À la UneActu Équipe de FranceL'Actu

France-Angleterre : les Bleues se rassurent avant le choc contre les USA

Par 09/04/2021 23:50 No Comments
Après un duel acharné, la France remporte la rencontre contre l’Angleterre 3-1. Un exercice satisfaisant quelques jours avant le match contre les USA. 

Un début de match intense

Malgré une ambiance d’enterrement, jour du décès du Prince Philippe, après une minute en son honneur, les brassards noirs au bras des Anglaises et à huis clos, le match commençait fort. Visiblement déterminées à s’imposer dès le début, les Bleues se sont permis une première occasion de tir dès la première minute. Après une action collective à une ou deux touches de balle, le duo MorroniBaltimore s’est illustré en fin de course mais la passe décisive pour Katoto a été interceptée par la défense anglaise. Ce fut le début d’une première mi-temps intense et physique, multipliant les duels se terminant souvent en fautes. 

L’Olympique Lyonnais touché par la COVID, l’effectif français aurait pu être grandement affaibli. Pourtant, la présence parisienne a permis de compenser ces absences. Devant, Katoto était entourée de ses coéquipières Diani et Baltimore qui n’ont pas manqué de créer des occasions. mais aussi de Perle Morroni, solide dans de nombreuses récupérations de balle ou encore de Grace Geyoro. Des joueuses habituées à jouer ensemble et dont l’entente s’est fait ressentir sur le terrain.

L’offensive, maître-mot

Côté anglais, les occasions se multipliaient aussi, malgré un bon travail défensif français dans les derniers mètres. Nikita Parris ne manque pas de profiter de quelques couacs dans la surface de réparation. Heureusement, Pauline Peyraud-Magnin restait impassible sur sa ligne de but et sortait le ballon par quatre fois hors du terrain. À la 31e minute, les Bleues se faisaient une frayeur quand l’Angleterre semblait avoir marqué le premier but de la rencontre. Heureusement, l’arbitre de touche avait bien perçu le hors-jeu, volontairement laissé par Tounkara et Torrent qui venaient de s’entendre dessus avant la passe.

Les Bleues ont réussi à profiter de ce coup de pied arrêté pour reprendre le dessus de la partie et débloquer le compteur. Baltimore, servie par Diani, marquait en lucarne à la 32e minute. Cela n’a fait qu’intensifier davantage le match et l’offensive d’un côté comme de l’autre. Les joueuses de Corinne Diacre ont dominé le dernier quart d’heure de la première mi-temps, à l’exception de l’occasion de Nikita Parris à la 45e+2. Sa tête mal placée envoyait le ballon à quelques mètres du but français, échouant à égaliser.

Toujours du suspense

La deuxième mi-temps était aussi partagée que la première. Les phases de jeu offensif passaient régulièrement d’une équipe à l’autre, mettant systématiquement en danger les gardiennes. Cette intensité de jeu, accompagnée du peu de buts, échauffait les esprits et multipliait les fautes, les cartons et les blessures. Valérie Gauvain sortait ainsi à la 59e minute, blessée à la cheville. Les Anglaises ont bombardé la cage de Peyraud-Magnin, sans grand succès malgré 62% de possession du ballon.

Comme pour illustrer l’ambiance sur le terrain, deux pénaltys ont aussi été tirés. D’abord par Viviane Asseyi (63e, 2-0), puis par Fran Kirby (79e) qui redonnait espoir aux Anglaises. Mais c’était sans compter le duo parisien Diani-Katoto, qui marquait à peine 3 minutes plus tard. Le match s’achève sur une victoire française 3 à 1. Un score qui rassure certainement Corinne Diacre, privée de grand nombre de ses cadres à quatre jours de l’opposition contre les Championnes du monde américaines (mardi 13 avril, 21h sur W9).