D1 ArkemaL'Actu

D1 Arkema: L’OL écrase le PSG (6-1)

Par 14/11/2021 22:56 No Comments
Delphine Cascarino, titulaire lors de la rencontre – ©Damien LG
Dans le choc de la D1 Arkema, l’Olympique Lyonnais n’a laissé aucun espoir à un PSG fantomatique (6-1). Grâce à cette victoire, l’OL fait un immense pas vers le titre.

Selma Bacha titulaire, De Almeida au milieu de terrain

Au Groupama Stadium, Sonia Bompastor fait le choix d’aligner un 4-3-3 très offensif. De retour après un léger repos, Selma Bacha était titulaire en attaque. Pour les autres : Endler – Carpenter, Buchanan, Henry, Morroni – Macario, Egurrola, Van de Dönk –  Cascarino, Malard, Bacha

Côté parisien, en l’absence de ses deux milieux de terrain Kheira Hamraoui et Aminata Diallo, Didier Ollé-Nicole fait le choix d’aligner son 4-3-3 habituel, en installant toutefois Elisa De Almeida en sentinelle.

Une faim de Lyon

D’entrée, l’OL presse très haut et empêche Paris de ressortir de sa moitié de terrain. Si les occasions ne sont pas franches, Lyon se projette rapidement vers l’avant. Dans la première situation très bien lancée par Perle Morroni, Melvine Malard prend de vitesse Paulina Dudek mais bute sur Barbora Votikova, bien sortie (6’).

Juste après, Sandie Baltimore centre vers Kadidiatou Diani en position très dangereuse et la main de Christiane Endler est trop courte pour capter le ballon. Morroni intervient in extremis en mettant son corps en opposition pour empêcher Diani de tirer (8’).

 

Mieux en place, Paris ose davantage, comme Sara Däbritz sur cette frappe trop molle (13’). Sur un contre, Macario est touchée dans la surface par Ilestedt, l’arbitre désigne le point de pénalty parisien. La Tchèque plonge du bon côté, mais le tir de l’Américaine, venue se faire justice elle-même, est trop puissant pour être capté (15’,1-0).

Presque dans la foulée, sur un centre de Bacha, Van de Dönk met son pied en opposition et trompe la gardienne parisienne (18’, 2-0). Coup dur pour Paris, en difficulté après vingt minutes. 

Une pression constante 

La PSG peine à accélérer offensivement, alors que Lyon sème la pagaille dans le camp parisien à chaque action. Sur une accélération, Melvine Malard semble touchée par Ashley Lawrence à l’entrée de la surface. L’arbitre centrale sort un carton rouge, synonyme d’expulsion pour la Canadienne (26’). Si le coup-franc ne donnera rien, le cauchemar parisien se poursuit. 

Malard, très en jambes, s’illustre encore de la tête (29’) puis sur une tentative de loin, captée par Votikova (37’). La gardienne tchèque se met à nouveau en avant en fin de première période sur une frappe de Macario.

A la pause, Paris, inexistant au milieu de terrain, est dominé et logiquement mené par un Olympique Lyonnais venu avec la ferme intention d’en découdre (2-0).

Paris aux abonnés absents

Au retour des vestiaires, Lyon continue sur sa lancée. Les premières frappes ne se font pas attendre. Egurrola (46’) puis Cascarino (47’) tentent infructueusement leur chance.

Sur corner, Malard dévie du dos le ballon et enfonce le clou (53’, 3-0). Paris est K.O, mais les débats sont loin d’être terminés. Sur un nouveau corner, Egurrola s’élève et trompe Votikova (59’, 4-0). La rencontre, déjà largement pliée, pourrait bien laisser des séquelles côté parisien.

Dans son naufrage, le champion en titre peut néanmoins se satisfaire de la performance de sa portière tchèque, auteure d’un nouveau sauvetage in extremis (62’). Paris va pourtant réussir à réduire la marque lors de son premier tir cadré. Sur corner, Amanda Ilestedt trompe Endler (75’, 4-1).

Mais la Suédoise, coupable par la suite d’un contrôle manqué, va également permettre à Lyon de reprendre le large. Ada Hegerberg, entrée en jeu, reste vigilante et inscrit son premier but depuis sa longue blessure (79’, 5-1). La Norvégienne s’offre même un doublé quelques minutes plus tard (82’, 6-1).

Au coup de sifflet final, Lyon l’emporte sur un score sans équivoque et fait un pas de géant vers le titre. Paris, de son côté, va devoir rapidement se remobiliser pour effacer des mémoires cette semaine en tous points chaotique. 

Leave a Reply