À la UneActu InternationaleL'Actu

Jeux Olympiques : dernière journée de groupes, les quarts-de-finaliste connus

pays-bas jeux olympiques
Les Pays-Bas, premier du groupe F avec 7 points et 21 buts marqués – ©OranjeLeeuwinnen
On connaît désormais les noms des huit équipes qualifiées pour les quarts de finale de la compétition. À l’issue des derniers matchs de poules de ces Jeux Olympiques, la Nouvelle-Zélande, le Chili, la Chine et la Zambie sont éliminés.

Nouvelle-Zélande – Suède (0-2)

Déjà qualifiée pour les quarts de finale, la Suède a fait tourner son effectif. Asllani, Jakobsson, Seger et Iledest sont sur le banc au coup d’envoi. Après une entame de match très rythmée de part et d’autre, ce sont finalement les Suédoises qui ouvrent le score sur corner par Anvegård (17’). Lancées, les vice-championnes olympiques en titre s’imposent de plus en plus dans le jeu et doublent la mise par Janogy (29’). Légèrement déconcentrées par cette avance, les Suédoises laissent plus d’espace à un adversaire qui aurait bien pu réduire la marque (33’). En seconde période, les coéquipières de Rölfo reviennent avec les mêmes intentions, face à une équipe néo-zélandaise de plus en plus résignée quant à son sort. Le score n’évoluera plus et l’équipe de Tony Gustavsson termine première de son groupe. 

États-Unis – Australie (0-0)

Rencontre importantissime à Kashima pour deux équipes à égalité de points dans le groupe G. Avantagées par une meilleure différence de buts que leur adversaire du jour, les championnes du monde se devaient de glaner la victoire pour se qualifier d’office pour les quarts. Dans une rencontre équilibrée, sur une tête de Morgan après un centre d’Ohara, les Américaines pensent avoir ouvert le score. Mais le but de la joueuse d’Orlando est refusé pour hors-jeu (30’). Les joueuses d’Andonovski se montrent alors de plus en plus agressives dans les duels, à l’image de Rapinoe, titulaire pour la première fois dans ces JO, qui écope d’un carton pour une poussette sur une Australienne. Au retour des vestiaires, Sauerbrunn et les siennes font face à des Océaniennes gonflées à bloc. Mais au gré d’un score invariablement nul et vierge, les deux équipes semblent temporiser. En effet, avec quatre points au compteur, les Australiennes pouvaient largement espérer finir parmi les deux meilleurs troisièmes des trois groupes. 

Canada – Grande-Bretagne (1-1)

Pour cette belle affiche de la troisième journée du tournoi olympique, le Canada a su imposer son rythme dès le début du match. Que ce soit offensivement ou défensivement, les Nord-Américaines ont dominé dans les duels et se sont procurées quelques occasions tout en restant bien en bloc pour défendre. Si le match s’est peu à peu équilibré, les deux équipes sont restées sur un score vierge à la pause (0-0).

Au retour des vestiaires, c’est le Canada qui a finalement ouvert le score : suite à une magnifique course dans le couloir gauche, Ashley Lawrence centre fort en retrait sur Adriana Leon isolée au deuxième poteau qui n’a plus qu’à ajuster sa frappe (55’). Les Britanniques n’ont rien lâché pour revenir au score et sont récompensées de leurs efforts sur une frappe de Caroline Weir détournée par Nichelle Prince (83’). Grâce à ce match nul arraché en fin de rencontre, c’est la Grande-Bretagne qui finit en tête du groupe E.

Chili – Japon (0-1)

Dominatrices en première période, les Japonaises n’ont pas su trouver la faille face à Christiane Endler, auteure de plusieurs arrêts décisifs. Face à des Chiliennes très solidaires en défense, les hôtes de la compétition multiplient les tentatives et voient finalement le ballon au fond des filets adverses, sur un but de Mina Tanaka (77’). Le score aurait pu être bien plus lourd, mais la défense et la gardienne du Chili ont fait preuve de beaucoup de rigueur pour repousser les assauts nippons. Cette victoire permet donc aux Japonaises de se qualifier pour la suite de leur tournoi olympique. 

Brésil – Zambie (1-0)

À égalité de points avec les Pays-Bas au classement en début de rencontre, les Brésiliennes voulaient soigner le goal average lors de cette rencontre. C’était sans compter la solidité des Zambiennes qui se sont retrouvées réduites à 10 contre 11 au quart d’heure de jeu. En effet, sur une attaque en profondeur du Brésil, la défenseure centrale zambienne Lusholo Mweemba déséquilibre Ludmila à l’entrée de la surface : carton rouge pour la joueuse africaine. Double peine d’entrée pour la Zambie, puisque leur gardienne Hazel Nali sort sur civière sur cette même action. Suite à cette faute, le Brésil prend les devants sur un coup-franc direct, signé Andressa Alves (20’). Malgré toutes ces péripéties qui auraient pu les faire sortir de leur match, les Zambiennes ont relevé la tête et mis à mal les joueuses de Pia Sundhage qui n’ont pas su faire la différence pour aggraver le score.

Pour sa première participation à un tournoi international majeur, la Zambie a montré beaucoup d’audace et leur capitaine, Barbra Banda, a même établi un nouveau record en inscrivant deux triplés en deux matches.

Pays-Bas – Chine (8-2)

Dans cette dernière rencontre des phases de groupe, les Néerlandaises ont mené au score assez rapidement grâce à Shanice Van de Sanden (18’), mais ont vite été rattrapées par la Chine qui a réalisé un bon début de match. Sur quelques erreurs de la défense centrale des Pays-Bas, Wang Shuang récupère un ballon à l’entrée de la surface et le glisse parfaitement à Shanshan Wang qui n’a plus qu’à le pousser au fond des filets (28’). Quelques minutes plus tard, les Pays-Bas reprennent les devants : Beerensteyn fait jouer sa puissance et sa vitesse face à Yuping Lin et trompe la gardienne chinoise sur une belle frappe enroulée (37’), puis elle enfonce le clou juste avant la pause : 3-1 (45’+2).

De retour des vestiaires, les Oranje continuent sur leur lancée avec un doublé de Lieke Martens (47’, 70’) et de Vivianne Miedema (65’, 76’) ainsi qu’une frappe de Victoria Pelova (71’). Côté chinois, Wang Yanwen parvient à réduire le score (69’), insuffisant pour espérer se qualifier aux phases finales du tournoi olympique. Avec 21 buts inscrits en trois matchs, les joueuses de Sarina Wiegman prennent le lead du groupe F, juste devant le Brésil.

Quarts de finale, le 30 juillet :

Canada – Brésil
États-Unis – Pays-Bas
Grande-Bretagne – Australie
Suède – Japon

Leave a Reply