D1 ArkemaL'Actu

Bordeaux tient tête à l’ogre lyonnais

Par 19/01/2020 20:00 février 22nd, 2021 No Comments
En clôture de la 13e journée de D1 Arkema, Lyonnaises (1ère) et Bordelaises (3e) sont restées dos à dos (0-0) au terme de quatre-vingt dix minutes ternes en spectacle. Auteures d’un match très maîtrisé tactiquement, les Bordelaises ont confirmé leurs immenses progrès réalisés cette saison.

C’est sous un magnifique ciel bleu mais un froid glacial que les 22 actrices lançaient le choc de cette 13e journée de D1 Arkema. Un speaker déchaîné, Corinne Diacre dans les tribunes, la mère de Viviane Asseyi toujours aussi généreuse dans ces encouragements, l’élite du football français sur la pelouse… Bref, tous les éléments étaient réunis pour un bel après-midi de football au stade Sainte Germaine.

Et dès l’entame, les Fenottes prenaient place dans le camp bordelais. Peu à peu, la partie s’équilibrait et la courte phase d’observation laissait place au lâcher prise et à l’agressivité chez les deux équipes. Avec un ascendant territorial toujours lyonnais, mais avec un plan de jeu bordelais fonctionnant à merveille. Et si les Girondines étaient loin de démériter, elles étaient de plus en plus gênées par le pressing rhodanien et se faisaient plusieurs frayeurs – à l’image de cette passe trop appuyée d’Estelle Cascarino (22e). Tout en respectant les consignes de Pedro Martinez Losa en conservant un bloc bas, les Bleues-marines cherchaient à soigner leurs sorties de balle pour se donner toutes les chances de lancer Viviane Asseyi, Claire Lavogez et Khadija Shaw dans les meilleures conditions. Mais outre les deux essais timides de Nikita Parris (40e, 44e), le premier acte aura été bien terne en occasions. Ce sont les duels qui auront rythmé la partie, dont le carton jaune reçu par la capitaine lyonnaise Amandine Henry en fin de première mi-temps servait de symbole et de résumé de ce premier acte.

De retour des vestiaires, les joueuses de Jean-Luc Vasseur mettaient un coup d’accélérateur. Parris était encore dans les meilleurs coups (46e, 58e), mais Romane Bruneau veillait parfaitement sur sa cage. Ada Hegerberg et Wendie Renard de la tête s’essayaient à leur tour (53e, 60e). En vain. Mais une fois l’orage du premier quart d’heure de la deuxième mi-temps terminé, les Bordelaises reprenaient des couleurs et ne faiblissaient pas physiquement, malgré un nombre de courses impressionnant et des efforts défensifs constants d’Asseyi et Lavogez. Dans l’entrejeu, Inès Jaurena et Charlotte Bilbault réalisaient une grande partie, tout comme Delphine Chatelin à gauche de la défense. À deux reprises sur des contres flamboyants (73e, 83e) , les Bordelaises, poussées par leurs supporters venus nombreux, se donnaient la possibilité de s’offrir un succès de prestige. Mais Asseyi et Sarr étaient trop timides dans la finition. L’intensité et agressivité ont été une constante dans ce match. Les Lyonnaises montraient des difficultés inhabituelles et commettaient beaucoup de fautes. Il faut dire qu’elle semblaient être dans une petite forme et frustrées par la très belle opposition du jour. Très discrète sur le rectangle vert cet après-midi, Hegerberg était toute proche de libérer son équipe mais Bruneau réalisait une superbe parade (84e). Les dernières minutes étaient même à mettre au crédit des Bleues-marines qui ont poussé jusqu’à la dernière minute. Un grand Bordeaux tenait donc tête à un tout petit Lyon qui, après la victoire du PSG samedi contre Marseille, ne compte plus que trois points d’avance au classement (35 contre 32). Bordeaux reste à l’affût (28).

Retrouvez le classement de D1 actualisé ici ! 

Leave a Reply