À la UneActu Ligue des ChampionsL'Actu

Kheira Hamraoui envoie le FC Barcelone dans le dernier carré

Par 21/08/2020 19:49 One Comment
FC Barcelone
 ©El loko Foto 
Unique buteuse du quart de finale remporté par le Barça contre l’Atlético (1-0), Kheira Hamraoui a permis à son équipe de se qualifier pour les demi-finales de ce Final 8. Les Catalanes retrouveront, mardi, les Louves de Wolfsburg.

L’une des deux affiches de ce Final 8 opposait les deux meilleures écuries espagnoles, l’Atlético Madrid au FC Barcelone. Pandémie mondiale oblige, le stade San Mamés sonnait bien creux ce vendredi soir. L’atmosphère si spéciale du huis clos permettait néanmoins d’entendre les cris des 22 actrices, et les consignes des entraîneurs. Cette saison, les deux ogres de Liga Iberdrola se sont affrontés à deux reprises. Un cinglant 6-1 pour le Barça en début d’exercice, puis un match nul 1-1 juste avant l’arrêt dû au Covid-19.

Lindahl et Tounkara ont brillé…

Ces dernières semaines ont été compliquées du côté de Madrid avec plusieurs cas de contaminations au Covid-19. L’entraîneur des Colchoneras a dû s’adapter et a pu notamment compter sur ses nouvelles recrues. Pourtant, dès l’entame, le champion d’Espagne 2020 prenait le jeu à son compte. Malgré deux situations dans le premier quart d’heure, les joueuses Rojiblancas étaient largement dominées par leurs adversaires catalanes. Il fallait une belle première de Hedvig Lindahl et une Aïssatou Tounkara des grands soirs pour empêcher les coéquipières de Kheira Hamraoui d’ouvrir le score. La défenseure française et la gardienne suédoise ont longtemps permis à leur équipe de garder leur cage inviolée, comme sur cette action arrêtée à deux sur un tir de Alexia Putellas (32e). Mais les deux équipes rejoignaient les vestiaires sur un score nul et vierge, malgré une Alexia Putellas omniprésente. 

Hamraoui pour concrétiser la domination barcelonaise

Dans le second acte, les Rojiblancas semblaient de plus en plus frustrées de courir après la balle et commettaient de nombreuses fautes. Mais les Catalanes, largement dominatrices, manquaient de précision dans les trente derniers mètres. Pendant longtemps en deuxième mi-temps, les joueuses de Lluís Cortés ont campé dans le camp madrilène sans pour autant ouvrir la marque. 

Symbole de ce manque de réalisme catalan, Asisat Oshoala loupait l’immanquable peu avant l’heure de jeu (57e). Alors, pour tenter d’enfin convertir leurs nombreuses occasions, le technicien barcelonais faisait le choix osé de sortir une Lieke Martens peu en réussite ce soir. À sa place, la numéro 9 Mariona Caldentey a fait des étincelles. Dans l’organisation du jeu, l’internationale espagnole a su faire de nombreuses différences. Comme sur ce beau une-deux avec Marta Torrejón, sur lequel Caldentey était toute proche de conclure à bout portant (65e). Son entrée a véritablement dynamité l’attaque catalane. Quelques minutes plus tard, sur un centre venu de la droite, suivi d’une reprise acrobatique peu académique d’Oshoala, le ballon revenait sur la milieu française Hamraoui, qui n’avait plus qu’à conclure (80e, 1-0). Malgré l’entrée d’Emelyne Laurent -prêtée à l’Atlético-, les Rouge et Blanc étaient incapables de réagir. Le Barça pouvait célébrer. Le club catalan retrouvera Wolfsburg mardi soir au stade Anoeta de San Sebastián.

Nicolas Jambou, en direct de Bilbao