À la UneActu Ligue des ChampionsL'Actu

Le dernier show Harder, avant de filer à l’anglaise ?

Harder WOlfsburg
Pernille Harder en demi-finale de Ligue des Champions contre Barcelone – ©Nicolas Jambou / L’Équipière
Avec 9 buts en 6 matchs de UWCL cette saison, Pernille Harder affole les compteurs. Au-delà de ses statistiques vertigineuses, la Danoise du VfL a su se montrer indispensable au jeu déployé par son équipe. Alors qu’elle pourrait être une arme fatale face à l’OL ce soir, les rumeurs insistantes l’envoyant à Chelsea inquiètent.

Un but signé Pernille Harder toutes les 73 minutes en Ligue des Champions en 2019-2020. Le chiffre a de quoi faire trembler l’arrière-garde lyonnaise. Arrivée en 2016 en provenance du club suédois de Linköpings où elle avait inscrit 26 buts en 27 matchs, Harder est devenue, en quatre ans, une pièce maîtresse du système offensif du sextuple champion allemand. Alors que le Bayern Munich avait remporté les championnats 2015 et 2016, depuis l’arrivée de l’attaquante, Wolfsburg a réalisé chaque année le doublé Bundesliga-Coupe d’Allemagne. Des exploits collectifs auxquels l’attaquante de 27 ans a évidemment activement participé.

Danger constant pour les défenses

Avec 38 buts toutes compétitions confondues dont 27 en Bundesliga, Harder sort de la saison la plus prolifique de sa carrière. Au cours de l’exercice 2019-2020, la meilleure joueuse UEFA de 2018 a été à la conclusion de plus du quart des réalisations de son équipe. Buteuse, mais aussi excellente passeuse, elle a également délivré plus de dix offrandes à ses coéquipières cette saison. Dotée d’une excellente vision du jeu, Harder épate avec sa rapidité et sa technique balle au pied. Dans le 4-4-2 mis en place par Stephan Lerch, elle excelle en position de 9 ½ autour d’Ewa Pajor. La Danoise adore dévorer les espaces, prendre la profondeur et faire des différences par le dribble.

À Chelsea début septembre ou en juin prochain 

Sur ce “Final 8″, la native d’Ikast au Danemark confirme son statut d’élément-clé de l’attaque de Wolfsburg. Malgré une demi-finale contre le Barça où elle s’est faite discrète, elle avait fait vivre un vrai cauchemar à la défense de Glasgow en quarts, avec un quadruplé.

Alors lorsque samedi, veille de grande finale, le média allemand SportBuzzer a annoncé son départ pour Chelsea dès la fin de cette campagne européenne, il y a eu comme un vent de panique du côté de la Saxe. Si le club londonien veut s’attacher ses services dès cet été, il devra débourser 350 000 euros, un record dans le football féminin. Autre option : il reste un an de contrat à Harder et elle pourrait partir libre en juin prochain. On ne peut plus motivée à l’idée de rejoindre sa compagne Magdalena Eriksson, internationale et joueuse des Blues, elle ne cache pas que la distance est parfois difficile à gérer et qu’elle aimerait rejouer avec la femme qui partage sa vie. Harder rejoindra Chelsea : reste à savoir si ce sera début septembre ou l’été prochain. Pour rappel, le mercato anglais ferme ses portes le 10 septembre, il ne faudra donc pas traîner pour Chelsea s’il veut empocher la star du VfL. À quelques heures d’une finale de Ligue des Champions, c’est une rumeur dont le club de Wolfsburg se serait bien passé. Mais ce dimanche, Harder jouera dans le rang des Louves et sera une menace permanente pour les joueuses de Jean-Luc Vasseur.