D1 ArkemaL'Actu

D1 Arkema (J19) – Le débrief de la rédac’

Par 17/04/2022 17:51 No Comments
Les dernières journées s’annoncent cruciales pour Saint-Etienne- ©ASSE
A quelques journées du terme de la D1 Arkema, les jeux semblent se préciser en haut comme en bas de tableau. Débrief.

On a aimé

Le Paris FC qualifié en Ligue des champions

Elles y sont ! Les joueuses du Paris FC ont enfin validé leur ticket pour le premier tour des barrages de la Ligue des champions. Solides mais surtout constantes tout au long de la saison, les joueuses de Sandrine Soubeyrand ont cette fois-ci dominé Montpellier. Après avoir largement creusé l’écart en première période, le PFC a encaissé un but au retour des vestiaires signé Nérilia Mondésir (50’, 3-1). Sans conséquence sur le résultat final néanmoins pour les Bleues et Blanches qui, grâce à la victoire de Lyon sur Fleury, goûteront au parfum européen la saison prochaine.

Guingamp prend les devants

Ce samedi, les Guingampaises se déplaçaient dans le Forez pour y affronter Saint-Etienne. Dans ce duel crucial pour le maintien en D1 Arkema, les Bretonnes l’ont emporté 3 buts à 1 grâce à des réalisations de Maïwen Renard, Sarah Cambot, et Laurie Teinturier. Ainsi, les Bretonnes reviennent à la 8ème place du classement, tandis que l’ASSE reste lanterne rouge. Le rendez-vous contre Dijon, en match en retard de la 18ème journée le week-end prochain, sera décisif.

Ici c’est Kouassi

Une fois n’est pas coutume, Fleury a donné du fil à retordre à un gros du championnat. Contre Lyon, les Floriacumoises ont même ouvert le score par l’intermédiaire de foulée, les Lyonnaises ont égalisé par l’intermédiaire de Cascarino (37’), avant de prendre le Rosemonde Kouassi, élue joueuse du mois de mars, à la 36ème minute. Mais dans la large en seconde période sur corner (66’, 1-2). Une victoire difficile pour Lyon qui reprend le large en tête de la D1 Arkema, face à une vaillante équipe de Fleury. 

À lire aussi : Le sprint final européen

On n’a pas aimé

Paris à réaction  

Il a fallu du temps au PSG pour se défaire de son adversaire lors du derby. Contre Issy, les championnes de France ont ouvert le score par l’intermédiaire de Marie-Antoinette Katoto (31’). Cinq minutes plus tard, Julie Perruzetto remettait les deux équipes à égalité (35’, 1-1). Mais en seconde période, les Parisiennes passaient la seconde et inscrivaient cinq buts supplémentaires. De quoi s’offrir une victoire en demi-teinte (6-1) avant de se déplacer à Lyon le week-end prochain en Ligue des champions.

Toujours pas de victoire pour Dijon en 2022

Face à Bordeaux, les Dijonnaises ont poursuivi leur triste série. Une nouvelle fois défaites, les Bourguignonnes n’ont toujours pas remporté la moindre rencontre en championnat en 2022. Après l’ouverture du score de Katja Snoeijs (15’), ont ensuite encaissé un but de Melissa Gomes (32’). Peu dangereuses, les joueuses de Christophe Forest se voient devancées par Guingamp et retombent à la 9ème place tandis que Bordeaux (5e) prend ses distances avec Montpellier (6e).

Soyaux nourrit encore des regrets

Les journées se suivent et se ressemblent en Charente. Hôte de Reims, l’ASJ Soyaux a longtemps cru tenir le point du match nul. Dans cette rencontre, les Rémoises ont été les premières à faire trembler les filets par l’intermédiaire de Kethna Louis (32’). Au retour des vestiaires, la jeune Camille Collin égalisait pour Soyaux (50’, 1-1). Mais en fin de partie, à la 83ème minute, les Sojaldiciennes vont de nouveau flancher sur une réalisation de Tanya Romanenko (1-2). Toujours relégables, les joueuses de Dragan Cvetkovic vont devoir mettre les bouchées doubles dans ce sprint final. 

Leave a Reply