À la UneL'Actu

La Juve et l’OL vainqueurs lors de la première journée du trophée Veolia

Par 13/08/2020 20:40 No Comments
OL
Les Lyonnaises en préparation lors de leur victoire contre le Medyk Konin  ©Irek Pindral
Pour cette première journée du trophée Veolia, les championnes d’Italie de la Juventus ont d’abord dominé Montpellier (2-1), avant que les Fenottes de Lyon ne disposent facilement du PSV (4-0)

Avec ce trophée Veolia (13-15 août), Jean-Michel Aulas accueille dans son Groupama Stadium le PSV Eindhoven, la Juventus et Montpellier. Ce jeudi après-midi, le MHSC était opposé aux Turinoises et les joueuses locales de l’OL avaient rendez-vous avec les Hollandaises d’Eindhoven. 

Montpellier doit encore intégrer ses nouvelles recrues

Lors du premier match de ce tournoi amical, la Juventus s’est imposée contre une équipe de Montpellier timorée et en manque de repères. Rien de bien inquiétant lorsqu’on sait que l’équipe héraultaise a largement été remodelée cet été, qui plus est avec de nombreuses joueuses étrangères qui découvrent tout juste la France. Les recrues estivales Adelina Engman, Dominika Skorvankova, Ashleigh Weerden et la jeune Mary Fowler, arrivée en février, étaient d’ailleurs chargées d’animer l’attaque. En première mi-temps, Montpellier a évolué avec un bloc très bas et a subi les nombreux assauts italiens. La capitaine de la Juventus, et ancienne joueuse du Paris Saint-Germain, Sara Gama a ouvert le score d’une belle talonnade (1-0, 44e). 

Au retour des vestiaires, malgré un léger mieux du côté des joueuses de Frédéric Mendy, les Italiennes ont confirmé leur emprise sur le jeu. Sur une belle percée dans l’axe de Barbara Bonansea, l’attaquante tchèque Andrea Stašková trompait Lisa Schmitz (2-0, 59e). En fin de match, les coéquipières de Marion Torrent -entrée en seconde période- ont montré un meilleur visage. Suite à un coup-franc qui a heurté la barre transversale, Anouk Dekker profitait d’un cafouillage dans la surface pour réduire la marque (2-1, 68e). Malgré un bon dernier quart d’heure, le score en restait-là.

Lyon version british 

Dans l’autre match de la journée, Lyon a sans trop de surprise dominé son adversaire hollandais. Dès l’entame, les joueuse de Jean-Luc Vasseur ont enchaîné les longues périodes de conservation du ballon. Malgré quelques occasions franches (23e, 29e, 37e), les Fenottes manquaient pourtant de tranchant dans le dernier geste. Il fallait finalement une faute de main de Sari Van Veenendaal pour que Jodie Taylor -prêtée par l’OL Reign-, ouvre le score (1-0, 45e) et marque son premier but avec le maillot rhodanien.

L’internationale anglaise doublait même la marque peu avant l’heure de jeu, à bout portant de la cage de la gardienne néerlandaise (2-0, 58e). Comme à chaque rencontre amicale, Vasseur opérait ensuite de nombreux changements. L’occasion, notamment, d’assister aux premiers pas de l’Australienne Ellie Carpenter avec l’OL, qui a été plutôt intéressante pendant sa demi-heure sur le terrain. Melvine Malard a également confirmé sa bonne forme en cette pré-saison. À l’entame des dix dernières minutes, l’OL a tout de même montré quelques signes de fébrilité et Sarah Bouhaddi a dû réaliser une belle parade pour empêcher le PSV de réduire la marque. Finalement, Nikita Parris -entrée quelques minutes plus tôt- enterinait définitivement le sort du match en marquant le troisième but lyonnais,  puis le quatrième d’une superbe volée (4-0, 91e). Ce soir, les attaquantes anglaises de l’OL ont su faire la différence. De bon augure, à dix jours de son quart de finale de Ligue des Champions à Bilbao.

Leave a Reply