À la UneÉquipe de FranceL'Actu

Éliminatoires Coupe du monde 2023 : les Bleues vainqueures au bout du suspens en Slovénie

France De Almeida Torrent Diani Toletti Tounkara
©FFF
Ce mardi, lors de la deuxième journée qualificative à la Coupe du Monde 2023, l’équipe de France s’est imposée (3-2) en Slovénie, grâce notamment à un doublé de Marie-Antoinette Katoto et une réalisation de Amel Majri.

Corinne Diacre avait été claire : l’objectif était de « assumer son statut » et remporter ce deuxième match de qualifications. En l’absence de Wendie Renard pour blessure à la cuisse droite, Charlotte Bilbault portait le brassard de capitaine et Elisa de Almeida la remplaçait en défense centrale. 

Frayeur en première mi-temps

Les Françaises imposent le rythme de jeu dès le coup d’envoi. 

Animant le côté gauche et le jeu de l’Équipe de France, la doublette Sakina KarchaouiAmel Majri mettent la pression sur la défense slovène. À noter, notamment, un tir de la numéro sept des Bleues (4’30) suite à un une-deux entre les anciennes coéquipières à l’Olympique Lyonnais.

Dans un début de match équilibré, où l’impact physique se fait ressentir, la France est techniquement au-dessus de la Slovénie. Les joueuses de Corinne Diacre font état de patience, attendant la passe qui casserait les lignes slovènes, caractérisées par un bloc resserré, coulissant au millimètre près, juste dans ses interventions défensives, tentant d’obtenir de précieuses opportunités pour contre-attaquer.

La multiplication des centres pour les Françaises, à l’image de Sakina Karchaoui, d’Amel Majri et de Kadidiatou Diani, font peser le danger sur le onze slovène, illustrée notamment par celui (11’) de l’attaquante du Paris Saint-Germain, venant de la droite, à destination de Marie-Antoinette Katoto, au second poteau, beaucoup trop long.

Sakina Karchaoui (13’), de part une passe axiale pour surmonter les lignes slovènes, trouve Amel Majri avant de provoquer, d’éliminer et d’enchainer par un centre, aboutissant par une frappe de loin, hors cadre, de Charlotte Bilbault.

Régulièrement impliquée dans les séquences de possession, Sandie Toletti réalise une incursion (16’) dans la surface de la Slovénie, après la percée Sakina Karchaoui. La milieu de terrain de Levante lance en profondeur (17’) Amel Majri, qui centre vers Marie-Antoinette Katoto. 

C’est pourtant la Slovénie qui ouvre le score. Sur une contre-attaque efficace menée par ses coéquipières, Prasnikar profite de l’inattention de De Almeida pour tromper Pauline Peyraud-Magnin (20e, 1-1). Le manque d’agressivité défensive coûte ainsi un point à l’équipe de France. Le Bleues sont obligées de réagir, mais les joueuses de Jarc Borut ont aussi gagné en détermination et agressivité. 

Cette ouverture du score place l’équipe de France dans une situation de flottement. La capitaine slovène s’essaye d’un tir lointain (22’). Aïssatou Tounkara fait une relance (24’) dans l’axe de sa surface de réparation, qui profite à Zver et Prasnikar, sans toutefois inscrire le deuxième but. Dans les instants qui suivent, la réaction des Bleues ne se fait pas attendre. Amel Majri se procure une occasion avec un petit piquet non concluant. Sandie Toletti, une louche (25’), trouve Kadidiatou Diani, qui rate le ballon dans la surface de la Slovénie.

Suite à un coup franc (27’) d’Amel Majri, Marie-Antoinette Katoto place sa tête du côté droit, d’où provient le ballon, et égalise (1-1) pour la France. Il s’agit du quatorzième but de l’attaquante en dix-neuf sélections. Pouvant imiter avec précision sa coéquipière en club, Kadidiatou Diani (33’) manque de justesse au moment de reprendre de la tête un centre de Sakina Karchaoui après un mouvement avec Amel Majri. Rassurées, elles récupèrent la domination du match et multiplient les actions offensives. 

En fin de première mi-temps (40’), la France voit sa défense s’élargir, laissant des espaces et de nouveaux espoirs à la Slovénie, avec une frappe trop axiale sur Pauline Peyraud-Magnin.

La première mi-temps s’achève donc sur le score de 1-1.

Encore plus de suspense en seconde mi-temps 

La deuxième mi-temps commence comme avait terminé la première : avec une domination française freinée par l’agressivité slovène. Majri bénéficie d’un coup-franc (50e) mais n’arrive pas à l’exploiter. Le bloc défensif très serré oblige les Bleues à faire tourner le ballon jusqu’à l’erreur. Bilbault perd le ballon et permet une contre-attaque de l’équipe hôte, arrêtée sans effort par Peyraud-Magnin (54e). la milieu de terrain hérite d’un carton jaune deux minutes plus tard pour un tacle. 

Entre temps, Grace Geyoro cède sa place à Sandy Baltimore pour dynamiser le jeu en attaque. Ça ne tarde pas à oirter ses fruits puisque Marie-Antoinette Katoto marque un deuxième but de la tête trois minutes plus tard (59e, 1-2), servie par Baltimore. En tête, les Bleues accélèrent le rythme du match et continuent à monopoliser le ballon. À l’heure de jeu, la fatigue se fait sentir, en particulier du côté slovène, dont les tentatives de contre-attaque se font plus rares et moins dangereuses. Les fautes se multiplient des deux côtés. À la 70e minute, Corinne Diacre décide donc de redonner de la fraîcheur en attaque et remplace Kadidiatou Diani par Delphine Cascarino. Deux minutes plus tard, elle réalise un crochet dont elle a le secret et centre pour Karchaoui, qui manque le cadre. Dans la foulée, une phase de jeu slovène menace les Bleues. En dix minutes, le pressing permet aux joueuses de Borut de se procurer 4 occasions, mais sans trouver le chemin des filets. Puis, tout s’accélère.

La France reprend le contrôle du ballon et permet à Toletti, seule dans l’axe, de tirer, mais sans trouver le cadre (81e). Après une nouvelle offensive adverse, qui se termine par un duel remporté par Peyraud Magnin, les Bleues bénéficient d’un coup-franc mal tiré par Majri. Deux actions à ne pas rater, puisque les Slovènes provoquent pénalty discutable qui leur permet d’égaliser (Zver, 88e, 2-2). Les joueuses de Corinne Diacre réagissent sans tarder. Dans le temps additionnel, Amel Majri est victime d’une faute dans la surface. Elle transforme le pénalty qui garantit la victoire aux Bleues (2-3, 90e+4).  

Leave a Reply