#MetempsÉconomie

La Coupe du monde 2019 en France a eu d’importantes retombées économiques

Par 07/07/2020 19:22 No Comments
affiche officielle coupe du monde 2019
Ce lundi, la FFF a publié un rapport mettant en avant les bienfaits sociaux, économiques et environnementaux de la Coupe du Monde 2019 en France. Tour d’horizon.

Le Mondial 2019 en France a rencontré un immense succès populaire. Des spectateurs venus du monde entier se sont rués dans les neuf stades français choisis pour accueillir l’événement. Au total, ce sont plus de 1,2 million de spectateurs français et étrangers qui ont fait le déplacement dans les tribunes. Alors que l’engouement populaire n’avait jamais été aussi important (plus d’un milliard de téléspectateurs dans le monde), les résultats socio-économiques publiés par l’instance fédérale confirment le grand succès de la huitième édition de la Coupe du Monde féminine. 

284 millions de retombées 

L’étude réalisée révèle ainsi que les retombées économiques pour le Produit Intérieur Brut (PIB) s’élèveraient à 284 millions d’euros, dont 108 millions de plus-value nette pour la France. Les secteurs qui en ont bénéficié sont nombreux : la restauration (18,2 M€), le transport (7,3 M€), les associations sportives et services à la personne (9,5 M€), l’éducation, le social et la santé (12,5 M€), le commerce (9,1 M€) ou encore le bâtiment (4,9 M€). En moyenne, Pour un euro dépensé, les neuf villes et territoires hôtes de la compétition ont bénéficié d’un retour sur investissement de deux à vingt euros de contribution au PIB. 

La charte éco-responsable respectée 

L’étude d’impact environnemental révèle également que dix des quinze engagements de la Charte éco-responsable signée avec le gouvernement ont été atteints à 100 %, en particulier la maîtrise et l’optimisation de la consommation d’énergie et d’eau, le respect des sites naturels, l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap et la valorisation du bénévolat.

Sur le plan local, la promotion des transports doux et en commun, la politique anti-gaspillage alimentaire, la gestion des déchets, leur collecte et recyclage  ont notamment permis d’obtenir des résultats dans la gestion éco-responsable de l’événement. L’empreinte carbone totale du tournoi (341 620 tCO2e) s’explique principalement par l’utilisation des transports aériens long courriers .

Pour plus d’informations, retrouvez le rapport en intégralité