Actu InternationaleAnalyses Coupe du MondeCoupe du Monde 2019

JAP-ARG | 10 JUIN | 18H00​

Par 10/06/2019 20:00 mai 6th, 2020 No Comments

Avant-match

Groupe D: Japon – Argentine, David contre Goliath ?

Le lundi 10 juin à 10h, l’Argentine qui vient de loin et petit poucet du groupe D, affrontera le géant japonais. Deux équipes que tout divise, ou presque.

Un Japon favori mais pas sans failles

Favorites du groupe, les Nadeshiko entameront la compétition avec un match qui s’annonce à première vue peu dangereux pour elles. Il sera l’occasion de mettre en place les derniers détails et stratégies de l’équipe sans trop de danger. Une belle occasion de se placer première de groupe après la victoire anglaise contre l’Écosse (dimanche 09 juin) et d’entrer dans le tournoi avec sérénité.
Les nippones promettent une démonstration de rapidité et de jeu collectif dangereux, mais devront néanmoins faire preuve d’un effort d’intégration. Championnes du monde des moins de 20 ans, les 4 plus jeunes joueuses de l’effectif sont un atout incontestable, mais elles devront donc aussi trouver leur place dans l’équipe pour compenser leur courte expérience (entre 0 et 5 sélections chacune). Ce match sera l’occasion de faire leurs preuves dans la cour des grandes.

L’Argentine pour (déjà) rester en vie

Commencer sa première Coupe du Monde après 12 ans contre le Japon, deuxièmes de la précédente Coupe du Monde, sera un défi important pour l’Argentine. Outsider du Groupe D, cette équipe qui n’existe que depuis deux ans (après deux ans de disparition de sélection féminine) devra faire preuve de cohésion pour montrer qu’elle n’est (finalement) pas si facile à battre. Si l’attaque et le milieu de la sélection argentine sont solides, elle devra surtout pallier les lacunes et erreurs défensives qui lui font encore défaut. Son objectif dans ce match, depuis la défaite écossaise contre l’Angleterre, sera donc d’encaisser le moins de buts possible pour se classer au dessus de l’Écosse.

Le duel Saki-Sole

Ce lundi au Parc des Princes sera aussi l’occasion de l’affrontement entre deux joueuses de l’Olympique Lyonnais : la milieu défensive Saki Kumagai et l’attaquante Soledad Jaimes. Présente dans l’effectif lyonnais depuis janvier 2019, l’Argentine fera face à la Japonaise, qui frôle le gazon des pelouses françaises depuis 6 ans déjà (2013). Les deux joueuses se connaissent et devront profiter de cela pour se déjouer l’une l’autre. Cette connaissance lyonnaise, mais aussi son expérience chinoise et brésilienne, font de Jaimes Soledad l’une des porteuses de l’équipe argentine aux côtés de sa capitaine Estefania Banini.

Informations pratiques :

Lundi 10 juin à 18h, Parc des Princes (Paris)
Diffusion: Canal+ Sport

Pronostics de la rédaction :

Japon 3-0 Argentine

Après-match

Un score vierge déterminant

Ce match qui aurait dû se solder par une victoire haut la main du Japon a contredit tous les pronostics et remis en question le classement du groupe D. David aurait-il vraiment réussi à mettre Goliath en difficulté ?

Derrières ses allures d’une partie de FIFA entre le tacleur classique et celui (ou celle!) à qui on n’a montré que le bouton de passes, ce match peut cependant être déterminant pour le groupe D. Alors que l’Argentine était donnée perdante, elle se retrouve maintenant en seconde position, ex-aequo avec le Japon, pourtant annoncé favori. Les nippones, en dessous de leur niveau attendu, ne devront pas refaire la même erreur contre l’Écosse ce vendredi, et surtout sont à présent obligées de battre l’Angleterre la semaine prochaine pour pouvoir se qualifier en huitièmes de finale.

Une détermination sans faille

À 8 dans leur moitié de terrain, marquage à trois sur la porteuse du ballon, tacles innombrables et dégagements en guise de sortie de balle, telle a été la tactique des albicélestes pour tenir tête aux nippones. En soutien de cette défense regroupée, une détermination inégalable : au corps à corps sur chaque action, elles ont profité de leur avantage physique (taille, masse corporelle et force) sur les Japonaises. Preuve ultime de leur engagement, la dent cassée de Aldana Cometti suite à un coup de coude, et son retour sur le terrain quelques minutes après seulement.

Des Japonaises endormies

Conscientes de la difficulté du match et de leurs faiblesses, les Argentines ont misé sur la défense et réussi à surprendre un Japon qui se voyait déjà vainqueur. En témoigne par exemple l’entrée de l’une de ses stars Mana Iwabuchi en début de deuxième mi-temps seulement. Un peu en dessous physiquement, ne réussissant pas à tirer au but, les niponnes semblent avoir “bloqué leur bouton X de la manette”. De même, peu en danger derrière, le talent de Saki Kumagai aurait peut-être été plus utile en milieu défensif qu’en défense centrale pour casser les premières lignes de la défense argentine. Globalement, c’est une absence générale des talents japonais qui leur a été fatale.

Un duo de tête

À noter du côté argentin, le duo Banini (numéro 10) – Jaimes (numéro 9), deux des joueuses les plus expérimentées de la sélection, qui a été l’auteur de quelques actions dangereuses devant le but japonais. Bien que les deux attaquantes n’aient pas réussi à faire trembler les filets de leurs adversaires, cela pourrait être le cas lors du prochain match. En effet, les deux joueuses se connaissent mal et ont parfois eu du mal à se coordonner sur certaines actions, mais ont le temps de changer cela d’ici le prochain match. L’union de la détermination de la capitaine Estefania Banini, de la puissance de la lyonnaise Sole Jaimes, pourraient être fatales aux Écossaises le 19 juin prochain. En effet, ce match nul contre le Japon renverse les enjeux du groupe et rend le dernier match entre les deux outsiders déterminant pour la qualification en huitièmes de finale.

Informations pratiques :

Prochain match du Japon : Vendredi 14 juin à 15h, Japon – Ecosse, Stade Roazhon Park (Rennes)
Prochain match de l’Argentine : Vendredi 14 juin à 15h, Angleterre – Argentine, Stade Océane (Le Havre)

Leave a Reply