À la UneActu D1L'Actu

D1 Arkema : Paris, champion de France !

Par 04/06/2021 22:34 No Comments
Le titre pour Paris – ©PSG Twitter
C’était le GRAND soir pour les Rouge et Bleu. Gagner face à Dijon pour rentrer dans l’histoire. Si les Dijonnaises ont un temps donné du fil à retordre aux Parisiennes, le Paris Saint-Germain s’est imposé (3 -0). Pour la première fois de son histoire, le PSG est champion de D1.

Tout près du but

Le Paris Saint-Germain recevait Dijon pour mettre un point finale à saison, mais surtout pour ouvrir le plus beau chapitre de son histoire. Une victoire offrait à Paris son premier titre en D1, qui plus est après 14 victoires consécutives de l’Olympique Lyonnais. Pour la circonstance, elles sont accueillies en trombe par le Collectif Ultras Paris (CUP) aux abords du Stade Jean Bouin, voisin du Parc des Princes.

Dans le stade, plusieurs banderoles trônent sur les tribunes. L’une à l’intention de Formiga (“Formiga tu as été formidable”) et une seconde pour l’ensemble du groupe : “Gagnez le titre pour nos couleurs“.

D’entrée, Olivier Echouafni aligne un 4-2-3-1 avec un effectif quasi-habituel à l’exception de Cook en défense, Nadim au milieu de terrain et Bachmann en pointe.

Après sept minutes de jeu, l’arbitre de la rencontre siffle un pénalty après une main dijonnaise consécutive à une frappe de Nadim. Sara Däbritz se charge de le transformer (1-0). L’intensité baisse porte d’Auteuil après l’ouverture du score et Dijon sort progressivement de sa moitié de terrain. Si la possession est parisienne, les Bourguignonnes n’hésitent pas à mettre la pression sur la défense locale, qui veille néanmoins au grain sur le trophée qui l’attend.

En fin de première période, le Paris SG tente de faire le break. Bachmann, après un bon décalage de Nadim, touche le montant gauche de Mylène Chavas. Une minute plus tard, c’est le montant droit qui est à son tour touché par l’internationale Suisse.

Paris première

Au retour des vestiaires, le PSG se fait une belle frayeur. Sur corner, les visiteuses n’étaient pas loin de revenir au score sans un bel arrêt de Christiane Endler.

Mais c’est également sur un corner que Paris va se libérer. Et qui d’autre que la capitaine, Irène Paredes, pour propulser de la tête le ballon au fond des filets (61′). La rage de l’Espagnole après son but en dit long sur le soulagement et la joie des Parisiennes (2-0).

Après ce break, Paris compte les longues minutes avant le sacre. Jordyn Huitema vient ajouter sa note personnelle à la partition en toute fin de rencontre (3-0). Les trois coups de sifflets finaux retentissent dans un stade Jean Bouin vide mais rempli de bonheur et d’histoire.

Sans supporters, les joueuses d’Olivier Echouafni exultent. Elles sont championnes de France. Une émotion d’autant plus grande qu’il est certain que plusieurs joueuses disputaient leur dernier match sous ces couleurs.