Actu Coupe de France

Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse d’Olivier Echouafni et Grace Geyoro (PSG)

Par 01/08/2020 18:30 No Comments
photo : @nicolasjambou
photo : @nicolasjambou
À la veille de la demi-finale de Coupe de France contre Bordeaux, Olivier Echouafni et Grace Geyoro ont tenu un point presse. Ce qu’il faut en retenir.

Grace Geyoro (milieu de terrain)

La préparation

« On s’est bien préparées depuis le début, on a travaillé techniquement, athlétiquement et aussi tactiquement. Je pense qu’on est prêtes pour ce match super important pour nous.

J’estime que les trois matchs étaient nécessaires, on avait besoin de retrouver les efforts de matchs et les automatismes entre nous. On est montées crescendo au fur et à mesure des rencontres que nous avons disputées. Je pense que l’équipe est prête. » 

L’importance de ce rendez-vous

« C’est une compétition importante pour nous, on avait eu la chance de la remporter contre l’OL. Il faudra être concentrées du début à la fin, jouer notre jeu et être efficaces devant le but. Je sais qu’on n’aura pas beaucoup d’occasions mais il faudra les mettre au fond. » 

Sur Bordeaux

« Bordeaux c’est une très bonne équipe, elles l’ont montré tout au long de la saison, elles ont une très belle équipe, je sais qu’elles vont donner le maximum. » 

Ses retrouvailles avec Ève Périsset

« C’est vrai que ça va être un peu particulier, elle sait tout le bien que je pense d’elle, c’est une très bonne joueuse, il y a beaucoup de respect entre nous. J’espère qu’on pourra échanger quelques mots à la fin du match. »

Son travail dans le domaine offensif

« Oui c’est vrai que j’ai beaucoup travaillé devant le but, le coach a insisté pour que j’améliore cet aspect-là. J’ai réussi à marquer plus que les saisons précédentes, j’espère que cette année je pourrai encore marquer davantage. » 

Le soutien de Leonardo

« On ressent beaucoup de soutien de sa part, il est venu nous voir pas mal de fois depuis le début de la préparation, il nous a dit qu’il comptait sur nous, à nous de lui rendre. C’est l’objectif du club, d’aller gagner des titres. »

Sur la reprise après une longue pause et son état physique

« Je pense qu’il y aura des moments un peu plus difficiles que les autres. Il n’y a pas d’appréhension, on sait qu’on doit rester très vigilantes. On s’est entraînées cette semaine sur les tirs au but, on sait que ça peut être la clé de ce match. C’est jamais facile.

Je me sens mieux, c’est vrai que le début de la préparation a été difficile. Aujourd’hui, je me sens bien que ce soit pendant les matchs ou pendant les entraînements. »

Olivier Echouafni (entraîneur)

Sur Bordeaux

« C’est assez exceptionnel ce que fait Bordeaux. C’est une équipe qui fait partie du top 5 de par son effectif, ses individualités, son entraîneur qui prône du jeu. Elle fait partie des meilleures équipes françaises avec des ambitions. »  

Sara Däbritz de retour de blessure

« Elle va très bien, elle est impatiente. On est vigilants, on sait très bien qu’après autant de mois d’inactivité, il faut respecter les étapes, les délais. On aura certainement la possibilité de la faire jouer dans les prochaines semaines. »  

Sur le match qui arrive

« C’est un premier match officiel, on est heureux de pouvoir finir cette compétition. Il faut mettre en avant le travail qui a été fait par la Fédération Française pour nous permettre de la jouer. On a à coeur d’aller chercher un titre, ça pourrait être un beau challenge après la frustration de cette saison raccourcie. » 

Sur le niveau de jeu après un long arrêt

« Ça fait cinq mois qu’on n’a pas joué, presque une demi-année, on a fait en sorte de bien se préparer avec cinq semaines, de l’entraînement, trois matchs. Aujourd’hui, je sens les filles impatientes. Sur le niveau global, il faudra attendre avant de se prononcer sur la qualité du jeu. » 

Les qualités de Bordeaux

« Elles sont multiples, c’est un beau groupe, une équipe qui repart avec du beau jeu collectif, avec beaucoup d’internationales. Il y a une équipe assez homogène, qui va vite de l’avant, qui est bien organisée, avec un coach qui prône un style de jeu très technique et très rapide. »

Le point sur l’effectif

« Il nous reste un entraînement cet après-midi, on part sur un groupe au complet. On ne prendra aucun risque de faire jouer des joueuses qui ont participé à la Coupe de France avec d’autres clubs. »

La présence de Leonardo

« Effectivement, Leonardo est très proche du staff, du groupe. Il vient régulièrement nous voir, apporter son expérience, ça lui tient à coeur de montrer que l’institution Paris Saint-Germain est présente, c’est une très bonne chose. »

L’inquiétude autour de la Covid-19

« Vous savez c’est un peu notre cheval de bataille depuis la reprise. On est très exigeants par rapport à tout ce qu’il se passe. On est testés deux fois par semaine, s’il devait y avoir le moindre cas de Covid, on prendra toutes les mesures. On est inquiets, mais si on se focalise trop là-dessus, ça risque d’être compliqué. On avance avec toutes les barrières sanitaires. »

Des objectifs malgré un effectif peu remanié

« Il y a une place en finale à aller chercher demain, après cela j’espère qu’il y aura un super parcours à faire en Ligue des Champions. Vous avez raison, notre effectif n’a pas beaucoup bougé, mais on cherche un peu une plus-value, notamment avec l’arrivée de Ramona. »

Paris favori ?

« Certainement pas favori. Il y a beaucoup d’incertitudes, on a réussi à faire trois matchs de préparation, les filles sont prêtes. On sait qu’on va être attendues, qu’il y aura du monde, pour moi ce sera du 50/50. »