À la UneActu D1L'Actu

D1 Arkema (J16) – Le debrief de la redac’

Par 13/03/2021 21:32 No Comments
Montpellier s’est logiquement imposé face au Havre- ©FredLG
Pour cette 16e journée, Montpellier retrouve la victoire, et Melissa Gomes porte Reims. Alors qu’Issy tenait face à Guingamp, le GPSO s’incline une nouvelle fois, à l’instar de ses voisines Franciliennes de Fleury. Débrief.

On a aimé

Evelyne Viens et s’en va avec panache 

Jamais cette saison le Paris FC n’avait gagné contre une équipe du Top 3. Avec un doublé d’Evelyne Viens et un penalty de Gaëtane Thiney, le second club de la capitale s’offre une victoire de grande classe. En levée de rideau de cette 16ème journée de D1 Arkema, les Franciliennes ont créé la sensation vendredi face à des Girondines en manque d’inspiration. 

Les joueuses de Pedro Martinez Losa avaient pourtant ouvert le score au quart d’heure de jeu sur un but de Katja Snoeijs parfaitement servie par Khadija Shaw. Mais les Parisiennes sont parvenues à faire jeu égal et reviennent au score avec un pénalty bien transformé par Gaëtane Thiney. Au retour des vestiaires, les invitées sont une nouvelle fois menées après une nouvelle réalisation de Snoeijs.

Mais les joueuses de Sandrine Soubeyrand font preuve de résilience, et mettent les bouchées doubles pour inverser la tendance. Et en l’espace d’un petit quart d’heure tout bascule. Sur une belle récupération (73’) et un service de Coumba Sow (89’), la Canadienne Evelyne Viens inscrit un doublé et conclut la victoire du Paris FC. Un joli cadeau d’adieux à ses coéquipières puisque la Canadienne, en prêt dans la capitale, rejoindra très prochainement le stage d’entraînement du Sky Blue FC en vue de la saison en NWSL à venir. Avec cette victoire, les Parisiennes (4e) reviennent à seulement sept longueurs de leur adversaire du jour

Montpellier retrouve la victoire

Face à une équipe du HAC positionnée en lanterne rouge, l’occasion était parfaite pour Montpellier pour se relancer après 5 matchs consécutifs sans victoire en championnat. C’est en toute logique que les joueuses de Frédéric Mendy ont rapidement pris la possession du ballon. Les Havraises tiendront ainsi une bonne demi-heure face aux tentatives montpelliéraines. Mais à dix minutes de la pause, les Pailladines ouvrent la marque et prennent l’avantage sur des réalisations d’Iva Landéka (36’) et de Sarah Puntigam (45’). 

Au retour des vestiaires, les Havraises tentent alors de jouer la contre attaque. Après la réduction du score de Berglind Bjorg Thorvaldsorttir (65’), les coéquipières de Marion Torrent réagissent et prennent le large grâce à Mary Fowler (78’) et Adeline Engman (89’). Les Montpelliéraines s’imposent très largement sur le score de 4 buts à 1. Une victoire qui remet le club occitan en selle (5e) mais qui enfonce encore un peu plus les filles de Michael Bunel (12e), toujours à cinq longueurs d’Issy (11e).

Melissa Gomes porte Reims

L’internationale Portugaise semble en grande forme. Contre Soyaux, Melissa Gomes s’est offert un doublé. Dominatrices, les Rémoises s’en sont une nouvelle fois remises à leur buteuse pour prendre l’avantage dès la 13ème minute. Elle inscrit ainsi l’unique but de la première période. 

Peu après le retour des vestiaires, sur un centre de Kessya Bussy, Gomes contrôle de la poitrine et trompe la gardienne sojaldicienne (52’).  Dix minutes plus tard, Laura Bourguoin est expulsée à la suite d’un second avertissement et laisse Soyaux à dix. Les joueuses d’Amandine Miquel profitent alors de leur supériorité numérique pour creuser l’écart par l’intermédiaire de Kessya Bussy et Melissa Herrera. Score final 4 buts à 0.

L’ancienne joueuse de Juvisy porte ainsi son compteur à 9 buts cette saison et permet aux siennes de faire une très belle opération face à un concurrent direct pour le maintien.

On n’a pas aimé

Fleury rate le coche

Le Dijon FCO recevait le FC Fleury 91 ce samedi. Dans une demi-heure plutôt équilibrée entre les deux équipes, l’équipe de David Fanzel se montre plus dangereuse dans la surface dijonnaise. 

C’est sur une nouvelle situation dangereuse côté floriacumois que Dominika Grabowski (33’) ouvre le score sur bon décalage de Michelle De Jongh. Les Bourguignonnes ne parviennent pas à déséquilibrer la défense de Fleury, bien en place au terme des 45 premières minutes. Au retour des vestiaires, les Dijonnaises s’imposent dans la moitié de terrain des Essonniennes et arrivent progressivement à déséquilibrer la défense du FCF91.

Dans un temps fort, sur un corner, Mylène Tarrieu récupère et tente une frappe trop écrasée qui trouve Desire Oparanozie. L’attaquante Nigériane permet à son équipe de revenir au score. Manon Heil (FCF 91) se blesse sur le but Dijonnais et est remplacée par Emmeline Mainguy. Dans un moment de frustration, Léa Le Garrec (capitaine) écope d’un carton rouge pour contestation. Réduites à 10, les coéquipières de Dominika Grabowski parviennent tout de même à se créer des occasions dangereuses. Mais Marine Haupais (91’) sort sur blessure et doit laisser ses coéquipières à 9. C’est à ce moment précis que les Dijonnaises prennent grâce à Ophélie Cuynet (94’) et Léa Khelifi (96’). 

Le groupe de Yannick Chandioux s’empare donc des trois points après avoir été mené au score. Fleury, qui semblait pourtant favori, repart avec un quatrième match sans victoire sur cinq rencontres de D1 en 2021.

Issy tenace mais encore défait

Avant d’affronter Issy cet après-midi, Guingamp restait sur un match nul face au Paris FC, concurrent direct pour la 4ème place. Le GPSO 92 avait  quant à lui pour objectif de sortir de la zone de relégation.

En première partie de jeu, les deux équipes se procurent quelques occasions sans pouvoir concrétiser. Le score reste nul et vierge, et fait pour l’instant les affaires d’Issy puisque Soyaux est dans le même temps mené face à Reims. Au retour des vestiaires des 22 actrices, les Guingampaises trouvent la faille. Un centre d’Heloise Mansuy trouve Louise Fleury (51’) qui marque sur une reprise de volée. 

Malgré les tentatives des Isséennes, Solène Durand parvient à repousser chaque frappe. A l’heure de jeu, Louise Fleury (63’) double la mise et permet aux siennes de creuser l’écart (2-0). Sur une faute de Maiwen Renard (79’), les joueuses de Camillo Vaz obtiennent un penalty qui ne sera pas transformé grâce à la déviation de Solenne Durand qui envoie le ballon sur la barre. 

Le score n’évoluera plus et les Isséennes restent relégables.

Le Clasico se fait attendre

On l’attendait tous, mais il se fait attendre. En raison de trois cas COVID diagnostiqués au sein de l’équipe parisienne, le match opposant l’OL et le PSG a été reporté à une date ultérieure. 

Un report qui a d’ailleurs fait parlé du côté de Lyon, consiérant que les conditions numériques étaient pourtant réunies pour que la rencontre tant attendue se tienne dans les délais.

Mais la FFF en a décidé autrement et il faudra encore patienter pour la grande “finale” de ce championnat encore indécis.