Actu InternationaleAnalyses Coupe du MondeCoupe du Monde 2019

Huitièmes | ENG – CMR | 23 JUIN | 17H30

Par 23/06/2019 19:30 mai 8th, 2020 No Comments

Avant-match

Duel des extrêmes (et de Lionnes) !

L’Angleterre et le Cameroun s’affrontent ce dimanche à Valenciennes pour une place en quart de finale. Un match qui s’apparente à un duel des extrêmes.

La phase de poules terminée, place aux huitièmes de finale, avec comme troisième affiche ce match qui s’annonce déséquilibré entre l’Angleterre et le Cameroun.

Cameroun: l’invité de dernière minute

Après un début de mondial délicat, ponctué par deux défaites face au Canada et au Pays-Bas, l’équipe dirigée par Alain Djeumfa s’est hissée in extremis dans la phase finale grâce à sa victoire 2-1 contre la Nouvelle-Zélande. Une qualification miracle, puisqu’elle s’est dessinée au bout du temps additionnel avec le but d’Ajara Njoya à la 95e. Désormais dernière nation africaine en lice dans ce mondial, le Cameroun espère prolonger la belle histoire face aux Anglaises. Plutôt bien en place depuis le début de la compétition, les Lionnes Indomptables devront de nouveau faire preuve de solidité pour contenir les assauts de Nikita Parris, étincelante en phase de poules.

Angleterre: un statut à affirmer

De son côté, la sélection emmenée par Phil Neville a réalisé un parcours jusqu’ici parfait avec trois victoires en trois matchs et 0 but encaissé. Les Three Lionesses sont venues en France avec l’objectif de décrocher le titre et font figure de favorites pour ce huitième. Afin de se qualifier en quarts, les Anglaises pourront s’appuyer sur la force et la solidite de leur collectif bien huilé. Ce match face à une équipe largement à leur portée constitue l’occasion parfaite pour les Anglaises d’affirmer un peu plus leur statut de candidates au titre.

Si l’issue de ce match semble connue d’avance, il ne faudrait pas enterrer trop vite les Camerounaises. Déjà miraculées, et désormais soutenues par tout un contient, les coéquipieres de Gaelle Enganamouit n’ont rien à perdre mais tout à gagner. Au point de créer l’exploit ? Réponse ce dimanche à Valenciennes.

Informations pratiques

Dimanche 23 juin, 17 h 30, Stade du Hainaut, Valenciennes
Diffusion: TMC et Canal+ Sport

Après-match

Et 1 et 2, et 3-0 !

L’affrontement entre l’Angleterre, première du groupe D, et le Cameroun, troisième du groupe E, semblait joué d’avance. Pour autant, le Cameroun n’était pas à prendre à la légère, en témoignent plusieurs moment dangereux pour les joueuses outre-Manche, malgré un score final de 3-0. Retour sur un match fort en émotions.

Première mi-temps anglaise

Alors que les joueuses d’Alain Djeumfa sont entrées pied au plancher dans leur match, se créant plusieurs occasions dangereuses face au but anglais, une erreur de la gardienne africaine a mis en difficulté sa sélection dès la 14’ minute. Lors d’une action dans la surface camerounaise, la défenseure Ejangue s’infiltre entre son adversaire et le ballon, et le dirige en une touche à sa gardienne… qui attrape de la main. C’est le premier moment fort de ce match. L’erreur grotesque de la portière camerounaise est défendue par ses coéquipières qui plaident la passe involontaire alors qu’une anglaise réclame une faute à l’arbitre pour avoir reçu un crachat (involontaire) sur le bras. L’arbitre ne cède pas et Houghton réalise un coup-franc indirect fort d’un pied ferme : alors que tout l’effectif des Lionnes indomptables était aligné sur la ligne de but, la capitaine anglaise place parfaitement le ballon à droite du but, dans le seul espace laissé entre une joueuse camerounaise et le poteau. Abattues, les championnes d’Afrique ont malgré tout tenté de revenir au score jusqu’à la fin de la première mi-temps, lorsque leur adversaires inscrivaient finalement un deuxième but (45’+4).

Le VAR a encore frappé

L’arbitrage par vidéo assistance a fait son apparition dans ce match à quelques minutes du coup de sifflet final de la première mi-temps. Près de 4 minutes de temps additionnel s’étaient écoulées quand White doublait la mise pour les Three Lionesses et que l’arbitre de touche sifflait le hors-jeu. Seule entre deux défenseures camerounaises, elle s’avance au milieu de la surface, contrôle en pivot et marque. Malgré la décision de l’arbitre, le VAR rétablit la vérité – il n’y avait pas hors-jeu.

Menées 2-0 au retour des vestiaires, les Lionnes indomptables savaient qu’elles devaient frapper fort et ce dès le début de la seconde mi-temps. Et c’est ce que fit Nchout à la 48’ minute en faisant vibrer le filet adverse d’une reprise puissante inarrêtable pour la gardienne anglaise. La joueuse n’avait pas terminé sa célébration que l’arbitre consultait déjà ses collègues du VAR. Après deux minutes de délibération et d’incompréhension camerounaise, la décision est tombée : Onguene, la passeuse décisive, était hors-jeu, laissant traîner un pied  alors qu’elle revenait aider sa coéquipière en au milieu de terrain.

Un dernier recours au VAR a eu lieu plus tard en seconde mi-temps pour refuser un penalty en faveur des Three Lionesses.

Des lionnes vraiment indomptables ?

Après leur but annulé, les Camerounaises ont contesté cette décision pendant plusieurs minutes. Alors que leurs adversaires auraient pu reprendre le jeu, elles ont attendu, suite à l’arrêt du jeu par l’arbitre. Réunies autour de leur sélectionneur, les joueuses d’Alain Djeumfa, frustrées, ne voulaient pas accepter la décision, se disant victime d’erreurs d’arbitrage régulières. Ce ne fut qu’après de longues minutes que les Lionnes indomptables acceptèrent finalement de reprendre la partie. Mais, heurtées, fatiguées et frustrées, elles ne réussirent pas à réduire la différence de buts, auteures d’une seule situation dangereuse face au but anglais. Les Three Lionesses, elles, ont profité de l’occasion pour marquer un troisième but moins de dix minutes plus tard (58’), condamnant définitivement leurs adversaires.

C’est donc sur ce score de 3 à 0 que se termine le match entre deux équipes de bêtes féroces : les unes par leur comportement, les autres par le score.

Informations pratiques :

​​L’Angleterre affrontera la Norvège pour le quart de finale, le jeudi 27 juin à 21h, au Havre