#MetempsÀ la UneSociété

Coup de projecteur sur… Les « Mamies Footeuses », pour qui le football n’a pas d’âge

Par 13/05/2021 10:30 No Comments
L’aventure des “Footeuses à tout âge” a débuté en 2019- ©Footeuses à tout âge
Tout comme Kylian Mbappé, à elles il ne faut pas leur parler d’âge. Retraitées, quinquagénaires, sexagénaires ou plus, elles ont toutes cette passion commune pour le football. Et parce que le sport est leur trait d’union, l’Equipière s’est entretenu avec l’une d’entre elles.

Un pur hasard, un pur bonheur

Le jeu des rencontres aboutit parfois à de belles surprises. Et c’est presque par hasard que Marie-France et les siennes ont commencé cette incroyable aventure. « C’était à l’occasion de la Coupe du monde féminine 2019. Une équipe de grand-mères sud-africaines prévoyait de venir supporter leur équipe en France. Elles voulaient aussi jouer contre des grand-mères françaises. Des jeunes qui faisaient un tour du monde centré sur le vieillissement les ont découvertes (ndlr, Oldyssey). Ils sont entrés en contact avec le président de Senioriales (ndlr, un groupe de résidences pour séniors) qui a lancé un appel » nous explique-t-elle.

« Ça nous avait fait énormément de bien, alors avec trois autres coéquipières on a pensé qu’il serait bien de la faire découvrir à d’autres femmes. »

Et cet appel a trouvé preneuses puisqu’une quinzaine de séniores y ont répondu favorablement, avant de commencer à s’entraîner en avril 2019. En juin de la même année, elles disputent leur premier match contre les grand-mères sud-africaines. Un moment phare dans le projet. « Ça nous avait fait énormément de bien, alors avec trois autres coéquipières on a pensé qu’il serait bien de la faire découvrir à d’autres femmes. Parce que nous avions osé nous lancer, ça prouvait qu’on pouvait oser faire ce genre de choses à n’importe quel âge et apprendre à jouer au football sur le tard. » se souvient Marie-France. 

À découvrir : Leur site internet

Poser les fondations de la pratique séniore

Pour mener à bien leur projet, elles se constituent en association “Footeuses à tout âge” dès septembre 2019 et se lancent sur les réseaux sociaux. « Les jeunes d’Oldyssey ont créé un groupe de discussion sur Facebook. Avec l’engouement des médias, certaines ont rejoint le groupe et ont voulu rejoindre l’association. » explique-t-elle.

Leur but, organiser un maximum de rencontres entre séniores. Mais pour jouer, il faut d’abord s’entraîner, alors l’association se mobilise. « On trouve un club pour les adhérentes ou elles trouvent elles-mêmes un club. On préconise de s’entraîner avec les écoles de football parce que c’est là que l’on apprend à jouer au ballon. Ensuite on essaye de se retrouver pour des matchs ponctuels dans l’année. ». Débutantes mais organisées, tel est le mot d’ordre. 

En février 2020, elles retrouvent leurs partenaires de jeu de juin 2019 à Saint-Etienne, pour vivre un moment relativement unique. « Au Stade Geoffroy Guichard, lors du match Saint-Etienne-Reims, on a fait une séance de tirs aux buts à la mi-temps devant les 25 000 spectateurs. Au début, ils ne regardaient pas puis ils se sont pris au jeu et on a été encouragées. » détaille cette quinquagénaire.

« On est pressées de pouvoir se retrouver et de bien s’éclater. »

Une crise sanitaire et des projets plein la tête

Malgré les nombreuses annulations d’évènements consécutives aux restrictions sanitaires, leur détermination ne s’est pas amoindrie. « Bien des tournois prévus ont été annulés. En septembre 2020, entre les deux confinements, on a tout de même réussi à effectuer un tournoi dans le Lot. On est pressées de pouvoir se retrouver et de bien s’éclater. Toutes nos adhérentes ont re-signé pour une nouvelle saison malgré les annulations. On en a même deux nouvelles » nous précise, non sans une certaine fierté, Marie-France. 

Plus encore, elles lancent même d’autres projets. « On a développé un système de club partenaire. Les clubs s’engagent à former des femmes âgées. On a beaucoup de liens avec d’autres joueuses aux Etats-Unis qui veulent organiser un tournoi en Espagne. » nous indique-t-elle.

Dans cette lignée, elles souhaitent aussi organiser leur propre stage de football. « On a lancé notre collecte de fonds. C’est pour financer un stage de foot pour les femmes de plus de 50 ans débutantes, à Quimper. On ne s’arrête pas à créer une association. Pour 2022, on voudrait créer notre tournoi en France. » 

Aujourd’hui affiliée à la Fédération Sportive et Culturelle de France (FSCF), l’association n’en est qu’aux prémices de sa jeune vie.