Actu D1L'Actu

Confinement, la parole aux joueuses – 14/04 : la D1 garde le moral !

Par 14/04/2020 14:00 février 22nd, 2021 No Comments
Après un mois de confinement, la rédaction de l’Équipière vous donne des nouvelles des joueuses qui font notre championnat de France. Amel Majri, Cindy Caputo et Marina Makanza se sont confiées sur cette période inédite.

Amel Majri (Milieu de terrain – Olympique Lyonnais)

« Mon confinement se passe très bien, je suis chez moi, j’ai de quoi m’occuper. J’organise mes journées comme d’habitude sauf que j’ai pas le droit de sortir. Je range, je lis des livres, je regarde la télé, j’appelle mes proches, je fais des Facetime. On a plus  le temps de faire les choses, je suis moins stressée, moins active. Et puis c’est un peu rebelote chaque jour de la semaine.  

On a un programme physique à faire, pour garder la forme. Pour l’instant, on n’a pas de nouvelles pour la suite de la saison, on suit ce qu’il se passe, comme tout le monde. Notre préparateur physique Romain Segui nous a préparé pleins de choses. On a du vélo, du fartlek, du renforcement, du crossfit, du gainage, plein d’exercices pour ne pas trop perdre physiquement pour la reprise. On fait aussi des challenges entre les joueuses de l’équipe ! 

Ce confinement ne me dérange pas, il faut faire avec. Je suis en bonne santé, mes proches aussi, c’est le plus important ! »

Amel Majri bleues
©Fred LG Photo
Marina Makanza confinement

Marina Makanza (Attaquante – FC Fleury 91)

«Ça se passe bien, tant que ma famille est en bonne santé, même si c’est difficile, on n’a pas le choix, il faut respecter le confinement. 

Je fais mes séances le matin – comme ça c’est fait ! – et il n’y a pas trop de monde dans la rue. J’essaie d’aller courir au moins 45 minutes. Il faut s’entretenir pour se tenir prête pour la reprise, qu’elle soit fin mai, en juin, en juillet ou même en septembre. On ne sait pas quand ça va reprendre. Le gainage, les pompes, tout ce qui est renforcement, on en fait beaucoup alors on va exploser des records à la reprise (rires) ! Par contre pour toucher le ballon, c’est compliqué. Je fais quelques jongles dans l’appartement ! 

Ce n’est pas facile de continuer à s’entretenir sans avoir une date précise, mais ça fait partie de la vie des sportifs de haut niveau. Il faut faire attention à ce qu’on mange,  continuer à respecter les plannings d’entraînement que le club nous envoie, c’est une forme de routine. C’est surtout de l’entretien, car lorsque l’on va reprendre, on aura certainement une phase de quatre semaines de réathlétisation. On n’est pas dans la perspective d’être prêtes à la fin du confinement. Le coach nous appelle régulièrement pour prendre des nouvelles, pour échanger. Avec les filles de l’équipe, on reste en contact par les réseaux ! 

J’avais un piano au fond du placard, je l’ai ressorti. Je lis des livres, j’ai commencé la série Vikings, comme j’avais bien aimé Game of Thrones, j’aime bien celle là aussi ! Évidemment, je reste en contact avec la famille et les amis. Il faut aussi saisir cette occasion pour se reposer, se ressourcer. »

Cindy Caputo (Attaquante – Olympique de Marseille)

«Cette période  commence à être longue… Rester quatre semaines enfermée, être privée de mon rythme habituel et ne pas voir mon entourage ça devient difficile ! Mais je reste positive malgré tout, c’est important de bien rester chez soi pour la santé des français. Nous n’avons pas le choix d’être confinés et je me dis que si nous agissons tous de la meilleure des manières, ça durera le moins de temps possible.

Cindy Caputo confinement

À mon réveil je déjeune, et j’enchaîne directement avec le programme physique individuel mis en place par l’OM. J’occupe mes journées en regardant des séries, en passant du temps avec mes proches avec qui je suis confinée et quand le temps me le permet je bronze (rires) !  Je passe cette période de confinement dans une maison de campagne avec un terrain assez vaste, ce qui me permet de faire du vélo ou d’autres activités sportives que le foot.»