À la UneActu D1L'Actu

D1 Arkema (J18) – Le debrief de la redac’

Par , 04/04/2021 14:55 No Comments
Le Stade de Reims a créé la sensation sur la pelouse occitane (0-4) ©MHSC
Quatre matchs étaient à l’affiche de cette dix-huitième journée. Au bilan, Reims piétine les Montpelliéraines chez elles, Bordeaux assure les trois points pour son 100e match en D1 et le HAC ne gagne toujours pas. Debrief.

On a aimé

La courte revanche de Bordeaux

Face à Issy, les Bordelaises avaient une revanche à prendre. Défaites 3-1 au match aller, les filles de Pedro Martinez Losa ont plutôt bien géré leur match retour. 1-0  et trois points de plus au classement, les Bordelaises sont bien installées dans leur fauteuil de 3e. Toujours privé de Khadija Shaw, le club girondin peut compter sur Katja Snoeijs. Tôt dans le match, l’attaquante néerlandaise trouve le chemin des filets (1-0 à la 12e). Le match se verrouille, les Isséennes défendent très bas et le milieu bordelais ne laisse que très peu d’espace à leurs invitées. Karchouni, encore très juste techniquement, a récupéré de nombreux ballons et a permis à son équipe de gérer de longues phases de possessions. Cette saison, le milieu Garbino, Dufour, Karchouni semble bien équilibré . À noter : les premiers pas en D1 de Malia Berkely entrée à la 87e sur Ève Perisset.

Malgré le petit revers contre le PFC en mars dernier, l’année 2021 réussit aux Girondines. 38 points après 18 journées, c’est le meilleur ratio du club depuis sa montée en D1 en 2016. Bordeaux a faim d’Europe et ça se voit !

Le grand pas de Reims vers le maintien

Sacré Reims! Les joueuses d’Amandine Miquel restaient sur une série de deux victoires avant de se déplacer à Montpellier. Et le moins que l’on puisse dire est qu’elles ont largement déjoué les pronostics. À l’extérieur, les Rouge et Blanc inscrivent rapidement le premier but par l’intermédiaire de Melissa Herrera (4’), qui récidivera à la demi-heure de jeu avec un second but.

En seconde période, et en l’espace de quatre petites minutes, Kessya Bussy et Sonia Ouchène alourdissent l’addition. 4-0, le plus lourd revers subi par Montpellier depuis son match contre Lyon en octobre dernier (5-0).

Avec cette victoire, les Rémoises ne sont plus qu’à trois petits points du maintien et pourraient même viser plus haut. C’est en revanche une nouvelle désillusion pour Montpellier qui pointe toujours à la 6ème place du classement, avec seulement un point de plus que son adversaire du jour.

Le PSG qui habille Soyaux pour l’hiver

Scène insolite du côté de Saint-Germain en Laye ce dimanche. Les deux équipes arboraient les couleurs du Paris Saint-Germain. Pour cause, l’ASJ Soyaux a égaré son sac de maillot durant son voyage à destination de la capitale. Résultat des courses, le club parisien a du fournir des maillots à son adversaire du jour. Un signe sans doute, de la douche froide qui les attendait.

Intraitable, le Paris Saint-Germain a étrillé Soyaux sur le score de 7 à 0, notamment grâce à un triplé de Marie-Antoinette Katoto. Une nouvelle performance qui lui permet de ravir la place de meilleure buteuse de D1 à la Bordelaise Khadija Shaw, avec 20 réalisations. Si le club de la capitale met la pression sur Lyon, qui doit encore disputer un match en retard, Soyaux n’est toujours pas à l’abri d’une relégation (10ème).

On n’a pas aimé

Le Havre trop rapidement battu

Deux buts encaissés en deux minutes et lors d’un match accessible, tel est le sort qui s’est abattu sur Havraises ce samedi après-midi. À la 18e, Sh’nia Gordons s’en va seule éliminer Kristjansdottir avant de dribbler Picaud. Pas de réaction Havraises et deux minutes plus tard, c’est Solène Barbance qui, d’une superbe enroulée pied gauche, trompe à son tour Picaud. On joue depuis vingt minutes et les hôtes semblent bien mal engagées.

En seconde mi-temps, le Havre propose du jeu, à l’image de Davis, toujours active sur son côté. Mais le désert offensif normand est frappant. Les coups de pied arrêtés s’enchaînent mais sans jamais vraiment inquiéter la portière dijonnaise.

Le Havre ne gagne pas : une victoire en 18 matchs et seulement 5 petits points pris cette saison. A 5 points d’Issy, le HAC, malgré un calendrier difficile, devra se battre jusqu’au bout pour ne pas vendre sa peau trop tôt. De son côté, le DFCO réalise une belle opération et talonne désormais Reims, en 8e position.

La COVID-19 frappe encore 

Le club rhodanien l’a annoncé hier, quatre cas positifs ont de nouveau été détectés dans son effectif. Un nouveau coup dur après le report de son match de Ligue des Champions contre Paris et de son match de D1 contre Guingamp pour les mêmes raisons. L’Olympique Lyonnais dénombre désormais 14 cas, joueuses et staff confondus.

Cette nouvelle annonce intervient peu après les propos de Jean-Michel Aulas au sujet de la convocation de ses joueuses en équipe nationale. “Les Lyonnaises cas contact mais dans la liste des Bleues contre l’Angleterre et les États-Unis. Tout ceci n’est pas très prudent car les joueuses lyonnaises sont cas contacts” a-t-il déclaré sur son compte Twitter.

Si l’OL est le plus touché, un autre club de D1 a également été contraint au report de son match, le Paris FC.