À la UneActu InternationaleL'Actu

Le football belge sur sa lancée

Par 28/08/2020 08:30 No Comments
Ce week-end marque le coup d’envoi du nouveau format de la Super League. Quatre équipes de plus, un réel boost dans la communication et dans la médiatisation, et une affiche de gala pour commencer. Le football féminin belge prend une nouvelle envergure.

La RBFA (Union Belge de Football) semble avoir pris les choses en main avec, en tête, Katrien Jans, la nouvelle responsable du football féminin à la fédération. L’ancienne joueuse veut faire bouger les lignes : « Il y a un nouvel état d’esprit au sein de la direction de l’Union belge. En gros, ce qui est fait pour les garçons doit désormais être fait pour les filles », expliquait la jeune femme de 35 ans auprès de l’UEFA, avant de poursuivre : « Aujourd’hui, il y a 40.000 joueuses en Belgique. Notre objectif est de passer à 80.000 dans les 5 ans. » Selon une enquête menée conjointement par la Fédération belge et l’UEFA, le football occupe le troisième rang des sports les plus populaires chez les filles, derrière le tennis et la natation. Katrien Jans vise la première marche du podium d’ici 2024. Pour atteindre ses objectifs, la manager du football de la RBFA peut compter sur des représentantes de renom, comme Janice Cayman (31 ans) qui évolue à l’Olympique Lyonnais. La milieu de terrain de l’OL a inscrit plus de 30 buts avec la Belgique et est la deuxième joueuse à avoir passé le cap des 100 tuniques en sélection (ndlr : 103). L’autre ambassadrice star du football belge, c’est Tessa Wullaert (27 ans), la meilleure buteuse de l’histoire de la sélection. Tout un symbole, celle qui a joué à Wolfsburg puis à Manchester City a décidé de revenir en Belgique. Elle retrouvera Anderlecht, club qu’elle a déjà connu en 2012. 

L’ambition est là, les résultats aussi. À ce stade, la sélection nationale occupe le 17e rang à la FIFA, le meilleur classement de son histoire. La qualification pour l’Euro 2017 a permis au Plat-Pays de participer pour la toute première fois à une compétition majeure. Les joueuses d’Ives Serneels y avaient d’ailleurs fait bonne figure.  Elles avaient notamment décroché une victoire contre la Norvège d’Ada Hegerberg et de Caroline Graham Hansen (2-0), avant de terminer 3e de leur groupe (défaites contre le Danemark 1-0 et les Pays-Bas, hôtes et futures vainqueures de la compétition 2-1). Pas de quoi rougir pour les Red Flames…

Super League, le changement c’est maintenant

Créée en 2015, la Belgian Women’s Super League a profité de cet été 2020 pour opérer sa marche en avant. Premier changement notable et apparent aux yeux de tous, la nouvelle identité visuelle de la Super League. Présence sur les réseaux sociaux, logo tout neuf, des spots publicitaires pour promouvoir le championnat féminin, les résultats sont saisissants et donnent envie de scruter de près le coup d’envoi de l’exercice 2020-2021, ce vendredi soir. 

Autre évolution majeure, l’accueil de petits nouveaux au sein de la Super League. Le championnat belge, qui a regroupé huit, sept puis six équipes, va en accueillir quatre autres cette saison. La Belgian Women’s Super League va donc réunir dix écuries, pour le plus grand bonheur de Katrien Jans : « Nous rêvons depuis des années d’un élargissement de la Super League mais des clubs ne pouvaient pas ou n’osaient pas faire le grand saut. Désormais, de plus en plus de clubs osent instaurer un cadre professionnel pour les dames. Il y a de plus en plus d’attention pour le football féminin en Belgique. Sans oublier le soutien financier de l’Union belge et de la Pro League », a précisé la patronne du football féminin à la RBFA. 

Car si la Super League n’est pas une ligue professionnelle comme en Angleterre, en Espagne ou aux États-Unis, ses dirigeants travaillent en étroite collaboration avec la Jupiler Pro League, qui abrite le football masculin. Dans le cadre du nouveau contrat des droits TV,  Eleven Sport a prévu de diffuser des images de la Super League et quelques grandes affiches en direct, dont le Classico de la première journée entre les championnes sortantes d’Anderlecht et ses dauphines du Standard de Liège. C’est tout simplement inédit, jamais une rencontre du championnat féminin avait été diffusée en direct à la TV.

Pandémie mondiale oblige, ce match, connu pour ses ambiances chaudes en Belgique, ne pourra cette fois pas rassembler de supporters. Les nombreux fans des deux équipes pourront donc se consoler devant Eleven Sport. 

Le programme de la 1ère journée

Vendredi 28 août 20h30 :  

  • Genk-Charleroi
  • WS Woluwe-Zulte Waregem

Samedi 29 août 14h :

  • Anderlecht-Standard 
  • Alost-FC Bruges

Dimanche 30 août 18h :

  • OH Louvain-La Gantoise