À la UneÉquipe de FranceL'Actu

France-Kazakhstan – les Tops/Flops du match

Par , 02/12/2020 08:09 décembre 5th, 2020 No Comments
©FFF – twitter
La France achevait hier ses matchs qualification à l’Euro en se défaisant 12-0 du Kazakhstan. Retour sur une rencontre contrastée.

TOPS

De Almeida en tête

Pour sa septième sélection en équipe de France, la défenseure du MHSC s’est offert son troisième but. L’ancienne joueuse du Paris FC s’affirme de plus en plus au sein du collectif français et s’impose à Corinne Diacre comme une réelle option au poste de seconde défenseure centrale, en l’absence d’Aïssatou Tounkara et Griedge M’Bock. Pour rappel, cette dernière a de nouveau été opérée au talon d’Achille et devrait encore être absente plusieurs mois. Une occasion à saisir ?

La pelouse de Vannes

Si les Françaises évoluent parfois sur des pelouses en piteux état, ce ne fut pas le cas à Vannes. La pelouse hybride (ndlr: mi-naturelle, mi-synthétique) du Stade de La Rabine qui accueille actuellement les équipes du Vannes Olympique Club (National 2) et du Rugby Club Vannetais (Pro D2) a permis aux Françaises de pratiquer leur football dans d’agréables conditions. Une qualité qui devrait être légion au plus haut niveau international…

Les premières réalisations

Dans un match déjà plié dans le premier acte, la sélectionneure des Bleues a légitimement procédé à trois remplacements au retour des vestiaires, pour laisser à la jeune classe la possibilité de s’exprimer. Sandy Baltimore, Emelyne Laurent et Clara Matéo faisaient alors leur entrée dans un stade vide de tout supporters. Au bilan, les trois entrantes ont ouvert leurs compteurs respectifs. A noter également les premières réalisations d’Eve Périsset et Estelle Cascarino, toutes deux titulaires. 

FLOPS

Les Kazakhs dépassées 

12 buts encaissés, voilà le triste bilan d’un match au cours duquel les adversaires des Bleues sont restées acculées et regroupées en défense. Si l’équipe Kazakh est relativement jeune (ndlr: 90ème match de l’équipe depuis sa création), et de facto plus faible que celle des tricolores, leurs erreurs n’ont été que trop nombreuses. A plusieurs niveaux, les visiteuses ont pêché : lacunes physiques dans le marquage individuel et les duels, larges espaces dans la surface, ballons trop facilement perdus… Si la défaite semble difficile à avaler pour les Kazakhs, c’est aussi une rencontre peu significative pour les Françaises, tant le fossé semble profond. Un écart décevant pour le football féminin, dont le manque d’intérêt, de suspense et le niveau sont déjà souvent remis en cause. 

Pluie de buts…puis avalanche de fautes

Frustration, impatience, et impuissance. Voilà certainement les principaux sentiments ressentis par les Kazakhs durant ce match. A ces signes de dépassement, les joueuses de Andrei Vaganov ont réagi par l’énervement. Une rencontre où les fautes se multipliaient, comme derniers espoirs pour stopper la vague offensive française. 

Mais certaines fautes grossières et injustifiables, notamment cette prise au cou sur Perle Morroni à la 10e minute, semblaient être ignorées par une arbitre manifestement conciliante face au désarroi Kazakh. Plusieurs fautes – dont trois dans leur surface de réparation – n’ont pas été sifflées. L’impartialité des arbitres, voici encore un point à améliorer.

À lire aussi, le résumé du match :Euro 2022-  Pluie de buts en Bretagne !

Leave a Reply