Actu InternationaleL'Actu

Ballon d’Or 2019 : quelles favorites pour le titre suprême ?

Par 26/11/2019 13:00 mai 8th, 2020 No Comments
Crédits photo (de gauche à droite) : ©Katie Chan - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Arsenal_LFC_v_Kelly_Smith_All-Stars_XI_(136).jpg - modifié; ©Ryszard dreger - modifié; ©Thewomensgame - https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Sam-kerr-2017-algarve.jpg - modifié; ©James Boyes - https://www.flickr.com/photos/jamesboyes/albums/72157708888638031 - modifié; ©Jamie Smed - modifié
Crédits photo (de gauche à droite) : ©Katie Chan - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Arsenal_LFC_v_Kelly_Smith_All-Stars_XI_(136).jpg - modifié; ©Ryszard dreger - modifié; ©Thewomensgame - https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Sam-kerr-2017-algarve.jpg - modifié; ©James Boyes - https://www.flickr.com/photos/jamesboyes/albums/72157708888638031 - modifié; ©Jamie Smed - modifié
Pour la seconde année consécutive, une joueuse recevra le prestigieux Ballon d’Or, récompensant ainsi les performances footballistiques de l’année écoulée. La rédaction de l’Équipière vous présente ses 5 favorites à la succession d’Ada Hegerberg.

Une sélection marquée par la Coupe du Monde

5) Samantha Kerr
La capitaine australienne est l’une des jeunes étoiles montantes du football féminin. Efficace devant le but, pugnace face aux défenseures adverses, celle qui est récemment devenue la meilleure buteuse de l’histoire de la WNSL (le championnat américain), s’est engagée pour une durée de deux ans avec le club de Chelsea.  Elle espère franchir un nouveau palier en disputant la Ligue des champions.

4) Ellen White
Meilleure buteuse de la compétition (6 réalisations), ex-aequo avec Megan Rapinoe et Alex Morgan, l’attaquante anglaise a été l’une des belles révélations de la Coupe du Monde. Placée en pointe du dispositif offensif britannique, accompagnée de Nikita Parris, la nouvelle avant-centre de Manchester City a inscrit un but à quasiment chaque rencontre, et est devenue l’une des pièces maîtresses du jeu de la formation de Phil Neville.

3) Sari Van Veenendaal
Meilleure gardienne de la Coupe du Monde, la portière néerlandaise a été l’auteure de performances salvatrices. Héroïque en huitièmes de finale et en demi-finale respectivement contre le Japon et la Suède, Van Veenendaal a largement contribué à la seconde place des championnes d’Europe en titre. Libre de tout contrat en fin de saison, elle rejoint l’Atletico Madrid, club avec lequel elle a éliminé Manchester City en huitièmes de finale de la Ligue des champions.

2) Lucy Bronze
Demi-finaliste du mondial avec les Three Lionnesses et vainqueure de la Ligue des Champions avec l’Olympique Lyonnais, Lucy Bronze a vécu une saison 2018-2019 complète. La latérale anglaise figure, depuis plusieurs saisons, parmi les meilleures défenseures du monde. Très en vue offensivement, la robuste défenseure anglaise a délivré deux passes décisives lors du tournoi. Déjà élue meilleure joueuse européenne de l’année en août dernier, elle devrait logiquement figurer parmi les cinq premières du classement.

1) Megan Rapinoe
C’est la grande favorite au titre suprême. Avec 6 réalisations (dont cinq lors des matches couperets) et 3 passes décisives, « Pinoe » a véritablement marqué la Coupe du Monde de son empreinte. L’attaquante californienne a véritablement mené l’équipe américaine à la victoire finale. Si les performances sportives de l’américaine de 34 ans ont ébloui, elle a également marqué les esprits en dehors du rectangle vert. Tantôt engagée dans la lutte pour l’égalité salariale entre joueurs/joueuses des équipes nationales, tantôt opposée au président Trump, la joueuse du Seattle Reign FC a suscité l’admiration par ses prises de positions très fermes.
Autant d’éléments, qui en font la grande favorite de cette nouvelle édition du Ballon d’Or.

Les 20 nommées : 
Lucy Bronze (Angleterre/Olympique Lyonnais)
Samantha « Sam » Kerr (Australie/Chicago)
Ellen White (Angleterre/Manchester City)
Nilla Fischer (Suède/Wolfsbourg)
Amandine Henry (France/Olympique Lyonnais)
Alex Morgan (Etats-Unis/Orlando Pride)
Vivianne Miedema (Pays-Bas/Arsenal)
Dzsenifer Marozsan (Allemagne/Olympique Lyonnais)
Pernille Harder (Danemark/Wolfsburg)
Sarah Bouhaddi (France/Olympique Lyonnais)
Megan Rapinoe (Etats-Unis/Seattle Reign)
Lieke Martens (Pays-Bas/Barcelone)
Sari van Veenendaal (Pays-Bas/Atlético de Madrid)
Wendie Renard (France/Olympique Lyonnais)
Rose Lavelle (Etats-Unis/Washington Spirit)
Marta (Brésil/Orlando)
Ada Hegerberg (Norvège/Olympique Lyonnais)
Kosovare Asllani (Suède/CD Tacon)
Sofia Jakobsson (Suède/CD Tacon)
Tobin Heath (Etats-Unis/Portland)

Diffusion :
Lundi 2 décembre, Théâtre du Châtelet (Paris), à partir de 20H30 (L’Equipe 21)