Actu Équipe de FranceActu InternationaleAnalyses Coupe du MondeCoupe du Monde 2019

Huitièmes | FRA – BRA | 23 JUIN | 21H00

Par 23/06/2019 23:00 mai 8th, 2020 No Comments

Avant-match

Le début de la vraie compétition pour les Bleues

Premières du groupe A, avec trois victoires de rang, les Bleues affrontent le Brésil pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe du Monde. Une affiche qui s’annonce prometteuse pour les amateurs de beau football.

Les tricolores face à leurs vieux démons

Maintenant débute la vraie compétition pour la formation de Corinne Diacre. Après avoir plus ou moins maîtrisé ses matches de poules, les Bleues entament les matches couperet avec l’impératif d’un résultat à chaque rencontre. Ni match nul, ni défaite sans conséquence comptable ne sont possibles. Tout autre résultat qu’une victoire, conduirait la sélection française à la porte de leur mondial.

Après une éclatante victoire contre une bien faible Corée du Sud, les Bleues ont davantage peiné contre la Norvège et le Nigéria. Premièrement sur l’animation offensive. Bien trop souvent, les rapides ailières peinaient à trouver preneur dans la surface, en raison d’un retard chronique du milieu de terrain. Défensivement, quelques errements auraient pu coûter cher à l’Equipe de France, notamment contre les Grasshoopers, qui leur ont donné du fil à retordre. Face à une sélection très spontanée et imprévisible, cela pourrait être un véritable danger.

Un Brésil vieillissant mais vaillant

La Seleção, compte dans ses rangs des joueuses figurant parmi les plus expérimentées de la compétition. MartaFormiga, ou Cristiane, dont l’âge oscille de 33 à 41 ans, sont bien connues des observateurs du football féminin. Pour cause, les trois citées ont sillonné et marqué l’Europe de leurs talentueuses empreintes. Capables de coup d’éclat, elles ont néanmoins le désavantage d’être bien plus âgées que la plupart de leurs adversaires. Un désavantage suffisamment handicapant pour freiner le Brésil ? Rien n’est moins sûr.  Dans le groupe C, ces dernières se sont particulièrement illustrées. Les taulières de la formation sud-américaine seront épaulées par une jeunesse pleine de ressources, à l’image de Debinha ou Daiane.

Thiney encore titulaire ?

Si l’entrejeu tricolore a, par moments, semblé dépassé, l’impacte de la joueuse du Paris FC dans le jeu pose question. Un apport offensif relativement moindre et un replacement défensif parfois trop lent, vont-ils amener d’autres idées de XI de départ à la sélectionneure tricolore ? Pour l’heure, dans la compétition, Corinne Diacre a systématiquement fait appel à la numéro 17, qui semble avoir une place de choix dans sa liste de titulaires.
Dans l’hypothèse d’une absence de la capitaine de l’ancien FCF de Juvisy, Delphine Cascarino et Kadidiatou Diani pourraient investir les couloirs tandis que Le Sommer, pourrait endosser le rôle de meneuse de jeu.

Pronostic de la rédaction :

France 2-0 Brésil

Informations pratiques

Dimanche 23 juin à 21h00, Stade Océane (Le Havre)
Diffusion: TF1 et Canal + Sport

Après-match

Les Bleues s’envolent vers les quarts sur un 2-1 

Ce match compliqué pour les deux équipes, terminé par une victoire française de 2 à 1, a permis aux Bleues de continuer leur épopée dans ce mondial mais a aussi probablement marqué la fin d’une génération historique de Brésiliennes.

Un match fermé et physique qui a mis les joueuses à rude épreuve

Lors de cette rencontre entre deux nations phare en huitièmes de finale de la compétition, toutes les conditions étaient réunies pour assister à un match au rythme relevé et riche en duels acharnés. Comme à leur habitude dans ce mondial, les Bleues rentrent aux vestiaires en première mi-temps sur un décevant 0-0 suite à l’annulation du but de Valérie Gauvin pour excès d’engagement sur la gardienne brésilienne. Comme à son habitude également, la sélectionneure française Corinne Diacre a su trouver les mots pour mettre le feu aux jambes de ses joueuses.

Une deuxième mi-temps palpitante

Il ne faudra que quelques minutes après leur retour aux vestiaires pour que les Françaises inscrivent leur premier but de la rencontre. Les Bleues offrent un magnifique spectacle sur une action qui débute par un contrôle orienté de Diani sur le côté droit suivi d’une course explosive afin de dépasser la défense brésilienne et servir par un centre puissant et parfaitement ajusté Valérie Gauvin qui surgissait dans la surface.

La réaction brésilienne ne se fait pas attendre. Vice-championnes du monde en 2007 et vice-championnes olympiques en 2004 et 2008, elles ont l’expérience nécessaire pour ne pas se laisser déconcentrer par un but adverse. Dix minutes seulement seront nécessaires aux Sud-américaines pour revenir au score. Le jeu trop bas de Marion Torrent laisse à l’attaquante brésilienne Debinha beaucoup trop d’espace qu’elle ne va pas hésiter à utiliser. Dépassant facilement la défenseure Française, elle décoche un tir puissant vers les cages de Bouhaddi, repoussé par le talon de Wendie Renard. Toutefois, la numéro 5 brésilienne, Thaisa, attentive et appliquée, récupère ce ballon détourné et décoche un puissant tir croisé dans les cages de la gardienne française qui ne peut rien faire. La levée de drapeau de l’arbitre de touche donne espoir aux Françaises qui croient au hors-jeu. Mais leur joie est de courte durée lorsque les arbitres vidéo assistants valident sans l’ombre d’un doute le but brésilien. On se dirige alors vers les deuxièmes prolongations de ce mondial…

Des prolongations sous haute intensité

Des jambes qui tirent, des courses poussives et des crampes qui commencent à arriver. Les joueuses des deux sélections poussent leurs limites à leur paroxysme pour inscrire le but libérateur. Une nouvelle fois, Diani qui réussit particulièrement qa rencontre, obtient un coup franc sur le cote droit. Laissé à Majri, le tir pourtant très éloigné de la surface trouve la capitaine Amandine Henry qui surprend l’ensemble des Brésiliennes et libère la sélection française.

Un pari payant pour Corinne Diacre

La bruit courait déjà depuis la dernière rencontre des Bleues en phase de groupe… La numéro 17 Gaëtane Thiney, l’une des cadres de la sélection tricolore plutôt décevante en ce début de compétition, voyait sa titularisation remise en question pour les huitièmes de finale. Rumeur avérée au coup d’envoi de France-Brésil qui alignait Gauvin et Le Sommer devant Diani et Henry à droite ainsi que Bussaglia et Asseyi sur le côté gauche. Si Eugénie Le Sommer s’est très peu exprimée sur le terrain durant cette rencontre -malgré une belle occasion manquée la privant de son 77ème but international-, nous devons souligner l’incroyable prestation de Diani qui se révèle dans ce mondial par sa résistance physique ainsi que par la générosité de son jeu. Elle confirme ainsi son nouveau statut international et s’impose comme élément incontournable du 11 tricolore.

Ce n’est qu’un au revoir ?

Du côté brésilien, l’émotion était au beau fixe avec trois joueuses seniors qui ne sont pas parvenues à emmener de nouveau leur sélection en phases finales. Il se pourrait également que l’équipe disputait sa dernière coupe du monde aux côtés de sa star Marta et surtout de Formiga, joueuse emblématique brésilienne qui disputait cette année sa septième Coupe du Monde.

Informations pratiques :

France – États-Unis : Vendredi 28 juin a 21h00 au Parc des Princes (Paris)
Diffusion : TF1 et Canal+