Coupe du Monde 2023Équipe de FranceL'Actu

Equipe de France : la France passe l’obstacle du Pays de Galles (1-2)

Par 08/04/2022 22:05 avril 12th, 2022 No Comments
Wendie Renard et les Bleues ont réussi à prendre le meilleur sur le Pays de Galles- ©FFF
En déplacement pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2023, les Bleues se sont imposées face à une coriace équipe du Pays de Galles (1-2).

Respectivement première et troisième du groupe I, la France et le Pays de Galles, qui comptent tous deux un match en moins, jouaient gros dans cette rencontre. Une occasion de creuser l’écart avec leur adversaire pour les Bleues, et de remonter à une éventuelle seconde place pour leurs adversaires. 

Une composition offensive

Pour ce match à enjeu, Corinne Diacre fait le choix d’une composition à caractère offensif. Toletti est alors alignée aux côtés de Bilbault, positionnée en sentinelle et de Grace Geyoro. 

Devant, le trio Cascarino, Katoto, Diani officie, tandis qu’en défense, Renard, capitaine, trouve à ses côtés Mbock, Périsset et Karchaoui.

Un adversaire appliqué

Après le coup d’envoi, les Bleues font face au bon pressing gallois. Bien regroupées et disciplinées, les hôtes de la rencontre rejettent les tentatives d’incursion des Françaises dans leur surface. Appliquées, les tricolores ne se découragent pas. Sur un centre fort de Cascarino, Diani, au second poteau, est devancée de peu par une adversaire (10’). 

Dans la foulée, les joueuses de Corinne Diacre vont s’offrir une belle frayeur. Fishlock délivre une balle en profondeur pour une coéquipière à droite, qui centre dans la surface. Le ballon passe entre les pieds de plusieurs Galloises avant que Renard puis Toletti ne mettent un terme à ce dangereux cafouillage.

Du tac au tac, Périsset réalise un excellent service pour Diani. Le ballon est renvoyé sur Toletti qui arme à l’entrée de la surface, trop haut pour inquiéter la portière adverse (14’). Sur l’action suivante c’est cette fois Toletti qui sert Diani, mais cette dernière manque de tromper O’Sullivan.

Au front

Alors que les Bleues ne parviennent pas à trouver la faille, les Britanniques vont apporter le danger dans leur camp. Sur un centre fort, Peyraud-Magnin opte pour un dégagement aux poings, mais se heurte sur Mbock et semble sonnée. Fishlock relance par la suite le ballon dans les airs et le renvoie vers Holland esseulée qui, incrédule, manque son tir (19’). Une occasion en amenant une autre, Jones tente une frappe côté gauche, sans succès (20’).

Contrariées, les tricolores vont opérer en contre-attaque. Servie dans la profondeur, Katoto accourt vers les buts adverses. Mais l’excellent retour d’Evans ne permet pas à la Parisienne d’obtenir plus qu’un corner (24’). 

Et comme à son habitude, l’équipe de France va s’en remettre à Renard. La Lyonnaise place d’abord une tête basse, facilement arrêtée par O’Sullivan (30’). Mais la seconde tentative sera la bonne et sur le corner suivant, le coup de boule de la capitaine des Bleues fait mouche (31’, 0-1). 

Avant le retour aux vestiaires, Katoto se procure plusieurs situations, sans pour autant alourdir la marque (36’, 45’).

Action-réaction

Après la pause, les débats repartent de plus belle. Sur un centre de Toletti, Katoto, devancée, tente une tête qui a la mérite de semer le trouble dans la défense adverse (52’).  Une tentative ratée de la Parisienne, qui va néanmoins profiter d’une énorme erreur de la gardienne pour ajouter sa pierre à l’édifice.

Après un long dégagement, la Ladd remet sur sa gardienne, qui perd le ballon devant Katoto qui met son pied en opposition et n’a plus qu’à le pousser au fond des filets (57’, 0-2). Comme à leur habitude, les Galloises ne vont pas baisser les bras. Après une faute de Périsset à l’extrême limite de la surface, Fishlock obtient un coup-franc intéressant (58’). Mais son tir n’inquiète pas Peyraud-Magnin.

Résilient, l’adversaire des Bleues poursuit ses efforts et réduit la marque par l’intermédiaire d’Ingle à la suite d’un corner mal repoussé par la gardienne et la défense tricolore (71’). Galvanisées, les locales auraient même pu recoller au score sans une position de hors-jeu signalée par l’arbitre (73’).

Toletti et Katoto cèdent leur place à Dali et Mateo, devant les quelque 4500 spectateurs venus assister à la rencontre. 

Après une perte de balle de Renard, Fishlock est trouvée dans la surface. Sans l’excellent retour de Mbock, le score aurait pu évoluer défavorablement (86’). Au coup de sifflet final, les Bleues l’emportent dans une rencontre engagée et se rapprochent un peu plus du Mondial.

Leave a Reply