Actu InternationaleAnalyses Coupe du MondeCoupe du Monde 2019

JAP – SCO | 14 JUIN | 15H00

Par 12/06/2019 17:00 mai 6th, 2020 No Comments

Avant-match

Japon – Ecosse : Malheur aux vaincues !

Le coup d’envoi de la coupe du monde féminine sera donné ce vendredi 7 juin 2019 à 21h. L’équipe de France recevra la Corée du sud dans l’antre du Parc des Princes pleine à craquer. Une rencontre d’ores et déjà capitale, qui s’annonce haute en football.

Alors que l’Angleterre et le Japon étaient annoncés comme les grands favoris du groupe D, le match nul concédé par les partenaires de Saki Kumagai lundi dernier contre face à une vaillante équipe d’Argentine, a complètement rebattu les cartes.

Japon: Une victoire ou rien !

Pour son premier match, les Japonaises ont nettement dominé leur adversaire mais ne sont pas parvenues à transpercer la rugueuse défense argentine. Si le point du nul n’est pas comptablement catastrophique, les joueuses du pays du Soleil Levant ont abattu un joker et sont dans l’obligation de réagir. Réputée pour son jeu léché et sa capacité à se projeter rapidement vers l’avant, la Nadeshiko n’a pas su venir à bout de la grinta des Sud-Américaines, en ne se montrant véritablement dangereuse qu’en fin de match. Contre l’Ecosse, les Japonaises savent qu’elles n’ont pas le droit à l’erreur. Venues en France avec l’ambition de décrocher une nouvelle étoile, après le titre de 2011, et la finale perdue de 2015, les joueuses d’Asako Takakura sont condamnées à la victoire sous peine de voir leur rêve s’envoler. La clé pour les Championnes d’Asie se situera certainement au milieu de terrain. Face à une équipe au bloc bas, il leur faudra prendre le jeu à leur compte et user de sa vitesse. Pour casser les lignes adverses, elles pourront utiliser les couloirs, en s’inspirant de leur fin de match contre l’Argentine et de la prestation des Anglaises contre les ces mêmes Écossaises. Un repositionnement de la lyonnaise Saki Kumagai au milieu de terrain,en sentinelle voire en relayeur, favoriserait certainement le retour du jeu passe flamboyant des Asiatiques.

Ecosse: un match pour rêver !

Contre l’Angleterre, l’Ecosse a confirmé son statut d’outsider. Dépassées en première mi-temps, les coéquipières de Kim Little sont parvenues à faire douter jusqu’au bout les favorites du groupe D après avoir réduit le score à dix minutes du terme (N-B: Score final 2-1 pour les Anglaises). Ce premier match démontre qu’elles ne comptent pas faire de la figuration face aux vice-championnes du monde en titre. Par ailleurs, le nul obtenu par l’Argentine risque fort de leur donner servir d’inspiration. Bien que la défense écossaise n’ait pas la même grinta que la défense de l’albiceleste, elle dispose de plusieurs atouts majeurs, comme Rachel Corsie, ou encore la gardienne Lee Alexander, impériale dans les airs face à l’Angleterre. Obtenir un point offrirait à Erin Cuthbert et ses compères le droit de disputer une “finale” pour la qualification en huitièmes lors de l’ultime journée face à l’Argentine, mercredi prochain au Parc des Princes.

Avec deux équipes qui ne doivent pas à tout prix éviter de perdre pour espérer rallier les huitièmes, ce match s’annonce aussi tendu que prometteur.

Pronostic de la redac’

Japon 1 – 1 Ecosse

Informations pratiques:

Vendredi 14 juin à 15h, Roazhon Park (Rennes)
Diffusion: Canal + Sport

Après-match

Le Japon tient enfin son rang

Plus entreprenante que face à l’Albiceleste, la Nadeshiko a su s’imposer contre l’Ecosse (2-1), pour maintenir ses espoirs de qualifications.

Un succès esquissé en première mi-temps

Après une étonnante contre-performance contre l’inexpérimentée équipe d’Argentine, les double-finalistes de la Coupe du Monde se devaient de remporter cette nouvelle confrontation. Une tâche pas si aisée face à une équipe écossaise déjà défaite lors de son premier match, et elle aussi condamnée à la victoire.

Dominatrice aussi bien techniquement que dans les duels, les Japonaises étaient décidées à prendre ce match par le bon bout. Avec un jeu fait de petites passes enchaînées, rapides, la formation d’Asako Takakura a mis à mal son adversaire du jour. A la 23ème minute, le but de Mana Iwabuchi vient récompenser les efforts de sa sélection. Pas question pour autant de ménager leurs efforts. Déterminées à faire le break, les joueuses du pays du Soleil Levant intensifient leur jeu en passant aussi bien par l’axe que par les ailes. Dépassées, les Européennes commettent de plus en plus d’erreurs. Un peu plus de dix minutes après l’ouverture du score, la capitaine Rachel Corsie accroche Susasawa dans la surface de réparation. Le point de penalty est alors désigné par l’arbitre avant que cette dernière ne se fasse justice elle-même.

Une réaction écossaise une nouvelle fois trop tardive

Au retour des vestiaires, le public de l’ancien Stade de la route de Lorient, assiste à une rencontre plus équilibrée, sans que l’Ecosse ne parvienne à se montrer réellement dangereuse.

Ce n’est qu’en fin de seconde période que les coéquipières de Cuthbert, dont le tir à la 78ème minute s’écrasera sur le poteau de Yamashita, vont parvenir à réellement se montrer dangereuses. Les Celtes réduisent l’écart à 5 minutes du terme, sur un chef d’œuvre de Clelland. A deux minutes de la fin du temps réglementaire, sur une passe plein axe ratée d’Ichise, l’attaquante britannique récupère le ballon aux 25 mètres et le propulse en pleine lucarne. Un sursaut de combativité qui interviendra bien trop tard pour inquiéter davantage les Japonaises.

Il faudra impérativement à l’Ecosse une victoire contre l’Argentine, pour pouvoir encore espérer finir parmi les quatre meilleures troisièmes.

Informations pratiques :

Prochain match du Japon : Japon-Angleterre à 21h00, Mercredi 19 Juin, Allianz Riviera (Nice)
Prochain match de l’Ecosse : Ecosse-Argentine, Mercredi 19 Juin, Parc des Princes (Paris)