant difficile de savoir si « Maro », dont l’absence représentera un vrai manque pour la Mannschaft, pourra tenir son rôle dans l’équipe mercredi.

Statistiques et autres indices : Qui est le vrai favori de la partie ?

Mais même sans Marozsan, les allemandes restent – au moins selon les statistiques – les favoris du match. Alors que la dernière rencontre entre l’Allemagne et l’Espagne en novembre 2018 s’est terminée sur un match nul sans buts, les statistiques sont clairement en faveur des allemandes. Ces dernières n’ont encore jamais perdu contre les Espagnoles. Tout au contraire : En 1997, la Mannschaft s’imposait 6 à 0 face aux Espagnols, en 2013  5 à 0. En 2013, les équipes se séparaient lors d’un autre match sur un score nul de 2:2.

Malgré le fait que les chiffres du passé laissent supposer une victoire des allemandes ce mercredi, La Roja est un adversaire que les allemandes n’ont pas intérêt à sous-estimer. Les succès des équipes juniors espagnols en 2018 (l’équipe des moins 17 ans était vainqueur de la coupe du monde et l’équipe des moins 20 était finaliste de la coupe du monde) indiquent le grand potentiel de La Roja et notamment de ses jeunes talents. Ainsi la sélection espagnole dispose des capacités pour s’imposer contre la Mannschaft.

On peut donc s’attendre à un match serré entre deux équipes qui n’ont pas encore montré leur vrai potentiel dans le cadre de cette coupe du monde. Il est à espérer que tant l’Espagne que l’Allemagne joueront le football de qualité qui les a distinguées pendant toute la phase des qualifications.

Informations pratiques :

Mercredi 12 juin à 18h, Stade du Hainaut (Valenciennes)
Diffusion: Canal+

Pronostics de la rédaction :

2-1 pour l’Allemagne

Après-match

L’Allemagne bat l’Espagne – La Mannschaft encore chanceuse dans son deuxième match

Avec un but à zéro (1-0), les allemandes remportent leur deuxième match de cette coupe du monde avec une bonne portion de chance.

Les prémices de cette partie n’étaient pas optimales pour les Allemandes : outre la pluie battante, la Mannschaft avait avant tout un problème de personnel. Une des plus grandes stars de l’équipe, Dzsenifer Marozsan, qui s’était blessée au match contre la Chine (fracture de l’orteil), ne pourra plus jouer pendant toute la phase de groupe. De même, ses coéquipières Carolin Simon et Melanie Leupolz restaient sur le banc pour la partie contre l’Espagne afin de bien récupérer du match agressif de samedi dernier.

L’Espagne offensive – les Allemandes compliquées en défense

L’Espagne commençait le match avec beaucoup de motivation et un vrai esprit offensif. La Roja poussait clairement vers l’avant, ne laissant que très peu d’espaces aux joueuses allemandes. La Mannschaft, en revanche, qui ne semblait toujours pas avoir tout à fait retrouvé sa forme, était surmenée par ce jeu dynamique et réveillé des Espagnoles. Sans idées propres, les Allemandes se limitaient à réagir aux situations auxquelles elles étaient confrontées.

La Mannschaft pouvait être heureuse que les Espagnoles aient beaucoup du mal à profiter de leurs occasions devant les buts. À la quatorzième minute déjà, Garcia mettait un ballon à côté du but vide alors que la gardienne allemande Almuth Schult était déjà par terre. Une énorme chance ratée pour les joueueses espagnoles n’a suivi que deux minutes après : la défenseure allemande, Hegering, dégage la balle sans force : sa frappe molle se transforme en passe idéale pour l’équipe adverse. Une grande chance pour les Espagnoles, mais Meseguer met également ce ballon à côté du but…

Schult forte, Däbritz décidée

Malgré quelques phases plus offensives des Allemandes par la suite, c’est avant tout grâce à la gardienne des allemandes, Almuth Schult, que les allemandes n’encaissent pas de but dans ce match.  La sélection espagnole deJorge Vilda voulait sans doute inscrire le premier but de la partie et mettait sous pression la défense allemande. Seuls grands obstacles des espagnoles : leur propre imprécision dans la finition devant le but, et la gardienne allemande.

C’est ainsi que malgré un match favorable aux espagnoles dans son ensemble, c’est l’Allemande Sara Däbritz qui inscrit le premier et seul but (42e) de la partie pour son équipe. L’origine de ce but était une action offensive introduite par Svenja Huth sur le côté droit qui faisait une passe parfaite à sa coéquipière Alexandra Popp au centre. Popp essayait de le rentrer par la tête mais Panos a pu sauver ce ballon. La gardienne de la Roja n’arrivant pas à maintenir la balle dans ses mains, la défenseuse Torrejon venait pour dégager mais elle fut trop hésitante… Däbritz profitait de l’occasion pour pousser le ballon sur la ligne : but pour les Allemandes. Un but peu spectaculaire, peu glorieux, mais qui faisait état d’un moment d’inattention des Espagnoles et démontrait la détermination de Sara Däbritz.

L’Allemagne se bat pour garder le score

L’Allemagne faisant preuve de belles tentatives pendant le reste du match, notamment avec des belles actions de la jeune Klara Bühl, La Roja ne voulait pas se contenter de ce score. Les Espagnoles faisaient pression sur le but allemand, mais sans succès. Les allemandes de leur côté, plus confiantes encore que pendant la première mi-temps, avaient quelques belles occasions sans pourtant les transformer. Le match reste serré jusqu’à la fin. Un corner espagnol à la 92ème minute a fait trembler l’équipe allemande une dernière fois, mais elle se sauve finalement avec une victoire de 1 à 0 et reste ainsi invaincue face à l’Espagne mais aussi dans cette coupe du monde.

En cas de match nul entre la Chine et l’Afrique du Sud jeudi soir, les allemandes sont d’ailleurs automatiquement qualifiées pour les huitièmes de finale.