#MetempsÀ la UneDéveloppement de la pratique

La CAF dévoile sa stratégie 2020-2023

Par 30/07/2020 08:30 No Comments
©photo : CAF
Après avoir annoncé l’annulation de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, la Confédération Africaine de Football (CAF) a récemment dévoilé un plan de développement du football féminin pour la période 2020-2023.

Ambition 2023

« Aujourd’hui est un jour historique pour le football féminin en Afrique » s’exprimait Ahmad Ahmad, président de la CAF, le 23 juillet dernier à l’occasion du lancement du plan stratégique continental pour le développement football féminin. « Le lancement de la stratégie du football féminin de la CAF est conforme à notre engagement à donner de l’espoir aux jeunes du continent et à développer le football féminin à tous les niveaux », ajoutait-il avant de dévoiler les détails du plan défini par ses équipes. 

Cette stratégie comporte trois grands axes : poser les fondations du football féminin, le professionnaliser, et améliorer les perspectives de carrière des joueuses. Ces axes se déclineront par la suite en cinq points d’attention majeurs : le développement (formation des encadrants), les compétitions (création d’une Ligue des Champions féminine), le marketing & promotion (développer une marque de fabrique africaine), la professionnalisation & leadership (amélioration des structures, augmentation du nombre de femmes dirigeantes) et l’impact social (utiliser le football comme vecteur d’émancipation des femmes).  

« Nous avons maintenant établi des stratégies et élaboré une feuille de route qui, selon nous, améliorera le développement du football féminin sur le continent dans tous les domaines et à tous les niveaux », a précisé Isha Johansen, Présidente de la Commission d’Organisation du Football Féminin.

De nombreux chantiers attendent donc la CAF pour ces trois prochaines années, avec comme point d’orgue la Coupe du Monde 2023. Pour rappel, cette dernière se disputera en Australie et en Nouvelle-Zélande, accueillera pour la première fois 32 équipes. L’augmentation du nombre de participants permettra au continent africain de présenter davantage de sélections. 

#ItsTimeItsNow

Sous le slogan #ItsTimeItsNow (« Il est temps, c’est maintenant »), les hauts dirigeants du football africain espèrent insuffler un nouvel élan à une pratique qui peine à prendre son envol (ndlr : la première nation africaine au classement FIFA, le Nigéria, arrive seulement en 38ème position)

Une prise de position qui tranche avec ses récents arbitrages. Le 30 juin dernier, à la suite d’une réunion du comité exécutif, la CAF a annoncé l’annulation de la CAN 2020. Une décision qui a dès lors suscité de vives réactions dans le milieu, puisque les compétitions masculines ont fait l’objet d’un simple report.

« Pour plusieurs footballeuses, la CAN représente l’occasion majeure de défendre son pays et de s’exposer pour une carrière en Occident. Plusieures d’entre-nous ont émergé grâce à la CAN. Trois années dans une vie, c’est énorme », déclarait Ajara Nchout, internationale camerounaise. Une pétition a d’ailleurs été initiée et décompte à ce jour près de 6 500 signatures.