Actu InternationaleL'Actu

Gaëlle Enganamouit : la lionne ne raccroche pas !

Par 17/06/2020 01:51 juin 18th, 2020 No Comments
Gaelle Enganamouit, ©photo : Go To Van - https://www.flickr.com/photos/gotovan/18573731669/in/album-72157652158958144/
©photo : Go To Van
Attaquante emblématique de la sélection camerounaise, Gaëlle Enganamouit a publié un énigmatique message sur ses réseaux sociaux, déclenchant ainsi les rumeurs d’une retraite prématurée. Selon nos informations, la joueuse n’a pas encore l’intention de quitter les terrains.

Un vrai faux départ ? 

Sans club depuis plus d’un an, la native de Yaoundé, a généré un véritable séisme sur la planète du football féminin africain la semaine dernière. Une image postée sur ses réseaux sociaux avec une légende énigmatique (« End thanks for all »), a été interprété par de nombreux observateurs comme l’annonce de la retraite anticipée de la joueuse de 28 ans, diminuée par de nombreuses blessures ces cinq dernières années. 

Ce message a ensuite engendré une pluie d’hommages. Carl Enow Ngachu, son ancien sélectionneur, déclarait : « Le Cameroun perd avec le retrait de la scène de Gaëlle, une véritable icône ». Le Président de la fédération camerounaise, Seidou Mbombo Njoya s’est à son tour exprimé : « Je rends hommage à Gaëlle, joueuse et lionne indomptable exceptionnelle ».

Contactée par la rédaction de L’Equipière, l’agence de la joueuse a toutefois formellement démenti un éventuel départ à la retraite de l’attaquante de 28 ans. 

Une joueuse tout terrain

La meilleure joueuse africaine en 2015, n’a pas évolué en club depuis la résiliation de son contrat avec Malaga en avril 2019, deux mois seulement après sa signature pour le club andalou. Ce départ ne l’a toutefois pas empêchée d’être sélectionnée par Alain Djeufma pour participer, la même année, au mondial français. Depuis l’ « enfant des rails » n’a pas foulé la moindre pelouse. 

Passée par la Suède, la Serbie, la Chine, et par la Norvège, la lionne a également créé une école de football féminin en 2019 au Cameroun (Rails Football Academy), la première du pays.  Un projet qu’elle aura sans doute à cœur d’étoffer une fois sa carrière achevée.