Actu InternationaleAnalyses Coupe du MondeCoupe du Monde 2019

CHI – SWE | 11 JUIN | 18H00

Par 11/06/2019 20:00 mai 6th, 2020 No Comments

Avant-match

Suède – Chili : Un duel de trouble-fêtes

Dernier groupe à entrer en compétition, le Groupe F. Si les Américaines sont déjà annoncées comme les grandes favorites pour prendre la tête de celui-ci et remporter la compétition, le duel pour la deuxième place, également qualificative, est encore indécis. En guise d’ouverture de ce groupe, la Suède rencontre le Chili, ce mardi 11 juin au Roazhon Park (Rennes).

Une première rencontre

Ce sera une grande première ! Jamais les deux formations ne se sont encore rencontrées. Sur le papier, les Blågult de Peter Gerhardsson sont largement favorites. Leur expérience des compétitions internationales (vice-championnes olympiques à Rio en 2016, quadruples vainqueures de l’Algarve Cup, sans oublier leurs trois podiums mondiaux) a de quoi faire rougir les Chiliennes, qui disputent la première Coupe du Monde de leur histoire.

On imagine mal la Suède chuter face à la 39ème nation féminine au classement FIFA, mais las Chicas de Rojo auront à coeur de réussir leur entrée dans la compétition. D’autant que les deux équipes s’imaginent bien, chacune à leur niveau, jouer les trouble-fêtes. Et ça commence dès le premier match… D’un côté, les Suédoises sont désireuses de jouer un tour aux États-unis et s’emparer de la première place du groupe F. Pour cela Caroline Seger et ses compatriotes doivent impérativement réussir leur entrée en matière face au Chili. De l’autre, le Chili espère créer la sensation et se qualifier pour les phases à élimination directe. La solution pour y parvenir, finir parmi les quatre meilleurs troisième de groupe. Mais la formation de José Letelier compte bien monter sur la deuxième marche de ce groupe F, pour l’instant promise à… la Suède !

Leurs (peu convaincants) derniers matchs

La semaine dernière, les deux équipes ont délivré des performances dignes des mauvais jours dans le cadre de leur préparation à la Coupe du Monde.
Le Chili s’est incliné 2-0 face aux Allemandes, double championnes du Monde, jeudi 30 mai. Si le score n’apparaît pas plus alarmant au vu du fossé séparant les deux équipes, il est aussi trompeur. L’addition aurait pu être beaucoup plus salée tant la Nationalmannschaft a dominé la rencontre : 75% de possession de balle, 32 tirs dont 12 cadrés, contre 1 tir chilien, non cadré.

Vendredi 31 mai, dans la rencontre opposant la Suède à la Corée du Sud, il aura fallu attendre les arrêts de jeu de la deuxième période pour voir les Blågult l’emporter (1-0). C’est finalement un triple changement opéré à la 65ème minute par le coach suédois qui a relancé ce match terne de la part d’une équipe prétendante au titre.

Les joueuses à suivre

Pour la Suède : Le duo Caroline Seger – Sofia Jakobsson. C’est l’un des duo les plus efficaces en Europe. Caroline Seger c’est l’expérience et la mémoire de la sélection suédoise. Appelée en équipe nationale depuis 2005, elle a été de toutes les grandes compétitions, y compris les JO de 2016. Sofia Jakobsson, quant à elle, c’est la fulgurance et l’efficacité devant le but.

Pour le Chili : Christiane Endler. Face à ce duo offensif que peu de défenses arrêtent en Europe, il faudra une gardienne de choc. Après un grand match amical face à l’Allemagne, où elle sauve son équipe d’une déculottée, l’actuelle gardienne du PSG devra réaliser une performance de haute volée, mardi soir à Rennes.

A quoi s’attendre ?

On l’a dit, la Suède est la favorite de cette rencontre. Cela devrait se traduire par une forte domination suédoise dans tous les domaines de jeu. Comme lors de son match amical face à l’Allemagne, les Chiliennes ne devraient pas mettre trop souvent le pied sur le ballon, ni se procurer beaucoup d’occasions à l’inverse de la formation nordique menée par Caroline Seger

Informations pratiques :

Mardi 11 juin à 18 h, Stade Roazhon Park (Rennes)
Diffusion: Canal+ Sport

Après-match

La Suède au bout de l’ennui

Après 83 minutes d’un match terne et insipide, la Suède a trouvé les ressources pour tromper le bloc défensif chilien. C’est l’entrée de Madelen Janogy qui a fait basculer le match en faveur des Blågult.

On pouvait s’y attendre, la première mi-temps a clairement été à l’avantage de la Suède, qui a cependant manqué de précision dans le dernier geste. Face à un bloc défensif compact, les Suédoises ont tiré profit des ailes et des airs, l’essentiel des actions de la première période se terminant par des têtes. Insuffisant face à une gardienne en forme et décisive sur sa ligne à l’image de la tête de Sembrant reprise par Fisher sur corner (25’).

Du côté de la Roja femenina, on note une nette amélioration dans les transitions vers l’avant à partir de la 40ème minute. Elles demeurent cependant dans une attitude défensive qui les forcent à frapper de loin (16’, 44’ et 53’).

Le fait du match : la foudre.

Dans un match en manque de dynamisme, c’est la foudre qui est finalement venue jouer les trouble-fêtes. A la 71ème minute, le match a été interrompu par Lucila Venegas, l’arbitre mexicaine. C’est la première interruption de match de la compétition. La rencontre a pu reprendre 45 minutes plus tard à 20h12.

La femme du match : Madelen Janogy

Mis à part la météo, c’est l’entrée de Madelen Janogy (81’) qui a débloqué la partie. C’est elle qui est à l’origine du premier but. Seule entre les lignes de la défense chilienne, elle réussit un beau contrôle avant de transmettre le ballon à Anvegard, entrée à la 65ème. Après un gros cafouillage dans la surface de réparation, Kosovare Asllani se retrouve balle au pied et fixe la gardienne chilienne, Christiane Endler (83’).

​Les chiliennes n’auront plus les ressources pour revenir d’autant que son attaque est affaiblie par la sortie sur civière de la numéro 9, Urrutia, pour blessure au genou gauche et remplacée par la n°11 Lopez (57’).

En toute fin de match, Janogy vient crucifier le Chili après une récupération haute du ballon. L’attaquante suédoise, dans une action individuelle, traverse la moitié de terrain chilienne, dribble quatre défenseures pour adjuster Endler, auteure jusqu’alors d’un match exemplaire.

Les prochains rendez-vous

Grâce à cette victoire, la Suède prend une sérieuse option sur la qualification pour les huitièmes, qu’il faudra confirmer face à la Thaïlande, dimanche prochain à 15 heures à l’Allianz Arena de Nice. Quant à la Roja femenina elle devront mieux faire pour espérer un nul face aux américaines le même jour à 18 heures au Parc des Princes.

Informations pratiques :

Prochain match de la Suède : Dimanche 16  juin à 15h, Suède – Thaïlande, Stade de l’Allianz Arena (Nice)
Prochain match du Chili : Dimanche 16 juin à 18h, Chili – Etats-Unis, Parc des Princes (Paris)