#Metemps

Christiane Endler – icône du football sud-américain !

Par 15/01/2020 16:10 mai 8th, 2020 No Comments
Joueuse au Paris-Saint Germain depuis le 4 Juillet 2017, Christiane Endler est une des plus grandes gardiennes du monde. Portrait d’une joueuse hors du commun.

Une détermination sans pareille

Depuis son plus jeune âge, que ce soit dans le foot ou ailleurs, Christiane possède l’esprit de compétition et la volonté de briller. Pendant son adolescence au Chili, elle faisait de la natation, mais son véritable amour était le football – une activité difficilement admise pour une fille dans son pays.

La pratique féminine du football n’y étant pas développée, Christiane s’est vue obligée d’évoluer dans d’une équipe amateure masculine, au sein de laquelle elle a dû redoubler d’efforts pour se faire une place et pour se faire remarquer. Cette détermination lui a finalement permis de réussir : plus disciplinée que ses coéquipiers masculins, elle obtiendra sa place dans le 11 titulaire et un rôle très important sur la pelouse.

En 2007, suite à une participation à un tournoi de football scolaire, organisé par l’Association Nationale de Football du Chili, Endler intègre l’équipe nationale féminine U17, au poste d’attaquante. Le staff technique national propose à Christiane de modifier sa position sur le terrain et de devenir gardienne de but, afin de mettre à profit son physique caractéristique du poste. Un changement de poste radical mais qui n’a pas fait peur à la jeune Christiane.

Des débuts en fanfare

Cette même année, elle rejoint le club « Unión La Calera ». Avec eux, elle dispute deux championnats de Première Division chilienne lors desquels elle remporte le prix de « Meilleure Sportive du football féminin chilien » puis s’engage avec Everton de Viña del Mar, avec qui elle joue la finale de la Copa Libertadores Féminine en 2010. Elle perd le match mais obtient la distinction de meilleure gardienne de la compétition. En 2010 elle remporte son troisième prix consécutif de meilleure sportive du football féminin au Chili.

Ces trois saisons dorées lui permettent d’intégrer Colo Colo, l’un des plus grands clubs chiliens et des plus réputés en Amérique du Sud. Au sein de cette équipe, elle remporte le championnat local et la deuxième place de la Copa Libertadores. L’année d’après Endler se montre décisive pour la victoire de son club en finale du championnat. Avec un 0-0 au cours du match, les tirs au but sont inévitables et la gardienne obtient alors le beau rôle de la rencontre.

Le feu d’artifices aux États-Unis, le bouquet final en Europe

Cette finale représente les adieux de Christiane Endler, qui part direction l’Amérique du Nord à l’Université du Sud de la Floride où elle a obtenu une bourse sportive. Étudiante en Business à Tampa, elle joue avec les South Florida Bulls dans la division universitaire américaine de football. C’est lors de son séjour américain que Chelsea et sa coach Emma Hayes découvrent cette pépite et la recrutent lors du printemps 2014. La gardienne de 23 ans à l’époque souffre malheureusement d’une rupture du ménisque et décide de ne pas rester en Angleterre.

Retour au Chili, à Colo-Colo, et malgré une troisième défaite en finale de Copa Libertadores, Christiane s’offre pour la quatrième fois le prix de Meilleure Sportive du Football Féminin au Chili. Ce retour lui permet de relancer sa carrière européenne en 2016, cette fois-ci dans le sud de la péninsule Ibérique, auprès du Valencia FC. Lors de sa première saison, Endler remporte le Trophée ‘Zamora’, pour la gardienne la moins battue de la saison, avec seulement 9 buts encaissés en 23 matchs. Elle y reste un an, jusqu’à ce que le PSG l’attire en 2017. Elle est rapidement élue meilleure gardienne de la saison 2018-19 en D1.

L’étendard de la Roja

La Roja, l’équipe nationale chilienne, a une tradition de joueuses agressives, prêtes à tout donner pour défendre les couleurs de leur pays. Christiane est le reflet parfait de cet engagement. Capitaine, Endler est une leader sur le terrain et en dehors. Elle représente une figure d’autorité pour l’équipe chilienne, où la moyenne d’âge reste assez jeune.

Ayant disputé jusqu’à présent 28 matchs avec l’équipe nationale chilienne, Christiane a connu le parcours idéal, passant par toutes les catégories. En 2008, elle commence avec l’équipe nationale U17. La même année, elle dispute la Coupe du Monde Féminine U20. En 2010, elle intègre l’équipe senior lors de la Copa América et termine à la troisième place du tournoi.

Finalement, le défi le plus important de sa carrière internationale arrive en 2019, lors de la Coupe du Monde en France. Toujours capitaine, Christiane Endler confirme son leadership sur la pelouse comme en dehors et brille lors de la rencontre face aux États-Unis, grâce à ses parades spectaculaires. Ce match réussi face aux futures championnes du monde confirme la place de la Chilienne parmi les meilleures gardiennes du monde.

La figure de proue du « football business » au féminin

Sa performance hors du commun depuis le début de sa carrière lui a donné l’attention dont elle avait besoin. Alors qu’en France les équipes de D1 salarient leurs joueuses, cela reste une exception au Chili où un grand nombre de joueuses ont le statut de semi-professionnelles, exerçant ainsi une activité non-rémunérée. Au sein de l’élite du football féminin mondial, Endler dispose pourtant d’un contrat qui s’élève à environ 30.000€ par an au PSG.  L’attention portée à la gardienne de 28 ans a aussi motivé des marques comme Samsung, Gatorade et Adidas à sponsoriser Endler, preuve du regard médiatique nouveau porté en Amérique du Sud sur le football pratiqué par des femmes.

Impact communautaire

Gardienne d’une des plus grosses équipes de football en Europe ainsi que d’une équipe nationale disputant la Coupe du Monde, star internationale, Christiane Endler peut dire que sa carrière est jusqu’à présent un succès. Et à 28 ans ses perspectives pour le futur demeurent elles aussi très belles autant sur le rectangle vert qu’en dehors.

En 2018, la gardienne du PSG a lancé son projet de « Escuelas Christiane Endler » au Chili. Il s’agit d’un réseau de centres de formation de football pour les filles, de 5 à 17 ans, où elles apprennent à jouer au football et participent à de multiples activités: visite de stades de football, visite de joueurs et joueuses pro aux centres, essai dans des clubs pro pour que les filles fassent leurs preuves, etc. Il existe actuellement 9 centres au Chili. Avec cette activité, la gardienne joue un rôle d’ambassadrice en faveur de l’égalité femmes-hommes.

L’aura de Christiane est d’ailleurs l’un de ses principaux atouts. Véritable star, gardienne émérite au sommet de son art, Endler a un parcours exceptionnel qui fait d’elle un modèle à suivre pour les futures générations. Une joueuse vraiment hors du commun.