Actu D1L'Actu

CONFINEMENT,LA PAROLE AUX JOUEUSES Adapter ses entraînements, occuper son temps libre

Par 27/03/2020 18:00 février 22nd, 2021 No Comments
À presque deux semaines de confinement, on a voulu savoir comment les joueuses s’adaptent à ce nouveau mode de vie. Valérie Gauvin, Mathilde Bourdieu, Marie-Charlotte Léger et Laura Bourgouin nous ont raconté leur routine hors des terrains et des entrainements.

Valérie Gauvin (Attaquante Montpellier)

« Quand à l’entraînement on nous a dit que c’était terminé, on était forcément déçues d’apprendre qu’on ne pouvait plus être sur le terrain, mais ce qui se passe est important, alors il faut faire le maximum et respecter les consignes données.

Je vis plutôt bien ce confinement. Je suis redescendue chez ma mère dans Gers et à deux le temps passe plus vite. La semaine dernière il a fait beau, alors je vais sur la terrasse, je prends le soleil. Et puis sinon, je regarde des films, j’écoute de la musique…

Tous les jours je fais une séance, j’alterne entre abdos, gainage et course. J’arrive à faire mes séances. Le préparateur physique nous envoie des séances adaptées aux moyens qu’on a. On a notamment des étapes avec le ballon, histoire de ne pas perdre le pied (rires). J’ai un peu de place chez moi alors j’y reste pour toucher le ballon. Avec le confinement, je sors juste pour courir et puis faire les courses. Au début on y allait à deux avec ma mère, mais on a plus le droit, je pense que maintenant ça sera moi qui irai faire les courses (rires) ! »

Gauvin confinement

La première semaine, c’était compliqué, on ne connaissait pas la durée à part les quinze jours minimum, j’ai pris un petit coup, j’ai ressenti de la fatigue, c’était bizarre comme sensation. Là, ça va beaucoup mieux, maintenant on sait que ce sera long. On essaie de se mettre dans la tête une date de reprise, si tout se passe bien… Il faut continuer à se maintenir en forme, pour que lorsque le confinement sera levé, qu’on puisse être bien sur le terrain direct ! »

Mathilde Bourdieu (Attaquante Paris FC)

« C’est une situation assez inédite. C’est frustrant de couper le championnat d’un coup sans savoir quand on va reprendre. Mais on reste positives et on va bosser pour être dans la meilleure forme possible à la reprise. 

J’ai des journées assez remplies de mon côté. J’ai mes cours à suivre de Kiné à distance, alors pendant la journée, je révise mes examens qui arrivent bientôt.  Le soir je fais la préparation physique du club : renfo, cardio avec les moyens du bord. C’est assez particulier parce qu’on se prépare mais on ne sait pas quand on va reprendre. J’ai hâte de reprendre le ballon, le foot avec les coéquipières et prendre du plaisir.

Je me force à garder un rythme qui se rapproche de celui que j’ai habituellement. Ça me permettra de mieux revenir au moment voulu !

Le point positif, c’est ce qu’on peut profiter de nos proches, ce qui n’est pas le cas en temps normal comme ils sont loins. »

Bourdieu confinement

Marie Charlotte Léger (Attaquante Montpellier)

« Je continue à travailler d’une façon différente que sur le terrain avec le ballon, là l’entraînement est plus basé sur de la course. Je garde un rythme en faisant mon sport le matin de 10h30 jusqu’à 12h. L’après midi je prend l’air dans mon jardin et je fais ma sieste, je regarde des films, je joue à des jeux, on s’occupe comme on peut ! Avec les copines du foot, on joue à Ludo King et aux peitts chevaux en ligne. Sinon je regarde “les Marseillais” ou “Demain nous appartient”. J’ai aimé le film “La Vie Scolaire” (nldr :  Réalisé par Grand Corps Malade, Medhi Idir) que j’ai vu récemment. 

Dans cette période, le plus dur est de ne plus s’entraîner ni de sortir mais la santé passe avant tout ! Faut être patiente car cette crise n’est pas à prendre à la rigolade. Il faut respecter ce que le président de la république et le gouvernement ont dit : rester chez nous et attendre. »

marie-charlotte léger selgfie
Laura Bourgouin Confinement

Laura Bourgouin (Attaquante Soyaux)

« Mon état d’esprit est bon ! J’ai la chance de pouvoir profiter d’être dehors dans mon jardin, il fait beau, il y a du soleil. Je pense que ce n’est pas le cas pour tout le monde, je ne suis pas à plaindre. Je pense surtout à ceux qui se battent au quotidien contre ce virus, pour eux on peut dire que c’est une période très difficile.

Pour rester en forme, je suis le programme que le staff nous a envoyé par mail. Bien sûr en respectant les règles, je peux sortir pour un peu de course. Le reste, je le fais chez moi. J’ai la chance d’avoir un espace conséquent pour pouvoir faire tout ce qui est renforcement. Je peux toucher le ballon, je peux faire pleins de choses donc c’est assez facile pour moi. 

Ma journée type, je fais mes séances le matin, et puis l’après-midi, je regarde la télé, je suis sur les réseaux, je fais du jardinage parce qu’il faut s’occuper du jardin (rires), je m’occupe ! J’ai même acheté des jeux de société au cas où, je ne suis pas prête de m’ennuyer ! »