À la UneActu D1L'Actu

D1 Arkema: L’OL réagit au report du match

Par 13/03/2021 10:13 One Comment
Delphine CASCARINO - OL/PSG - ©Guillaume Charton
© Guillaume Charton
Dans un communiqué, Vincent Ponsot, directeur général du football de l’OL, s’est exprimé sur le report qu’il estime précipité du choc entre Lyon et Paris.

Entre frustration et incompréhension
Le report du choc face aux Parisiennes à quelques heures du coup d’envoi a laissé place à la frustration dans le vestiaire lyonnais. Tout semblait aller pour le mieux dans le camp parisien si l’on en croit Olivier Echouafni qui avait affirmé lors de la conférence de presse avoir tout son groupe à disposition. Pourtant en fin de journée, le PSG a annoncé 4 cas positifs au Covid-19 dans ses rangs. D’après Vincent Ponsot, qui note un “manque de transparence” de la part du club, certaines Lyonnaises auraient du mal à comprendre la procédure sanitaire adoptée pour ce match. D’après la réglementation de la FFF, un match peut être reporté si au moins 4 joueuses sont testées positives au Covid-19. Or, le Paris Saint-Germain n’a déclaré que 3 joueuses positives et un membre du staff. Selon Vincent Ponsot, le club de la capitale aurait “saisi l’ARS pour obtenir, par le biais de la mise en quarantaine de l’équipe, le report de la rencontre”. Côté lyonnais, on “espère que le PSG n’a pas utilisé cette agence pour ‘choisir’ son calendrier”.

L’Olympique Lyonnais était prêt
Défaites 1-0 lors du match aller au Parc des Princes, les Lyonnaises siègent à la place de dauphin depuis le mois de novembre, à un point du leader. Habituées à soulever le trophée en fin de saison, les joueuses de Jean-Luc Vasseur étaient prêtes “psychologiquement et physiquement” à en découdre. L’objectif était clair, retrouver la première place du classement et faire un grand pas vers le titre. Wendie Renard déclarait d’ailleurs à ce sujet : “C’est une finale”.

Plusieurs chocs à venir
Les deux clubs doivent maintenant s’accorder sur une date de report. L’OL espère que le match se jouera dès que possible pour pouvoir se concentrer sur les prochains rendez-vous européens, 100% français.
En effet, on a appris plus tôt dans la journée que l’Olympique Lyonnais et le PSG s’affronteront en quarts de finale de Ligue des champions en cas de qualification des Parisiennes face à Prague (match remporté 5-0 à l’aller).
Les semaines à venir ne nous offriront donc pas un mais trois chocs entre les deux équipes de l’Hexagone. Alors que Vincent Ponsot voudrait être fixé au plus vite sur la date de report pour pouvoir préparer au mieux ces échéances, les joueuses du PSG doivent elles s’isoler pendant 7 jours.