À la UneActu InternationaleL'Actu

Éliminatoires Euro 2022 : tout roule (ou presque) pour les favorites

©TT News Agency/AFP via Getty Images
Tout comme les Bleues, de nombreuses sélections européennes étaient à l’oeuvre ces derniers jours dans le cadre des éliminatoires à l’Euro 2021, reporté en 2022. L’Équipière vous propose un retour sur les résultats de dix des meilleures nations du Vieux-Continent.

Il convient d’abord de mentionner que cette trêve internationale a malheureusement -mais sans surprise- été marquée par le Covid-19. Pas moins de sept rencontres ont été reportées à des dates ultérieures en raison de la pandémie de coronavirus qui continue de sévir à travers le monde. 

Ainsi, l’Écosse, le Portugal, Chypre, l’Azerbaïdjan et la Finlande ont été privés de matchs tandis que l’Espagne et l’Italie n’ont disputé qu’une rencontre, au lieu des deux initialement prévues. Un confinement en place dans certaines nations, des restrictions de voyages entre d’autres ainsi que la reprise tardive de certains championnats figurent parmi les raisons de ces reports.

Larges victoires pour l’Espagne et le Danemark

La sélection ibérique se retrouvait durant le week-end pour affronter la Moldavie à Chișinău. Malgré un onze composé de dix joueuses n’ayant pas encore repris leur championnat, les Espagnoles n’ont pas eu de mal à rentrer dans leur match en ouvrant le score dès la 7ème minute de jeu. Au final, les joueuses de Jorge Vilda battent la Moldavie -92ème au classement FIFA- sur un score fleuve de 9-0. Pour l’occasion, Mariona Caldentey, l’attaquante du FC Barcelone qui sort d’un Final 8 de qualité, s’est offert un triplé. 

Le Danemark, en déplacement en Bosnie-Herzégovine et à Malte, en a également profité pour soigner sa différence de but. Dans les Balkans, Pernille Harder et ses compatriotes l’ont emporté 4-0 mais sans que la récente transfuge de Chelsea ne marque. Ce n’était que partie remise puisque Harder a participé au festival de buts danois sur l’île de Malte (8-0) cinq jours plus tard. On notera les trois buts -un contre la Bosnie et deux contre Malte- de la Parisienne Nadia Nadim ainsi que celui de sa coéquipière du PSG Signe Bruun, face à Malte.

L’Allemagne et l’Italie assurent

L’Allemagne poursuit son sans-faute. La Mannschaft recevait l’Irlande, deuxième de son groupe, pour son premier match lors de cette fenêtre internationale. Rentrées au vestiaire en menant 3-0 (9e, 39e, 42e), les Allemandes n’ont pas réussi à aggraver le score en seconde période. Mardi, l’équipe se rendait au Monténégro, 97ème au classement FIFA. Martina Voss-Tecklenburg avait décidé d’aligner un onze très jeune (23,2 ans d’âge moyen) et peu habitué des rassemblements internationaux (15,9 matchs en moyenne). Après une nouvelle ouverture du score express (3e), les octuples Championnes d’Europe se sont à nouveau imposées sur le score de 3 buts à 0.

Privée de sa rencontre face à Israël, l’Italie pouvait pleinement se concentrer sur son opposition face à la Bosnie-Herzégovine. Et les Transalpines n’ont pas eu à forcer leur talent pour s’imposer 5-0, face à la 59ème équipe du classement FIFA. L’attaquante de la Juventus, Cristiana Girelli, a signé un triplé (ndlr, deux de ses réussites sont des pénalties) tandis que la nouvelle Bordelaise Elena Linari a scellé le score en fin de rencontre. La troisième buteuse est la coéquipière de Girelli à la Juventus, Aurora Galli.

Service minimum pour les Pays-Bas et la Norvège

Contrairement à d’autres équipes, les Pays-Bas n’avaient qu’un seul match de qualification à jouer lors de cette trêve internationale. Les Championnes d’Europe en titre, et vice-Championnes du Monde, se sont contentées du service minimum avec une courte victoire 1-0 face à la Russie, 24ème au classement FIFA. Avec ce septième succès, les Oranje Leuwinnen restent tout de même en tête du groupe A avec 21 points, suivies de la Russie et de la Slovénie.

Sophie Ingle, capitaine du Pays de Galles, aurait certainement souhaité un meilleur résultat pour fêter sa 100ème sélection sous le maillot rouge. Ce n’est que la troisième galloise de l’histoire à atteindre les cent capes en équipe nationale. Mais le tir des 20m de Guro Reiten en a décidé autrement et a offert la victoire à la Norvège (1-0). La 12ème nation mondiale est confortablement installée en tête de son groupe avec sept unités d’avance sur son adversaire du week-end, qui est également son dauphin au classement. 

La Suède et l’Islande se neutralisent

Après un gros succès de part et d’autre pour la Suède face à la Hongrie (8-0) et l’Islande contre la Lettonie (9-0), les deux nations se sont vraiment testées dans un match très serré (1-1). Si les Suédoises sont premières du groupe F, Sara Björk Gunnarsdóttir et ses coéquipières les suivent de près avec le même nombre de points mais une meilleure différence de buts. Cet élément pourrait être déterminant dans l’attribution de la première place finale de ce groupe. 

La Suisse accrochée avant de se rassurer

À la lutte avec la Belgique pour la première place de son groupe, la Suisse s’est fait surprendre à Zaprešić, en Croatie (1-1). Menée après quatre minutes déjà, les Suissesses ont arraché un point précieux en fin de match grâce à la joueuse du PSG, Ramona Bachmann. Quatre jours plus tard, la Suisse recevait la Belgique pour un premier duel au sommet. Et, grâce aux réussites de ses “Anglaises” Malin Gut (Arsenal) et Alisha Lehmann (West Ham), les Helvètes se sont imposées 2-1 et ont repris, par la même occasion, la tête de leur groupe.