À la UneActu InternationaleL'Actu

Le Bayern sans appel face à Wolfsburg

Par 15/11/2020 19:33 One Comment
Bayern vs. Wolfsburg (C) FC Bayern München
© FC Bayern München
Cet après-midi avait lieu le choc de la phase aller de Bundesliga. Le Bayern, dauphin du championnat ces quatre dernières saisons, recevait le VfL Wolfsburg, sextuple champion de Bundesliga. Les Bavaroises se sont finalement largement défaites des Louves (4-1).

Si l’historique des confrontations entre les deux équipes donnait l’avantage aux championnes en titre, le début de saison impressionnant du Bayern laissait présager une rencontre au sommet très disputée. De nombreuses joueuses cadres manquaient également à l’appel : Ewa Pajor, Alexandra Popp et Pauline Bremer pour les Louves ainsi que Giulia Gwinn, Jovana Damnjanovic et Kristin Demann côté bavarois.

Une première mi-temps disputée qui tourne à l’avantage du Bayern

La rencontre a débuté avec beaucoup d’intensité et des duels plus marqués qu’à l’accoutumée. Pendant les 20 premières minutes de jeu, les deux équipes ont tenté à plusieurs reprises de trouver la profondeur mais aucune n’a pu obtenir de franches occasions. Après plusieurs tentatives des deux côtés, c’est finalement la Française Viviane Asseyi qui ouvrait le score pour le Bayern à la 25e minute : Klara Bühl centrait pour Sydney Lohmann, celle-ci glissait et ratait son coup. Asseyi seule au second poteau, récupérait le ballon pour le glisser au fond des filets. 

Le quart d’heure suivant a été plus difficile pour le Bayern. Carina Wenninger (33e) et Amanda Ilestedt (38e) étaient obligées de s’employer pour tacler afin d’éviter le retour de Wolfsburg. Les Louves s’en sont approchées à la 39e minute. Une récupération de Pia-Sophie Wolter permettait à Lena Oberdorf de trouver Zsanett Jakabfi en profondeur, qui centrait vers une Svenja Huth complètement seule dans la surface. En bout de course, l’attaquante ne parvenait pas à se saisir du ballon.

C’est pourtant bien les Bavaroises qui ont aggravé le score peu de temps avant la mi-temps. Grâce à un coup-franc obtenu par Bühl, Lina Magull servait Hegering qui avait devancé Oberdorf et n’avait plus qu’à tendre le pied pour marquer. Deux minutes plus tard, les Louves ont bien failli revenir au score grâce à une reprise de volée de Lena Goeßling aux abords de la surface, mais Laura Benkarth réalisait une parade capitale pour permettre à Munich de toujours mener 2-0 à la mi-temps.

Wolfsburg n’a rien pu faire au retour des vestiaires

Munich a repris le match de la meilleure des manières. Il n’a fallu qu’une minute de jeu au Bayern pour aggraver le score, et enfoncer définitivement Wolfsburg. Bühl, encore une fois décisive, prenait le dessus sur Dominique Janssen en contre-attaque et servait Lineth Beerensteyn au second poteau qui n’avait qu’à mettre son pied en opposition pour obtenir le 3-0 face aux championnes en titre.

Malgré un rythme moins soutenu dans le second acte, il y a plusieurs situations de part et d’autre. Fridolina Rolfö (51e), Lohmann (53e), Bühl (58e) et Oberdorf (60e) ayant chacune une franche occasion de marquer. À la 63e minute, cette dernière subissait une faute de Beerensteyn dans la surface, laissant au VfL l’occasion d’ouvrir son compteur. Face à Benkarth, Goeßling tirait parfaitement le pénalty. Les Louves remotivées ont tenté leur chance plusieurs fois mais un but contre-son-camp de Jannsen sur un centre de Lea Schüller (77e) scellait le sort de Wolfsburg.

Avec neuf victoires en autant de matchs, le Bayern reste leader du championnat. Wolfsburg est deuxième avec 22 points. Le trou est fait donc, pour un Bayern surprenant et bluffant, qui confirme sa récente montée en puissance.