D1 ArkemaL'Actu

D1 Arkema (J3) – Le débrief de la rédac’

Par 12/09/2021 18:27 septembre 18th, 2021 No Comments
Roselord Borgella a permis à Issy de remporter son premier match de la saison – ©GPSO 92 Issy
Ce week-end se tenaient les derniers matchs de D1 Arkema avant la première trêve internationale de la saison. Au quart de la phase aller, deux tableaux s’esquissent déjà. Debrief.

On a aimé

La première victoire d’Issy

Face à un concurrent direct pour le maintien, le GPSO 92 Issy a obtenu sa première victoire de la saison contre Saint-Etienne. Sur un ballon relâché par Emily Burns, l’internationale haïtienne Batcheba Louis sert sa compatriote Roselord Borgella, qui ouvre le score (23’, 0-1). Cette réalisation suffira à la victoire d’Issy, la première de la saison en championnat, après deux défaites consécutives. 

Pour les Vertes, ce fut un match compliqué, notamment en première période où la maîtrise technique n’a pas été au rendez-vous. “C’est important de se remettre au travail. Au-delà du résultat qui est non conforme, le contenu ne l’est pas non plus”, déclarait Jérôme Bonnet à l’issue de la rencontre”. Aux Stéphanoises de profiter de la parenthèse internationale pour retrouver l’abnégation qui leur avait permis d’obtenir un nul contre Bordeaux

La persévérance de Daphné Corboz

Après un derby disputé la semaine dernière, le Paris FC recevait le Stade de Reims pour tenter de glaner une troisième victoire en autant de rencontres. Les joueuses de Sandrine Soubeyrand se sont nettement imposées (3-0), grâce à des réalisations de Théa Gréboval, Clara Matéo et Daphné Corboz

Après plusieurs frappes passées à côté des buts d’Emily Alvarado (19’, 59’, 79’), la franco-américaine va de nouveau tenter sa chance, pour finalement trouver le chemin de filets. La persévérante attaquante du Paris FC porte ainsi son compteur à deux réalisations en trois journées de D1 Arkema. 

La force offensive de Lyon

Nouveau carton plein pour Lyon ce dimanche au Groupama Training Center (6-0). Intraitables, les Fenottes n’ont laissé aucun espoir à Dijon. Fortes de belles combinaisons entre Melvine Malard, Amel Majri et Catarina Macario en première période, les joueuses de Sonia Bompastor ont fait parler leurs qualités offensives, sont rentrées au vestiaires avec trois buts d’avance.

Catarina Macario (3’, 37’), Melvine Malard (36’) et Signe Bruun (47’, 66’, 78’), toutes les trois buteuses, ont une nouvelle fois démontré l’impressionnante force offensive sur laquelle le club rhodanien compte bien s’appuyer  pour reconquérir le titre en championnat.

En soignant sa différence de but, l’OL trône à la première place du classement, à égalité de points avec les deux clubs parisiens. 

On n’a pas aimé

La nouvelle défaite de Montpellier

La prestation contre le champion parisien le week-end dernier devait être un véritable match référence pour Montpellier. Mais contre Guingamp, les Héraultaises ont de nouveau perdu un match à leur portée. 

Malgré les situations offensives du MHSC, Guingamp ouvre le score sur penalty (10’, 1-0). Ce n’est que dans les vingt dernières minutes, que les joueuses de Yannick Chandioux sont revenues au score grâce à Morgane Nicoli (70’, 1-1), avant de céder sur une tentative d’Emmy Jezequel (78’, 2-1). 

Les Pailladines siègent désormais à la sixième place de la D1 Arkema. 

Paris peut convaincant 

Après la courte victoire contre Montpellier lors de la seconde journée, le Paris Saint-Germain a livré une nouvelle prestation mitigée cet après-midi en Charente. Face à des Sojaldiciennes bien en place, l’équipe de Didier Ollé-Nicolle, remaniée, a peiné à se montrer dangereuse. Ce n’est qu’à la demi-heure de jeu, que Marie-Antoinette Katoto va permettre à Paris de se lancer. Sur une mauvaise transmission de Kelly Gadea vers Laëtitia Philippe, l’internationale tricolore vient chiper le ballon et file vers le but sans trembler (33’, 0-1). 

Si Paris prend l’avantage, les championnes de France sont loin d’imposer leur jeu à Soyaux. Il faut donc attendre la seconde période pour voir les Rouge et Bleu faire le break sur un réalisation de Sandy Baltimore (67’, 0-2). Au coup de sifflet final, Paris assure l’essentiel mais sans convaincre. 

Bordeaux perd encore du terrain 

Quelques jours après leur match remarquable contre Wolfsburg, les joueuses de Patrice Lair étaient de retour à Sainte-Catherine pour affronter Fleury. En tête dès la troisième minute grâce à un penalty converti par Katja Snoeijs (1-0), les Marine et Blanc se sont laissées surprendre en fin de rencontre. 

En l’espace de cinq minutes, les Bordelaises vont déchanter. D’abord sur une réalisation de Julie Piga sur un centre de Dominika Grabowska (83’, 1-1), puis sur un pénalty transformé par cette dernière (88’, 1-2). L’internationale polonaise permet à Fleury de décrocher sa première victoire de la saison. 

Pour Bordeaux, plus qu’une défaite, c’est une nouvelle déconvenue après le match nul concédé face à Saint-Etienne lors de la première journée. Les Girondines accusent déjà cinq points de retard sur les trois équipes du podium et sur le premier ticket européen.

Leave a Reply