À la UneActu Coupe de France

Coupe de France : Paris rejoint Lyon en finale

Par 02/08/2020 22:42 août 8th, 2020 No Comments
© Inès Roy-Lewanowicz
Bousculées par des Bordelaises décomplexées, les Parisiennes décrochent dans la difficulté leur ticket pour la finale de la Coupe de France. Les joueuses de la capitale affronteront Lyon, vainqueur de Guingamp, dimanche prochain à Auxerre.

Un duel à la hauteur de ses promesses

Devant un public de Libourne acquis à la cause des girondines, les 2ème et 3ème de la D1 Arkema se sont livrées à un beau duel de football, sous l’œil attentif de Corinne Diacre, Leonardo et Laura Georges.

D’entrée, les deux formations ouvrent le jeu et se tournent vers l’offensive. Côté parisien, le flanc droit 100% canadien de Huitema et Lawrence est le plus actif, sans que leurs débordements ne s’avèrent fructueux. De nombreuses occasions sont sabordées par l’attaque parisienne qui peine à tirer du pied faible.

Dans le même temps, les Bordelaises continuent de pousser et vont se saisir d’une erreur parisienne pour prendre l’avantage. Sur une mauvaise passe vers l’arrière de Lawrence, la recrue néerlandaise Katja Snoeijis récupère le ballon et se dirige tout droit vers les buts de Cristiane Endler et conclut malgré la présence d’Irene Paredes (1-0, 24e)

Après l’ouverture du score, les coéquipières de Maëlle Garbino, bien en vue, maintiennent la pression sur leur adversaire du jour et regagnent les vestiaires avec l’avantage au tableau d’affichage.

Pari gagnant pour Echouafni, mais Paris averti

A la reprise des débats, Paris revient avec des intentions bien plus franches. A la 47ème minute, Romane Bruneau est sauvée in extremis par son montant gauche sur un coup-franc de Nadia Nadim. Installées dans la moitié de terrain des locales, les parisiennes continuent à pousser pour revenir au score. Et c’est peu après, sur un corner, qu’Irene Paredes s’élève et permet aux siennes de revenir au score (1-1, 55e).

Si Paris revient à la marque, la qualification n’est pas encore actée. C’est alors qu’Olivier Echouafni procède à une série de changements (ndlr : 5 changements autorisés) : Däbritz pour Luana, Bachmann pour Nadim et Baltimore pour Huitema. Sortie sur blessure, Kadidiatou Diani cèdera quant à elle sa place à Signe Brunn.

Dans un entrejeu fluidifié par l’entrée en jeu de Däbritz, les parisiennes améliorent leurs transmissions. Malgré quelques tentatives, les efforts de Bordeaux pour reprendre l’avantage sont vains, comme cette reprise de Shaw amortie par le poteau d’Endler. C’est finalement Brunn qui offre une nouvelle finale au Paris Saint-Germain (2-1, 84e). Délicatement servie par Baltimore, la jeune danoise pousse le ballon de la pointe du pied et bat Bruneau.

Une victoire difficile mais actée pour le Paris Saint-Germain, dont la joueuse vedette Kadidiatou Diani, n’est pas sortie indemne : l’inquiétude règne autour de sa participation pour la finale de Coupe de France à Auxerre le 9 août et pour le Final 8 de la Ligue des Champions en Espagne.

Le club de la capitale est une nouvelle fois averti : cette saison, il faudra encore plus compter sur Bordeaux.

Leave a Reply