Équipe de FranceL'Actu

Corinne Diacre (France-Uruguay): « On ne s’est pas facilité la tâche »

Par 19/02/2023 20:25 No Comments
Malgré la victoire, l’équipe de France a encore du travail – ©Nathalie Quérouil
Après la victoire de la France contre l’Uruguay (5-1), Corinne Diacre s’est livrée à une analyse lucide de la prestation tricolore. Morceaux choisis. 

Son analyse du match (L’Equipe)

« En première période où on a eu du mal à imposer notre jeu. On ne s’est pas non plus facilité la tâche par des problèmes techniques, par des problèmes de justesse, de choix. Même si on met trois buts en première période. J’ai trouvé la seconde période plus aboutie au niveau du jeu. »

Sur l’adversité proposée par l’Uruguay (Nathalie Quérouil)

« On a eu la possession. C’est vrai qu’on est tombé sur une équipe Uruguayenne en
première période avec un bloc bas, assez dense. On avait bien analysé cette équipe, après il y a ce que l’on voit en vidéo et ce que l’on peut mettre en pratique sur le terrain. On a subi beaucoup de duels parce qu’on a pas été toujours judicieuses dans nos choix, mais également techniquement.

Parce qu’on a perdu beaucoup de ballons et quand l’équipe de France n’est pas juste techniquement, on s’expose à l’aspect athlétique des équipes adverses. Il faut qu’on arrive à être plus juste, pour éviter ces duels. Après, en 90min on a du temps, il faut savoir faire preuve de patience. Savoir fatiguer son adversaire, par la possession, par la circulation du ballon. Mais ça, ça demande de la justesse technique. Et s’il nous manque ça, on est forcément dans le duel. Et effectivement, à ce jeu là, l’adversaire ce soir était… je ne vais pas dire supérieur, mais beaucoup plus rugueux ça c’est sûr. »

Sur la différence entre mi-temps et le changement de système (L’Equipe)

« C’est l’animation du système, plus que le système en lui-même. On s’est mises en difficulté sur certaines relances, nous mêmes. On s’est mises en difficulté. A partir du moment où on n’est pas juste techniquement, à ce niveau là, ça pardonne pas. L’animation du système en deuxième période était bien meilleure. Les changements aussi qui ont fait du bien.« 

Sur l’animation offensive (AFP)
« Les matchs se suivent et ne se ressemblent pas. Les deux adversaires (ndlr, Danemark et Uruguay) étaient complètement différents. On a rectifié deux choses à la mi-temps, des choses qu’on avait identifiées avant le match, mais qu’on a pas su mettre en place en première période, que l’on a mieux faites en deuxième. Le changement de joueuses, le changement de profil de joueuses a permis à notre animation d’être un petit peu meilleure. »

Sur ses attentes (Ouest France)

« [J’attends] de l’animation, des prises de risque, de l’audace. Beaucoup de choses. Après les profils sont différents aussi. Maintenant je vous le dis, je ne condamne personne au bout de 45min. En même temps, je leur ai aussi mis la pression. En gros, les joueuses qui ont démarré contre le Danemark et ce soir, elles savaient aussi, celles qui n’ont pas l’habitude de jouer, que c’est un peu pile ou face. Donc malgré tout il faut supporter cette pression. Et parfois c’est pas facile.

Mais en Coupe du monde on aura besoin de joueuses mentalement prêtes. Prêtes à subir cette pression justement. Il faut
hausser son niveau d’exigence, son niveau mental, athlétique. Il faut tout faire en plus que ce que l’on fait en club le week-end. Contre certains adversaires ça passe, contre d’autres c’est un peu moins bien. Après je le dis, la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain, je ne condamne personne. Je fais juste des constats à l’instant T.« 

Leave a Reply