Actu InternationaleAnalyses Coupe du MondeCoupe du Monde 2019

BRA – JAM | 09 JUIN | 15H30​

Par 09/06/2019 17:30 mai 6th, 2020 No Comments

Avant-match

Enfin une victoire pour le Brésil ?

Contrairement à la majorité de ses concurrentes, la sélection brésilienne a pris la décision de ne pas jouer de matchs préparatoires pour la Coupe du monde, et le flou entoure sa forme réelle à l’heure d’entamer la compétition. Classé 10è mondial selon la FIFA, le Brésil aura fort à faire dans le groupe C face à l’Australie et l’Italie, respectivement classées aux 6è et 15è rangs.

Avant d’affronter ces deux adversaires, les Canarinhas entre ce dimanche 9 juin dans la compétition face à une sélection de Jamaïque, a priori plus clémente, qualifiée pour la première fois de son histoire pour la plus belle des compétitions. L’occasion rêvée pour une sélection brésilienne dans le doute de chasser ses démons, elle qui n’a toujours pas gagné en 2019. La dernière victoire des jaunes et vertes remonte à avril 2018, lorsque la sélection impressionna lors de la Copa America, compétition qu’elle domina en inscrivant 31 buts, pour 2 buts encaissés. Depuis, le Brésil a connu une série dramatique de 8 défaites consécutives, face à des adversaires coriaces comme les Etats-Unis ou le Japon, mais également plus à sa portée, comme l’Espagne ou l’Ecosse.

Les confrontations entre l’Allemagne et la Chine sont historiquement favorables aux Allemandes qui comptent 16 victoires, 6 matchs nuls pour seulement 8 défaites. La Mannschaft est  d’autant plus favorite que depuis 2009, la Chine n’a pas réussi à inscrire un seul but contre elle- à voir si Almuth Schult arrive à maintenir ce score.

L’Allemagne en favorite, la Chine en outsider

Même si les statistiques laissent supposer une victoire des Allemandes, les Chinoises – finalistes de la coupe du monde en 1999 – ne débarquent pas en France sans ambitions. Sous la houlette de Jia Xiuquan, les Roses d’Acier souhaite au moins passer la phase de groupe du tournoi. Les Chinoises ont traversé une phase de préparation intense avec de multiples matchs amicaux dont certains ont été gagnés (comme par exemple le match contre la Russie (4:1) ou contre le Cameroun (1:0)) et d’autres perdus (comme par exemple contre la Norvège (1:3) ou contre le Danemark (0:1). Leur dernier défi avant la compétition était le match contre les françaises, que les Chinoises ont perdu 1 -2 mais pendant lequel elles ont fait preuve d’une défense solide et bien organisée. Pour la coupe du monde, la Chine compte notamment sur des joueuses comme Shuang Wang ou Li Ying. Cette dernière, meilleure buteuse de la Coupe d’Asie, peut représenter un vrai danger pour la défense allemande et pour la gardienne de la Mannschaft, Almuth Schult.

Reste à attendre et à voir qui parmi les deux équipes remportera cette première partie !

Informations pratiques :

Samedi 8 juin à 15h, Stade Roazhon Park (Rennes)
Diffusion: Canal+

Après-match

Entame parfaite pour le Brésil

Après un match maîtrisé, le Brésil s’est imposé 3-0 face à la Jamaïque.

Surprise au Stade des Alpes de Grenoble en ce dimanche après-midi :  pas assez remise d’une blessure à la cuisse, la superstar brésilienne et meilleure buteuse de l’histoire de la Coupe du monde (15 buts), Marta, est remplaçante au coup d’envoi. En son absence, les regards sont tournés vers l’autre fer de lance de l’attaque auriverde, l’ancienne attaquante du Paris Saint-Germain auteure de 92 buts en 140 sélections, Cristiane.

Face à la nation la moins bien classée de la compétition, la Jamaïque, les brésiliennes souhaitent se rassurer. Elles qui n’ont disputé aucun match de préparation sont dans l’inconnu, alors que leur dernière victoire date de plus d’un an. Affectée par plusieurs blessures et décrite comme vieillissante, la sélection brésilienne entame pourtant le match pied au plancher.

Dès les premières minutes, la physionomie du match parait claire. Les brésiliennes sont là pour gagner et retrouver des automatismes offensifs. Les jamaïcaines, quant à elles, avaient annoncé ne pas être venues en France pour servir de victimes expiatoires, et comptent bien tenir leur parole. Regroupées bas sur le terrain, elles tentent d’exploiter chaque perte de balle brésilienne en lançant les trois flèches offensives Carter, Matthews et Shaw. Malgré de nombreuses approximations techniques en  contre-attaques, cette dernière, récente recrue des Girondins de Bordeaux, semble être un poison constant en pointe.

Une première mi-temps en faveur du Brésil

Rapidement, l’écart technique entre les deux équipes se matérialise : à la 9è minute, Debinha est subtilement trouvée en profondeur et profite de la passivité de la défense jamaïcaine pour se présenter face à Sydney Schneider. Dibble trop long ou excellente sortie de la gardienne, c’est selon, toujours est-il que Schneider signe là son premier arrêt décisif du match, le premier d’une longue série.

Touchées, les jamaïcaines ne coulent pas après l’ouverture du score de Cristiane d’une belle tête décroisée sur un centre au cordeau d’Alves. Leur fougue offensive et leur densité physique au milieu de terrain mettent à mal à plusieurs reprises les brésiliennes, et notamment la vétérane Formiga, qui semble dépassée à plusieurs reprises et finit par concéder un carton jaune pour une faute d’antijeu au milieu de terrain. Auteures de quelques belles occasions en fin de première mi-temps, les jamaïcaines, obligées de se livrer plus, semblent trop friables défensivement, et passent à peu de choses d’encaisser un deuxième but avant la pause, alors que Schneider impressionne en stoppant le pénalty d’Alves (38e).

​Le show Cristiane

Au retour des vestiaires, les brésiliennes accélèrent et trouvent une nouvelle fois la faille par Cristiane, d’un tacle rageur au second poteau qui franchit bien la ligne de but. Valeureuses mais émoussées physiquement, les jamaïcaines sont au bord du KO mais se procurent tout de même une grosse occasion par Shaw (61e). Finalement, c’est l’inévitable Cristiane qui acheva l’œuvre des Canarinhas d’un beau coup franc (65e), avant de céder sa place sous une standing ovation du Stade des Alpes. Pas exempte de tout reproche sur le dernier but de Cristiane, Schneider, taulière des Reggae Girlz, brille une dernière fois en détournant une belle frappe de Geyse (78e). Ce match se termine à 3-0, l’addition aurait pu être plus salée en fin de match, mais les jamaïcaines peuvent sortir la tête haute. Pour les brésiliennes, ce match aura été une belle entrée en matière avant d’affronter vendredi l’Australie, qui a chuté face à une surprenante équipe italienne.

​Informations pratiques :

Prochain match du Brésil : Jeudi 13 juin à 18h, Australie – Brésil, Stade de la Mosson (Montpellier)
Prochain match de la Jamaïque : Vendredi 14 juin à 18h, Italie – Jamaïque, ​Stade Auguste-Delaune (Reims)