À la UneD1 ArkemaL'Actu

D1 Arkema (J20) – Le debrief de la redac’

Par , 09/05/2021 20:20 juin 18th, 2021 No Comments
L’OL s’est baladé sur la pelouse d’Issy en marquant quatre buts – ©OLFeminin
En haut du tableau, Lyonnaises, Parisiennes et Bordelaises tracent leur route. De l’autre côté, Soyaux réalise une belle opération face à Fleury et condamne Le Havre à la relégation. 

On a aimé

Khadija Shaw, la tête dans les étoiles

Victorieuses à Montpellier, les Bordelaises avaient à cœur de mettre en valeur leur statut de qualifiées en Ligue des champions. Malgré la domination montpelliéraine, les Marine et Blanc ont su patienter et rester solide en défense. Si le match a mis du temps à s’emballer, il a fallu attendre le dernier quart d’heure et un éclair du duo Karchouni/Shaw pour prendre les devants. À la 76e, sur une passe lumineuse de Karchouni, Shaw enchaîne un contrôle de la poitrine et une frappe limpide qui passe entre les jambes de Schmitz. 

Une victoire sur le plus petit des scores pour Bordeaux, mais qui fait le bonheur de l’attaquante jamaïcaine. Avec vingt-et-une réalisations, Khadija Shaw reprenait temporairement la tête du classement des buteuses de D1 Arkema. Mais ce n’est pas tout ! L’attaquante de 24 ans est par la même occasion devenue la meilleure buteuse de l’histoire du club girondin en dépassant d’un but Sarah Cambot. Une semaine pleine pour les Bordelaises, qui peuvent espérer de belles choses sur la scène européenne la saison prochaine.

Soyaux se rapproche un peu plus le maintien

Soyaux recevait le FC Fleury et n’avait que “la gagne” pour objectif dans la course au maintien. Toutefois, alors que les deux équipes semblaient se diriger sur score nul et vierge,  c’est finalement Henriette Akaba qui donnera la victoire aux Sojaldiciennes en toute fin de rencontre (90’) .

Cette victoire permet à Soyaux de prendre ses distances avec Issy (4 points) et donc de creuser un peu plus l’écart avec la zone de relégation. Cette victoire précipite par ailleurs la relégation du Havre.

La bonne opération pour Reims

Les Guingampaises recevaient Reims qui avant le coup d’envoi avait 1 point de moins au classement (EAG 5ème-28 pts / Reims 7ème-27 pts). En première partie de jeu, les filles de Frédéric Biancalani ont nettement dominé le jeu. Malgré tout, le score restera nul et vierge à la pause. Au retour des vestiaires, c’est un remake de la période de jeu, Guingamp domine mais ne concrétise pas. Les Rémoises se procurent quelques occasions, mais finalement le score n’évoluera pas. Les deux équipes se séparent donc sur le score de 0 à 0. 

Reims réalise une bonne opération avec ce match nul puisqu’elle grapille une place au classement en accédant à la 6ème place, subtilisée à Montpellier.

On n’a pas aimé

Issy submergé 

Quatre buts encaissés et toujours pas de point supplémentaire pour Issy. Lyon a aspiré les franciliennes et ne leur a laissé aucun espoir. En inscrivant un doublé, Macario réalise une nouvelle belle prestation. 

Pendant 90 minutes, les Chouettes n’ont malheureusement pas eu beaucoup d’occasions. Les offensives s’enchaînent et la défense Isséenne semble très perméable. Au classement, Soyaux, tombeur de Fleury, prend ses distances avec le GPSO 92 et compte désormais.

Les Havraises valeureuses mais reléguées 

Recevoir le Paris-Saint-Germain n’est jamais simple. Dès l’entame, les Parisiennes dominent et ne cessent de presser la défense havraise. Dès la 6e minute, les élans parisiens sont récompensés : Nadim intercepte un ballon dans la surface et trompe aisément Picaud. 1-0 pour Paris, le match est lancé ! Le PSG continue de pousser et veut se mettre à l’abri. Mais Picaud, solide sur sa ligne, repousse toutes les offensives. La défense havraise plie à de nombreuses reprises mais ne rompt pas. 

Au retour de la pause, coup dur pour le HAC, suite à un choc avec Perle Morroni, Constance Picaud est contrainte de sortir sur civière. Plus rien ne va pour les Havraises et les rares offensives sont immédiatement annihilées. Rentrée quelques minutes plus tôt, “Katogoal” inscrit le second but de la rencontre à la 79e et sort peu après sur blessure. Mais même à onze contre dix, le HAC est impuissant et ne peut rien faire face à la solidité de l’effectif d’Olivier Echouafni. Avec cette victoire, Paris retrouve sa place de leader. Malheureusement pour les Havraises, elles sont désormais reléguées en D2.

Dijon rate le coche

L’équipe de Yannick Chandioux recevait le Paris FC. En première partie de jeu, les Parisiennes dominent dans le jeu sans pour autant se procurer d’occasions. A l’inverse les Dijonnaises sont dominées dans le jeu mais arrivent à se créer deux occasions nettes sans concrétiser par un but. 

Au retour des vestiaires, Gaëtane Thiney  et les siennes continuent de pousser dans le camp Dijonnais. Les efforts paient puisqu’à l’heure de jeu, Clara Matéo (56′) ouvre la marque et prend l’avantage sur les coéquipières de Sh’nia Gordon. Les Dijonnaises tenteront de revenir à la marque sans succès. Les filles de Sandrine Soubeyrand repartent avec la victoire sur le score de 1 à 0. Les Dijonnaises ratent le coche avec cette défaite et restent à la 8ème place avec 7 points de retard sur le 7ème.

Leave a Reply