À la UneD1 ArkemaL'Actu

D1 Arkema (J1) – Le debrief de la redac’

Par 29/08/2021 20:56 No Comments
Sara Däbritz s’est illustrée contre Fleury, avec un but de trente mètres- ©PSG
Ce week-end marquait le retour de la D1 Arkema. Quelques surprises se sont déjà invitées au tableau. Si Lyon et Paris ont tenu leur rang, Bordeaux a commis sa première erreur de parcours. Debrief.

On a aimé

Le premier but en D1 de Selma Bacha

L’honneur d’ouvrir cette saison 2021/2022 revenait à l’Olympique Lyonnais et au Stade de Reims. Les Fenottes, vice-championnes de France, n’ont pas failli à leur objectif. En s’imposant sur le score de trois buts à zéro, sur leur pelouse, les joueuses de Sonia Bompastor prenaient provisoirement la tête du championnat.

Selma Bacha, déjà buteuse en Coupe de France et en Ligue des champions par le passé, a inscrit le premier but de sa carrière en D1 Arkema. A 20 ans, la jeune lyonnaise entame sa cinquième saison avec l’équipe fanion de l’OL.

La promesse Louna Ribadeira

Le Paris FC n’avait pas de temps à perdre ce samedi. Dès la première minute de jeu, les Parisiennes ouvrent le score sur une réalisation de Clara Matéo. Malgré l’égalisation bretonne à la demi-heure de jeu, les joueuses de Sandrine Soubeyrand ne se sont pas laissées abattre. 

Cinq minutes après l’égalisation, Daphné Corboz redonnait l’avantage aux siennes sur pénalty. Deux réalisations s’ajoutaient au tableau d’affichage en seconde période (4-1). 

Parmi les buteuses, la jeune Louna Ribadeira n’est pas passée inaperçue. Remuante, mais surtout décisive, l’attaquante de 17 ans s’est largement illustrée pour son premier match en D1 Arkema. Passeuse sur l’ouverture du score, la jeune Parisienne était à la conclusion pour le troisième but francilien. Prometteur !

La bonne opération de Soyaux

D’emblée, l’ASJ Soyaux et le GPSO 92 Issy avaient un rendez-vous important. Respectivement dixième et onzième la saison passée, les deux équipes font office de concurrents direct pour le maintien. Lors du précédent exercice, les Sojaldiciennes s’étaient inclinées à l’aller face aux Isséennes, avant de l’emporter au retour. 

Dans ce nouveau duel, c’est Soyaux qui s’est démarqué en l’emportant sur le score de deux buts à zéro, grâce à une réalisation Laura Bourgouin et un but provoqué par cette dernière. L’équipe charentaise empoche trois points, qui pourraient s’avérer précieux en bout de course. 

Le boulet de canon de Däbritz 

C’est l’image du week-end. Alors que le Paris Saint-Germain menait au score après quatorze minutes de jeu contre Fleury, l’internationale allemande Sara Däbritz s’apprêtait à marquer la rencontre de sa patte gauche. Servie par Ashley Lawrence aux trente mètres, la milieu de terrain du PSG envoie un missile en direction des buts d’Emmeline Mainguy. Désabusée, la portière floriacumoise n’a rien pu faire. 

Après ce but tonitruant, les réalisations se sont multipliées côté Rouge et Bleu. Kadidiatou Diani, Ramona Bachmann, mais aussi Jeannette Yango contre son camp, sont venues alourdir la marque. Score final 5 à 0, Paris s’adjuge le premier derby de la saison. Grâce à ce large succès, le club de la capitale se positionne d’ores et déjà en tête du classement, à égalité de points avec Lyon, mais devant à la différence de buts.  

On n’a pas aimé

Le faux-pas de Bordeaux

On perd des points bêtement, à l’image de l’année dernière. Il va falloir vite se reprendre”. Lucide analyse de Maëlle Garbino à l’issue du match opposant les Girondines à Saint-Etienne. Alors que les joueuses de Patrice Lair, absent pour des raisons personnelles, menaient au score à la mi-temps grâce à l’incontournable Vanessa Gilles, ces dernières ont été surprises en fin de partie par les promues. Après un ballon mal repoussé par la défense adverse, Laura Condon déclenche sans hésiter une frappe puissante du pied gauche aux abords de la surface, qui transperce les filets de Mylène Chavas (81’, 1-1). 

Portées par des supporters venus en nombre, les Vertes parviennent à conserver ce précieux score et partagent finalement les points de la partie avec Bordeaux. Une belle manière de débuter la saison pour les stéphanoises, mais un faux-pas d’emblée pour les Marine et Blanc, qui vont déjà devoir rapidement se remobiliser à quelques jours de la rencontre contre Wolfsburg. 

Djion perd sur le fil

Au stade des Poussots, Dijon recevait Montpellier pour son premier match officiel de la saison. A la 20ème minute, les hôtes de la rencontre concédaient l’ouverture du score, avant de revenir dans la partie.

Les Dijonnaises semblaient avoir fait le plus dur en remontant leur but d’écart à un quart d’heure du terme de la rencontre. C’était sans compter sur la résilience des Montpelliéraines. A la dernière minute de jeu, sur coup-franc, Sarah Puntigam venait anéantir les espoirs des bourguignonnes (1-2).

Leave a Reply