Équipe de FranceL'Actu

Qualification Coupe du Monde 2023 : Bacha à la rescousse

Par 30/11/2021 23:48 No Comments
Bacha célébrant son but contre les Pays de GAlle (2-0, qualifications pour la COupe du monde 2023)
©Twitter – Edf FFF
En tête du groupe I, la France s’est imposée face au Pays de Galle à Guingamp (2-0). Si les Bleues ont su innover dans le jeu et dominer leur adversaire, elles se sont aussi mises en danger.

Une première mi-temps française

A Guingamp, le Pays de Galles est rentré de plein pied dans le match avec une occasion de tir dès la 30ème seconde. Rassurante, Pauline Peyraud-Magnin intervient et donne confiance aux Bleues. Et la réponse française ne se fait pas attendre : sur une action du duo DianiPérisset, cette dernière centre pour Katoto, dont l’élan est coupé par la gardienne adverse (3’).

La France domine et impose le rythme du match. Les Bleues brillent de leur belle technique ballon au pied, mais quelques inexactitudes dans les dernières passes leur coûtent des opportunités de tir. En face, la défense galloise ne laisse pas les centres français trouver preneur dans leur surface, comme lors de la phase offensive française entre la 11e et la 14e. Les Bleues enchaînent les passes dans la moitié de terrain adverse et les centres dans la surface mais sans jamais trouver le cadre.

Successivement, Cascarino (19e) puis Katoto (21e) jouent de leurs talents pour se débarrasser de la défense et adresser des centres intéressants, sans que les filets tremblent. L’absence du jeu de tête de Renard se fait ressentir et les interventions d’O’Sullivan aux cages rassurent encore le Pays de Galles. Pourtant, sentant le match leur échapper, les esprits Gallois s’échauffent. Les fautes se multiplient et les sanctions aussi, à l’image du carton jaune reçu par Kaileigh Green.

Il faut attendre la 34e minute pour revoir le Pays de Galles mettre en danger Peyraud-Magnin. Morroni laisse une Galloise seule dans la surface française, lui permettant de tirer. Heureusement, De Almeida est là pour arrêter le ballon du bout du pied. Cette action est directement suivie par une contre-attaque française menée par Diani, qui sert Cascarino avant que celle-ci ne centre pour Katoto. Une fois de plus, la gardienne galloise s’illustre face au dangereux trio français.

C’est finalement à deux minutes de la pause que le premier but survient. Après un sprint et un grand pont, Cascarino centre pour Diani qui, seule dans la surface, n’a qu’à pousser le ballon au fond des filets (45’, 1-0).

Ça se corse en deuxième période

La France revient des vestiaires en force avec une tentative de tir de Cascarino qui passe juste à côté du poteau (48e). Diani multiplie les centres vains pour ses coéquipières. En ce début de seconde période, le jeu continue à se concentrer sur la surface galloise, bien que les coéquipières de Jess Fishlock tentent davantage d’actions offensives et posent plus leur jeu qu’en première mi-temps. 

Leurs efforts se reflètent à la 59e sur une reprise de Fishlock à l’entrée de la surface mais Peyraud-Magnin plonge et écarte le ballon. C’est la première des actions galloises qui s’enchaînent au cours des minutes suivantes. Les débats se musclent, et l’arbitre roumaine siffle de plus en plus de fautes. 

Diacre en profite pour faire deux changements : Toletti laisse sa place à Kenza Dali et Diani à Selma Bacha. À la 66e, une attaquante galloise trompe la défense française mais son tir est complètement dévissé. Alors que les offensives sur les buts de “PPM” se multiplient et que le sélectionneur gallois renforce son effectif avec deux changements, Kaileigh Green écope d’un second carton jaune (70e). Elle est expulsée du terrain et ses coéquipières doivent finir le match à 10.

À lire aussi : Selma Bacha, le diamant brut

L’avantage revient aux Françaises. Les offensives bleues reprennent alors que le Pays de Galles ne plie pas malgré l’infériorité numérique. À la 80e, M’Bock fait son entrée sur le terrain à la sortie de Périsset. Pourtant, le Pays de Galles met par trois fois la défense française en difficulté (86e-89e), profitant du chaos défensif et de mauvaises sorties de la gardienne tricolore. La phase galloise se termine sur un poteau, suivi par un contre éclair de Selma Bacha. Presque seule dans la moitié de terrain adverse, celle qui disputait son deuxième match en A fait le break sur un tir de loin (89e) et assure la victoire française.

Leave a Reply