À la UneActu InternationaleL'Actu

Jeux Olympiques : la Suède fait plier les Etats-Unis, le Brésil et les Pays-Bas s’amusent

Stina Blackstenius célébrant son but – ©svenskfotboll
A l’occasion de la première journée des Jeux Olympiques, de nombreux buts ont été inscrits. Si le Brésil et les Pays-Bas se sont largement imposés, ce sont les Suédoises qui ont créé la surprise. Les vice-championnes olympiques n’ont fait qu’une bouchée des championnes du monde. Récap.

Grande-Bretagne – Chili (2-0)

Pour l’ouverture de cette première journée du tournoi olympique de football féminin, la Grande-Bretagne a confirmé son statut de favori face au Chili. Les Sud-Américaines ont eu du mal à construire et à se créer des occasions face à des Britanniques dominantes et bien en place. L’attaquante de Manchester City Ellen White s’est offert un doublé et permet donc à son équipe de prendre la tête du groupe E.

Chine – Brésil (0-5)

« C’est la Seleção ». Le Brésil a infligé une belle « manita » à l’équipe chinoise. L’incontournable Marta a d’ailleurs inscrit un doublé lors de ce festival offensif, dont le premier but de la rencontre à la 9ème minute ! Déjà en tête au retour des vestiaires (2-0), les Auriverde ne se sont pas arrêtées en si bon chemin. Avec deux buts dans le jeu et un penalty transformé par Andressa Alves, les Brésiliennes occupent la première place du groupe F et soigne sa différence de buts.

Suède – Etats-Unis (3-0)

Lors de cette rencontre choc de la première journée olympique, la Suède a réalisé l’exploit en renversant les championnes du monde américaines 3 buts à 0. Après un début de match solide et plusieurs occasions, c’est Stina Blackstenius qui ouvre le score (25′) et permet aux Scandinaves de valider leur bonne entame. Constamment sous la pression des Suédoises, les États-Unis ont eu beaucoup de mal à construire, notamment en première période. Au retour des vestiaires, les Bleues et Jaunes continuent sur la même lancée et font le break grâce à une superbe reprise de Blackstenius sur corner (55′). Si les entrées de Carli Lloyd, Megan Rapinoe et Julie Ertz ont fait du bien à la formation américaine, Lina Hurtig vient enfoncer le clou avec un but de la tête (73’).

Impuissantes face à une équipe suédoise déterminée et en place tout au long de la rencontre, les championnes du monde en titre voient donc leur série d’invincibilité – 43 matchs sans défaite – s’arrêter.

Japon – Canada (1-1)

Les hôtes du tournoi olympique se sont fait peur contre le Canada. Après seulement six minutes de jeu, les Nadeshiko, ont vu les Nord-Américaines prendre les devants grâce à une réalisation de l’inusable Sinclair. À l’approche de l’heure de jeu, les coéquipières de Saki Kumagai, titulaire et capitaine, ont l’occasion de revenir au score sur penalty. C’était sans compter sur un arrêt de Stéphanie Labbé sur la frappe de Tanaka. La délivrance viendra finalement de Mana Iwabuchi en fin de rencontre (84′).

Zambie – Pays-Bas (3-10)

C’est la première participation aux Jeux Olympiques pour les Pays-Bas, et les joueuses de Sarina Wiegman ont fait fort pour leur entrée en lice en inscrivant dix buts. Les Néerlandaises étaient au-dessus dans tous les secteurs de jeu face la Zambie, qui prend part pour la première fois à une compétition internationale d’envergure. Malgré une très nette domination des Pays-Bas, les audacieuses Zambiennes ont marqué à trois reprises par l’intermédiaire de leur capitaine Barbara Banda. Du côté Oranje, Vivianne Miedema a inscrit un quadruplé et Lieke Martens un doublé.

À noter que Sherida Spitse, milieu de terrain hollandaise, a dû déclarer forfait avant le début du tournoi suite à une blessure au genou.

Australie – Nouvelle-Zélande (2-1)

La dernière rencontre de la journée opposait les deux nations qui accueilleront la prochaine Coupe du Monde en 2023 : l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Si les Matildas ont mené pendant presque toute la rencontre après les buts de Tameka Yallop (20′) et Samantha Kerr (33′), les Néo-Zélandaises sont parvenues à réduire le score grâce à Gabrielle Rose Rennie (90’+1).