À la UneActu D1 ArkemaL'Actu

D1 Arkema – J1 : Le Havre démarre fort, l’OL déjà devant

Par , , 06/09/2020 19:30 septembre 13th, 2020 No Comments
Ce week-end des 4-5 septembre marquait le coup d’envoi de la D1 Arkema version 2020-2021. Paris et Lyon ont dominé leur premier exercice alors que le duel entre promus a largement tourné à l’avantage du Havre, qui a surclassé un Issy trop friable défensivement. 

Près de six mois qu’on n’avait pas vu les joueuses de D1 Arkema à l’oeuvre. Après de longues semaines de préparation, les joueuses ont pu profiter de ce premier week-end de septembre pour retrouver les terrains. Si la vérité de la première journée est rarement celle de la dernière, cette entame de championnat a permis d’avoir un premier aperçu du niveau actuel des douze équipes engagées. Contrairement à la Ligue 1 Uber Eats qui a vu plusieurs de ses matchs reportés, toutes les rencontres du premier épisode de ce nouvel exercice ont pu se jouer et ce, pour notre plus grand plaisir.

L’incroyable match nul entre Reims et Bordeaux

Les quatre rencontres programmées en ouverture, ce samedi à 14h30, n’ont pas déçu avec des occasions en bataille, une pluie de buts et des retournements de situation; des rencontres comme on les aime.

Dans le match qu’il ne fallait manquer sous aucun prétexte entre Bordeaux et Reims, les Girondines peuvent nourrir d’énormes regrets tant elles avaient la mainmise sur la partie avant de concéder un incroyable match nul (4-4). Si l’attaquante rémoise Mélissa Gomes a marqué le premier but de la saison de D1 au bout de 37 secondes de jeu, Bordeaux a ensuite surclassé les joueuses d’Amandine Miquel en inscrivant 4 buts. Le duo Khadija ShawKatja Snoeijs permettait alors aux Marine et Blanc de mener 4-1 à l’heure de jeu. Mais dans la dernière demi-heure, Romane Bruneau et ses coéquipières ont complètement craqué et ont laissé Reims revenir au score avec une égalisation signée Rachel Corboz dans le temps additionnel. Bordeaux laisse déjà filer deux points dans la course à la Ligue des Champions…

Montpellier et Fleury se neutralisent, Soyaux démarre bien contre Dijon

Respectivement 7e et 4e de D1 l’an passé, Fleury et Montpellier se sont neutralisés pour leur entrée en lice au stade Auguste Gentelet (0-0). Aucun but à se mettre sous la dent malgré de nombreuses occasions. Le MHSC est tombé sur une Laëtitia Philippe des grands jours et un bloc solide mis en place par David Fanzel, l’entraîneur de Fleury. Marion Torrent et ses partenaires n’ont pas su profiter du match nul de Bordeaux pour prendre de l’avance au classement. Les Héraultaises viseront à coup sûr une première victoire contre Guingamp le week-end prochain, à l’occasion d’un nouveau match piège.

Sous les yeux de Corinne Diacre, l’ASJ Soyaux a parfaitement lancé sa saison contre Dijon (2-1) et ce, malgré un effectif touché par de nombreux départs. Les Bleues et Blanches ont nettement maîtrisé un premier acte conclu par des buts de Siga Tandia et Viviane Boudaud. En deuxième mi-temps, les Bourguignonnes ont montré un autre visage et ont donné du fil à retordre à des Sojaldiciennes à court de jus en fin de match. La recrue américaine du DFCO Sh’nia Gordon a même relancé le suspens à dix minutes du terme, mais les troupes de Sébastien Joseph ont tenu jusqu’au bout pour décrocher les trois points dès l’entame. De bon augure. 

Un duel des promus déséquilibré 

Pour le duel des nouvelles têtes de la D1, le GPSO 92 Issy recevait Le Havre au stade Le Gallo de Boulogne. C’est une recrue qui a inscrit le premier but de l’histoire du club normand en D1 Arkema. La titi du PSG Lina Boussaha n’a pas tardé à trouver la faille (4e, 1-0). Si les joueuses de Yacine Guesmia ont ensuite bien réagi, les Chouettes ont concédé un pénalty à la demi-heure de jeu qu’Ashley Clark n’a pas manqué de transformer. La suite a été plus compliquée pour Issy et sa nouvelle gardienne Pauline Moitrel, qui a vécu une première pour le moins compliquée. Alli Thornton et Élodie Policarpo ont enfoncé le clou dans le second acte. Un score sévère pour Issy, Laurie Teinturier ayant trouvé la barre à deux reprises. Des débuts soignés pour Le Havre qui  prend même la tête de cette D1 Arkema, en attendant les autres rencontres de la journée.

Diani voit triple et lance la saison de Paris 

Le PSG n’a pas manqué ses débuts en D1, samedi, contre Guingamp (4-1). Kadidiatou Diani s’est particulièrement distinguée avec un triplé et une passe décisive et Marie-Antoinette Katoto est également apparue bien en jambes. Les femmes d’Olivier Echouafni, récentes demi-finalistes de la Ligue des Champions, ont pourtant longtemps buté face une défense guingampaise bien en place. L’ailière des Bleues a ouvert le score à l’heure de jeu avant que son équipe ne déroule. La réduction du score signée Faustine Robert n’y a rien changé.

Lyon a fait la différence en deuxième période

Une semaine jour pour jour après sa victoire en Ligue des champions, Lyon démarrait une nouvelle saison de D1 en recevant le Paris FC. La bascule mentale entre la C1 et le championnat n’a pas été immédiate pour les joueuses de Jean-Luc Vasseur. Dominatrices lors du premier acte, elles ont tout de même eu des difficultés à se procurer des occasions franches. Les deux équipes sont retournées au vestiaire sur le score de 0 à 0. Les championnes d’Europe ont finalement accéléré en deuxième mi-temps grâce à quatre buts signés Wendie Renard (56e sp), Saki Kumagai (68e et 86e) et enfin Eugénie Le Sommer (74e sp). Une victoire 4 à 0 qui lance parfaitement les Lyonnaises dans cet exercice 2020-2021.